01
mars

Vodka food pairing, la tendance inattendue par Benjamin Laborie

MADAME

MONSIEUR

Madame n’est ni russe ni polonaise, elle ne boit jamais de vodka à table. Alors, quand Benjamin Laborie du restaurant Colonel à Bruxelles l’a invitée à déguster son repas viande & vodka, elle a ouvert de grands yeux.

Le résultat ? Une association réussie, en particulier grâce à la qualité des viandes choisies, de leur cuisson et du choix de vodkas Belvedere. Pure, élaborée à partir des meilleurs seigles polonais. Une bonne idée de food pairing, qui surprendra les adeptes du caviar & vodka.


Le menu de Benjamin Laborie, chef du Colonel
(ancien de Chou et The Bowery)

Entrée 1
Tartare de bœuf charolais parfumé au citron Meyer, caviar Avruga, coques d’oignons à la crème de riz à la vodka Belvedere aromatisée au citron
Verre : vodka Belvedere aromatisée au citron

Une viande tendre, mariée à l’acidité du citron, relevée par le côté fumé de l’Avruga et adoucie par la crème de riz. Belle mise en valeur du plat grâce à la vodka Belvédère aromatisée au citron, longue en bouche et fraîche. Légère amertume, croquant des agrumes, tendreté du bœuf et notes citronnées : mon accord préféré.

Entrée 2
Côte de veau poêlée, sorbet « tomate séchée », vodka Belvedere, céleri, jus à la sauce anglaise
Verre : vodka Belvedere

Joli clin d’œil au « Bloody Mary », avec des tomates séchées. Belle association du plat à la vodka Belvedere, riche de notes florales et vanillées, poivre blanc.

Plat
Volaille de la Cour d’Armoise (ah, la fameuse volaille française, nourrie au maïs et blé !) en cocotte au foin ivre de vodka Belvedere unfiltered, chanterelles, rösti au pain de seigle.
Verre : vodka Belvedere unfiltered

Que ces parfums automnaux répondent à la cuisson au foin ! Notes surprenantes de la vodka non filtrée, qui s’accorde aux ingrédients de base du rösti au pain de seigle.

Dessert
Ganache au chocolat blanc Opalys, poivre Timut, vodka Belvedere aromatisée au pamplemousse, suprême de pamplemousse en compression à froid à l’estragon.
Verre : vodka Belvedere aromatisée au pamplemousse

Madame n’a pas aimé ce dessert (et elle en a assez du chocolat blanc, insipide, que l’on voit partout). Heureusement qu’il y avait des notes de pamplemousse et la fraîcheur de l’estragon, avec un verre de vodka Belvedere, aromatisée au pamplemousse.

Dans l’ensemble, l’association vodka - viande était très attirante.

Monsieur n'était pas là.

 
Restaurant Colonel
"Prime Cuts and Meat Culture”
Rue Jean Stas, 24
B - 1060 Bruxelles
Tél: 02/538 57 36
www.colonelbrussels.com
Ouvert du mardi au samedi, midi et soir
Parking Louise Village (rue Dejoncker,36), accessible 24h/24, avec entrée directe vers le restaurant via le niveau -1

 

resto,restaurant,bruxelles,viande,vodka,food pairing, belvedere, mixologie

resto,restaurant,bruxelles,viande,vodka,food pairing

 

25
sept

Les cocktails primés du Crystal Lounge bar

MADAME

MONSIEUR

Raphaël Trémérie, le barman a de la bouteille et le sourire charmeur. Il vous parle de whiskey, ah, vous n'aimez pas ? Et parvient à vous faire goûter quelque chose de Japonais, exquis. Mme suit, fascinée par les couleurs et les flacons derrière lui. Elle se laisse donc happer par le parfum d'Hibiki, "12 ans d'âge, dernier d'une lignée exceptionnelle reconnue comme les meilleurs blended whiskies au monde". Pour une fois qu'elle apprécie le whiskey (21€) !

Bora Bora. Rien que le nom évoque l'exotisme des lagons bleus. Sweet light. Le bonbon moléculaire servi avec ce cocktail fond sur la langue, glacé. Belle entrée en matière. Et dire qu'à NY, les foodies dînent de mets raffinés accompagnés de cocktails.

Autres cocktails sublimes

Le bar tender confie que les cocktails au Champagne plaisent aux dames, mais aussi le mojito au gingembre et à la cannelle... Inventé au bar du Sofitel Louise, couronné d'un Shaker d'or 2008, le Mandarico mérite vraiment qu'on s'y attarde: canneberge, citron vert, coriande, sirop de pain d'épice, angostura, pastis et Mandarine Napoléon. Sweet et riche en goût. Un peu comme le Cointreaupolitan, qu'elle prépare pour ses amies. Quoi que, de nos jours, le bitter Apérol revienne au galop.

Accoudée au bar luminescent, Mme explore la carte plus avant. Attention, une seule lettre différe: le Mandarito, lui, ne contient pas de pastis. Rafraîchissant. Sweet et light.

Dans les sofas, un groupe de jeune, black et blancs, sirotent les chef-d'oeuvre de Raphaël. Rideau.

M. aime les bars et les barmens. Les matières, la lumière, la collection de flacons dont les mixologues talentueux s'emparent pour créer des émotions liquides.

Ici le bar est en albâtre, laiteux, translucide, il diffuse une lumière douce qui se transmet aux verres que l'on pose dessus.

Les flacons distillent cognacs, whiskeys et armagnacs et quasiment tout la gamme Marie Brizard.

Le barmen aime les concours, n'hésite pas à pratiquer l'approche moléculaire, maîtrise ses classiques et se laisse inspirer par vos envies.

Quand s'allient créativité gustative, olfactive, visuelle et que le volume donné à boire suit, on peut sans trop de douleur consentir à payer 15-17€ par verre.  

Du bleu turquoise du Bora-Bora (curaçao, ananas, rhum) au "lait de poule" (une variation sur le white russian inspirée par une conversation avec le barman) M. a apprécié une palette des goûts maîtrisée, un bar gigantesque tenu avec soin et un accueil chaleureux qui donne au voyageur venu accoster ici le sentiment d'être en terrain ami.

 

Crystal lounge bar @ Sofitel Louise
Avenue de la Toison d'Or 40 - 1050 Bruxelles
http://www.crystallounge.be/

Chaque mois, un cocktail est mis à l'honneur. Live DJ dès 22H.

 resto, gastronomie, chef, hotel, terrasse, design, bar, cocktails poisson, loungeresto, gastronomie, chef, hotel, terrasse, design, bar, cocktails poisson, loungeresto, gastronomie, chef, hotel, terrasse, design, bar, cocktails poisson, lounge