04
janv

Le bar Idiz Bogam

MADAME

MONSIEUR

Mme papillonne chez Idiz Bogam depuis qu'elle a l'âge de chausser des bottes rétro à talons hauts et d'enfiler des robes fifties, que sa directrice d'école catholique jugeait frivole. Mme se souvient de l'ancienne enseigne rue Dansaert et de ses 20 ans.

Un soir de décembre, par hasard, Monsieur attire Madame par une porte entrebaîllée...

Au bar, l'ambiance mise sur les tons foncés, le laqué noir, tapis plein léopard et sièges de velours ou cuir marron. Mme fond.

En dégustant un cosmopolitan, son imagination divague devant les figurines kitsch (main géante sortie d'Orange Mécanique, animaux jungle) en passant par les délires du Space style déco seventies...

Ne résiste pas à tendre l'oreille - conversation de voisins entre une célèbre créatrice de lingerie fine et son mannequin, accompagnées de messieurs distingués) et papote avec M. Bogam de restauration de mobilier et du fanzine de son associée, Jacqueline Ezman, "à lire avant de mourir" à propos de La Fin du monde qui n'a pas eu lieu.

Monsieur aime le brol, lui dont les ancètres ont arpenté les trottoirs de la rue Haute depuis des lustres.

Un soir de visite au Ploegmans (le meilleur os à moëlle de la Capitale), le lit en velours bleu de la devanture voisine d'Idiz Bogam avait attiré la curiosité du couple d'adultes.

La porte d'entrée du magasin semblait disjointe. Nous l'avons poussée, à l'intérieur un bar nous tendait ses verres.

La déco de bric et de broc, les tirages limités des photos du Space Project de Vincent Fournier donnent au lieu son charme, son cachet, l'accueil bon teint assure une appropriation décomplexée de l'espace, tout va bien se passer.

Les cocktails sont à moins de 9€, bien servis et frais.

The place to be, en plus il y a un fanzine à feuilleter.

 

Idiz Bogam bar et boutique
Rue Haute, 180-182
1000 Bruxelles
Tél. 02 512 10 32

bar, cocktails, cocktail, gin fizz, cosmopolitan, déco, kitsch, bruxelles, seventies, sixties, fifties, eighties, style, rétro, vintage

bar, cocktails, cocktail, gin fizz, cosmopolitan, déco, kitsch, bruxelles, seventies, sixties, fifties, eighties, style, rétro, vintage

26
sept

Loin des mosquées, Armel Job

MADAME

MONSIEUR

Mme s'étonne que M. lise un roman. Et surtout, qu'il le termine; il est tellement exigeant. Pressé. Tout le temps connecté. Ce roman l'a captivée, à tel point qu'elle l'a prêté à M.

Bien ficelé, très juste dans les portraits de jeunes immigrés -hommes et femmes- et du croque-mort.

Et puis, Mme apprécie les combats de femmes pour accéder à la liberté.

Dire que c'est la 1e fois que Mme lit Armel Job !

Un bémol: le titre n'est ni alléchant ni représentatif de sa richesse narrative.

M. juge un livre en 20 pages. Si le sujet, le style n'ont pas harponné son attention, c'est le pilon.

Ici dès le premier chapitre le rire désopile Monsieur. Dès le deuxième le "je" se démultiplie et l'envie de poursuivre croit.

Un polar où se mèlent croque-mort, diaspora turque, mariage mixte, arrière-plan belge, statut de la femme et week-end en Forêt Noire... du petit lait.


Armel Job, Loin des Mosquées, Éditions Éditions Robert Laffont, 2012, Prix : 19,30 €.

roman,belge,lecture,mosquée,rire,humour,style,femme,liberté