18
août

Nuits voluptueuses en Sicile: Verdura Hotel & Resort

MADAME

MONSIEUR

Mme et la Sicile, ce fut le coup de foudre. Parmi les hôtels où elle a logé avec M., il y en a un qu'elle ne pourra oublier : le Verdura. Une architecture minimaliste aux parois ocres s'étale sur une plage sauvage. A l'arrière, des jardins et un golf entourent les pavillons. Chaque chambre embrasse la mer, chaque terrasse accueille le panorama. On s'y promène, on s'y prélasse au bord de la sublime piscine ou au spa. Les vélos permettent de batifoler loin des regards, de se rendre à l'un des quatre restaurants selon ses envies.

Le petit déjeuner est comme Mme l'attendait : majestueux et truffé de produits frais.

Un paradis pour amoureux, situé non loin d'Agrigente et de Selinunte, deux sites archéologiques remarquables.

M. est d'accord. Et vive la bicyclette ! Pour abonder dans le sens de Mme le lieu est uniquement accessible via une entrée gardée, éloignée de plus d'un kilomètre des pavillons que l'on rejoint en voiturette électrique. Calme, sérénité, sécurité.

Des hôtes de marque, figures publiques, amateurs de golf y trouvent un havre de paix pour y pratiquer leur passion, s'extraire du tumulte et lézarder face à la mer.

Un vallon de 240 hectares, bordé de 2 kilomètres de front de mer privatisé sert d'écrin à un luxe qui, s'il n'est pas tapageur, est très raffiné.

Verdura Resort & Golf
S.S. 115 Km 131, Sicily, 92019
Tél. +39 0925 998180

Nous avons découvert cet Hôtel lors de l'événement de l'Association Assovini, Sicilia En Primeur 2016 #siciliaep2016

Tarif de base : Chambre double à partir de 220 euros hors saison.

sicile,hotel,spa,resort,luxe,italie,romantique,golf, coup de coeur

sicile,hotel,spa,resort,luxe,italie,romantique,golf, plage, voyage

sicile,hotel,spa,resort,luxe,italie,romantique,golf, coup de coeur

sicile,hotel,spa,resort,luxe,italie,romantique,golf, coup de coeur, voyage

18
juil

Sicile : mille vins à découvrir

MADAME

MONSIEUR

Mme ne connaissait pas le vin sicilien. Elle savait qu'on en faisait sur cette île depuis l'Antiquité, les rois Mycéniens, puis les Grecs. Le savoir s’est perpétué au fil des génération et bénéficie d’innovations techniques et d’investissements importants. Il y a mille vins siciliens, mais ce sont surtout les cépages indigènes que Mme a appris à aimer.

Le plus ancien, Le Nero d'Avola, provient des Grecs et donne des vins rouges superbes, gorgés de fruit.

Le Cataratto, a de merveilleux arômes de fruits blancs, d’agrumes. 

Dans les blancs, Mme a aussi découvert le Zibibbo, le Grillo, l'Inzolia (lire aussi notre article sur le Domaine Tasca d'Almerita)…

Chez l'un de ses vignerons préférés, Baglio Cristo di Campobello, elle a adoré le Rosato di Nero d’Avola, un rosé perlé, à la robe rose (grâce à une macération rapide), au nez de groseille. Une merveille ! Frais et aromatique, il laisse un subtil goût d’agrumes. Son élégante étiquette rappelle la dentelle de la grand-mère de la famille. Quant à leur blanc Laluci, un Grillo 2015, il est peu chargé en alcool et possède une belle acidité et un équilibre parfait.

Enfin, le rêve pour ceux qui aiment l'oenotourisme est de combiner visite de vignoble et de temples grecs: ne manquez pas de goûter aux vins du domaine Canicatti, dont certains rendent hommage à l’héritage culturel grec local, comme le Diodoros, « le vin de la vallée », 90% Nero d’Avola et 10% Nerello Cappuccio et Nerello Mascalese ou le Centuno, 100 % Nero d'Avola.

Leurs vignes poussent aux pieds des temples grecs, dans une zone classée patrimoine UNESCO. Incroyable !

M. aime les vins. Qu'ils soient le fruit d'un assemblage ou faits d'un seul tenant. La Sicile offre une variété de cépages autochtones et internationaux particulièrement riches. 

Une deuxième diversité multiplie les possibles et la créativité oenologique, les terroirs. La Sicile pour le vin ce n'est pas une île, c'est un continent, aride, venteux, verdoyant, d'altitude, ou côtier. Les blancs, rosés, rouges, sec, frais, liquoreux tout s'y trouve, s'y côtoie. Les appellations d'origine (DOC) sont donc nombreuses et parfois confidentielles.

Que ce soit sur les îles où l'on creuse le sol pour protéger chaque cep au fond d'une alcôve, sur les versants du volcan à la minéralité bouillonnante, dans les zones centrales chaque terroir a poussé les hommes à mettre en oeuvre des techniques spécifiques pour tirer le meilleur parti de la nature et exprimer au mieux les possibilités offertes par les raisins.

Goûter en primeur plusieurs centaines de flacons reste une expérience assez extrêmes et si les papilles exultent, les gencives souffrent... 

Les rouges sont très "parkerisés", M. m'aimant pas suçoter du chêne il n'y a pas trop trouvé son plaisir... sauf rares exceptions (des Anglais qui vinifient du pinot noir). C'est donc vers les vins blancs que ses coups de cœur ont porté.

Arriver à maintenir de la fraîcheur dans des terroirs si ensoleillés procure de la surprise et du plaisir. 

Les vins bio (du vignoble à la cave) ont aussi leur place et le climat permet d'élever et vinifier sans chimie. Un exemple ? Le vin blanc du domaine Canicatti, È l’Aquilae Grillo Bio 2015, a reçu la Médaille d'or et le titre “Vino Bianco Rivelazione” du Concours Mondial de Bruxelles en 2016.

 Un site belge qui vend les vins du domaine Baglio Cristo di Campobello:  Leirovins à Wetteren.

 Assovini, le site des viticulteurs de Sicile et l'événement Sicilia En Primeur 2016 #siciliaep2016

oenotourisme, voyage, vin, oenologie, viticulture, vigneron, sicile, coup de coeur

oenotourisme, voyage, vin, oenologie, viticulture, vigneron, sicile, coup de coeur

oenotourisme, voyage, vin, oenologie, viticulture, vigneron, sicile, coup de coeur

Lire aussi notre avis sur les vins siciliens Tasca (en vente chez Colruyt)

15
juil

Sicile : Finger food et autres délices

sicile,cuisine,voyage,coup de coeur,italie,gastronomie, granite, glace, sorbet

MADAME

MONSIEUR


A Sciacca, près du petit port de pêche, Mme a embrassé l’Oncle Aurelio, il maestro della granita ! Il est l’illustre propriétaire du bar où l’on déguste un granité (sorbet) avec une brioche. Sa femme veille au comptoir.  

Au cœur de la Sicile, chez les vignerons, elle a goûté aux spécialités préparées par les nona: arancini (boulettes de riz farcies et frites), la caponata, une préparation de tomates et aubergines, et aussi les aubergines à la parmigiana de Catane.Les polpete di sarde, fritata di finocchietto, sfincette  (beignet aux graines de fenouil ) et pane fritto con le uova.

Le traditionnel sfincione de Palerme, a été créé par des nonnes au 18e siècle : au départ c’étaient  des petits pains sucrés, fourrés de noix et fruits. Par la suite, ils sont devenus une sorte de petite pizza spongieuse, à la tomate, que l’on consomme souvent en rue. Une variation : les cudduruni originaires de Trapani.

Mme aime les fameux cannoli à la ricotta et de mini boules frites nommées pignolata au miel (ou Pignocata, selon le dialecte local), ainsi que les oranges fourrées de crème aux agrumes et elle a découvert un fruit au goût délicat, la nèfle du Japon, qui pousse aussi en Sicile.

A Palerme ils sont partout les pane é panelle, petits pains garnis de tranches frites d'une pâte de farine de pois chiches et de persil. Chaud, simple et délicieux, on les sert salés et parfois accompagné d'une croquette.

Le panelle se différencie du panisse méridonnal par sa forme plus étale et large, c'est plus un carré fin qu'une frite.

M. s'est tellement entiché des panelle que dès son retour au bercail il a foncé acheter de la farine de pois chiches pour en confectionner pour les brunchs dominicaux et il faut dire que les gourmands qui passent adorent...

 
Pour le reste, saviez-vous que les vignerons siciliens sèment des graines de fèves entre les vignes pour les fertiliser ? Et avec les fèves fraiches, ils concoctent un plat délicieux, l’herba selvatica, des pâtes cavatello aux fèves, pois frais et ricotta sèche (parfois avec des artichauts).

Chaque village a ses recettes et ses particularités culinaires, à découvrir tout comme le vin.

 

sicile,cuisine,voyage,coup de coeur,italie,gastronomie

sicile,cuisine,voyage,coup de coeur,italie,gastronomie

sicile,cuisine,voyage,coup de coeur,italie,gastronomie

La nèfle du Japon pousse partout en Sicile...

sicile,cuisine,voyage,coup de coeur,italie,gastronomie, nefle du japon

Festin à la sicilienne!

sicile,cuisine,voyage,coup de coeur,italie,gastronomie

Les céramiques de Sicile ont une tendance baroque, voire kitsch !

sicile,cuisine,voyage,coup de coeur,italie,gastronomie

 

08
juil

Sicile : Vallée des Temples

Temple de la concorde.JPG

MADAME

MONSIEUR

Mme ne pouvait passer à Agrigente sans visiter la vallée des temples. Que de trésors archéologiques s'y logent ! Le meilleur moment pour les visiter? Le coucher du soleil...

Pour arriver à l’acropole, il faut monter quelques minutes seulement, équipé de bonnes chaussures. Le site, au 5e siècle avant notre ère, était proche de la mer et possédait un Imporium, un ancien port devenu aujourd'hui un village.
La vallée des temples était protégée d'un mur de roche naturelle. Dans cette magnifique enceinte se nichent des tombes du 6e siècle, de style byzantin. Mme n’avait jamais vu cela.

Plusieurs temples sont conservés, mais les plus impressionnants sont le temple d'Héra (ou de Junon) et le temple de la Concorde (catalogué F sur le site archéologique).

Temple de Concorde (F)
Cet élégant temple du 5e siècle ACN a été reconstruit. Il est, avec l'Héphaïstéion d'Athènes et le temple de Poséidon de Paestum, l'un des mieux conservés de l'antiquité. Il serait dédié à Castor et Pollux, mais on le nomme Concordia à cause d’une inscription romaine trouvée à proximité.

Son plan précis correspond à la forme la plus classique des temples d'Agrigente : pronaos, naos, opisthodome et péristyle de 6 × 13 colonnes.
En 597, ce temple est converti en une basilique chrétienne, jusqu’au 18e siècle. (Photo tout en haut).

M. a profité des perspectives, des lumières et couleurs du soir, des ombres marquées du midi pour faire des photos.

Jouer avec les temps d'exposition, contempler ces pierres immobiles depuis des siècles et des siècles et voir la majesté des lieux qui a poussé les bâtisseurs antiques à construire des maisons des dieux sur ces promotoires.

Les guides à l'Anglais guttural, rappelant les offrandes aux dieux et les décors depuis effacés, servent de décor sonore à une rêverie éveillée... M. plane dans l'éther mieux qu'Icare et s'en va tutoyer Zeus, pour voir.

Le temple d’Héra (D)
Erigé 500 ans ACN, c’est un témoignage parfait de l’ordre dorique, avec ses 6 × 13 colonnes cannelées. Deux  chambres contenaient des statues de divinité et au fond se trouvait la salle du trésor. Il est très rare de pouvoir encore voir de nos jours un autel sacrificiel : il se trouve en face du temple et servait aux offrandes d'animaux envers les dieux grecs. Si le Parthenon est en marbre, le temple d’Héra est en pierre de sable, douce et friable. A l’origine, il était recouvert de stuc blanc, pour le protéger de l’érosion. Les frises et métopes étaient peintes de couleurs vives. Le toit était couvert de tuiles de marbre.

 Ci-dessous, le temple d'Héra au coucher du soleil.

archéologie,sicile,italie,visite,coup de coeur, temple, grèce

Et le magnifique temple de la Concorde.

archéologie,sicile,italie,visite,coup de coeur, temple, grèce, architecture