12
juil

Origine, restaurant à Etterbeek

MADAME

MONSIEUR

Mme aime Etterbeek, son marché du dimanche sur la place Jourdan. A quelques pas de là, loin des restos à touristes, elle a eu le coup de foudre pour un nouveau restaurant tenu par un jeune couple: Origine. En cuisine, deux beaux-frères inspirés. Simple, raffiné, frais, authentique. Une touche de créativité, de gourmandise.

Mme aime la possibilité de jongler avec les propositions, tout en se limitant à 38 euros pour 4 plats. Elle a choisi 3 plats marins, tous très bons, un ceviche de dorade, ananas et piment d’Espelette. Des gambas grillées, coriandre et basilic thaï. Une papillote de poisson et coquillages, bouillon de vadouvan (épices exotiques, douces), salicornes, fenouil, vitelottes. Elle se souvient du moelleux au chocolat, l'un des meilleurs qu'elle ait dégusté à Bruxelles. Servi avec une glace au sarrasin grillé et une sauce anglaise à la fève tonka.

Et puis, il y a la bonne humeur du papier peint et du garçon de salle, le sourire du cuisinier que l'on voit travailler, la carte des vins de chez Titulus (vins nature, bio, biodynamie...).

M. aime les matrices, le touché-coulé et les bonnes tables.

Ici on pioche dans une matrice de 4x3 propositions selon des déclinaisons viandes/poissons/végétaux pour des propositions entrée froide/entrée chaude/plat/dessert.

Ca permet la monomanie ou le batifolage et si on est plus que 3 ça autorise les redites.

Tout est bon. Ca change souvent.

La déco est moderne, les murs joliment décorés de personnages mystérieux.

Les vins sont bons, un brin fouillis dans leur présentation qui devrait adopter le même mode de combinaison que les plats, nous verrons quand nous y reviendrons.

Le lieux est à quelques encablures de la place Jourdan, où l'on peut prolonger les plaisirs d'une belle soirée.

Origine

Rue Général Leman, 36
B 1040 Bruxelles
T: +32 (0)2 256 68 93

Facebook du restaurant Origine

resto,bruxelles,moins de 50 euros,cuisine française, etterbeek, bistrot

resto,bruxelles,moins de 50 euros,cuisine française, etterbeek, bistrot, vin nature, vin naturel

 

13
mars

Sapori di Sardegna, Antas ristorante : cantine sarde à Etterbeek

MADAME

MONSIEUR

Un dimanche de marché Place Jourdan, Mme hume les odeurs d'ail, de basilic et de tomate, par une porte entrebaillée. Attirée par les dialectes sardes, elle entre dans cette gargote aux allures de snack et papote avec les cuisiniers. Des pâtes fraîches, des fruits de mer, des parts de pizzas (3€, 20cm²) à emporter. Ce sera, la première fois, un majestueux calamar grillé, et petits légumes du sud, à enfourner. Un plat du dimanche savouré en famille, qui a fait l'unanimité.

En retournant dans le coin, cette fois, on s'installe, à l'aise, dans la salle à l'arrière, baignée de lumière et de bonne humeur. Il n'y a que des Italiens, autour d'une bouteille de vin sarde, des bambini, des jeunes, des vieux. Des linguine al dente à la poutargue et aux palourdes, on retiendra la générosité et la simplicité en harmonie avec le lieu. Très bien aussi, les pâtes farcies, faites maison et la saucisse au fenouil. Et les desserts à la ricotta, mamma mia !

Pourquoi chercher la pose, la hype, les lieux dont tout le monde parle, alors que de petites perles se cachent dans Bruxelles la multiculturelle ?

 

Des pâtes, des produits de la mer, de petites pizzas sur place ou à emporter voilà la proposition de Sapori di Sardegna.

M. au détour d'un dimanche de marché avait passé la porte de cette cuisine à front de rue avec arrière-salle à manger pour tomber sous le charme et repartir avec un calamar. Il est servi entier, grillé avec des légumes, de la salade et un citron pour 17.50€. Il est divin. Les bars et dorades avaient aussi très bonne mine.

Les linguine se mangent avec des vongole, de la poutargue râpée, ou des fruits de mers, "allo scoglio". Les raviolis épinard et ricotta sont à 10€.

Le service est charmant, attentif, en osmose avec la simplicité du lieu et des plats.

Cartes de paiement acceptées.

Antas ristorante pizzeria et traiteur Sapori di Sardegna
Chaussée de Wavre 414
B - 1040 Etterbeek
Tél 02 649 77 39
Leur Facebook

Mise à jour du 13 mars 2017 : Mme et M. y sont retournés et c'était toujours aussi bon. L'épicerie traiteur Sapori di Sardegna est désormais voisine du restaurant Antas.

restaurant, resto, coup de coeur, pas cher, bruxelles, moins de 100 euros, moins de 75 euros, moins de 50 euros

restaurant, resto, coup de coeur, pas cher, bruxelles, moins de 100 euros, moins de 75 euros, moins de 50 euros

restaurant, resto, coup de coeur, pas cher, bruxelles, moins de 100 euros, moins de 75 euros, moins de 50 euros

08
mars

CŎCĪNA : Negozio & trattoria à Ixelles

MADAME

MONSIEUR

Mme se demandait si cette trattoria allait assurer, un soir de Saint Valentin. Elle peut confirmer : malgré le monde ce soir-là, tout s'est déroulé dans la bonne humeur. Le service en salle, enjoué, les cuisiniers véloces, que l'on admire du comptoir, l'ambiance bon enfant qui y règne: tout cela contribue à faire de Cocina un spot réjouissant.
Dans l'assiette d'antipasti, de bons produits italiens, frais et bien préparés, des charcuteries, et le sourire d'Antonio, le chef italien. Puis, des pasta scialatielli al vongole e botarga (aux coques et à la poutargue) bien goûtus.

Une assiette de homard entouré de légumes croquants a rehaussé le dîner en amoureux. Madame aurait aimé un vin blanc pour l'accompagner, mais la serveuse lui a fourgué un rouge des Pouilles, trop corsé à son goût. La prochaine fois, elle s'imposera.

Cocina a élu domicile à la place de l’ancienne maison Félix, rue Washington, en face du Parc Tenbosch. Une déco simple, qui mélange différents matériaux (bois, carrelage, acier noirci) et une cuisine ouverte.

Cocina propose aussi des plats à emporter, du côté negozio (épicerie et traiteur).

Un des marronniers de la restauration c'est bien le soir de la Saint Valentin. C'est bondé, tout le monde veut plaire, on en fait beaucoup, le menu s'impose.

Se plonger dans cette ambiance nous a semblé un jeu, prendre du bon temps, regarder le théâtre de la vie. Des couples, ces reflets de ce que nous sommes et faisons, à disposition. Rideau !

Mme excellente intervieweuse, sortait d'un cinq-à-sept avec Tahar Rahim. Star du cinéma. Beau gosse, affolant. Monsieur récupérait Madame pour une sortie au Loui et chez CŎCĪNA dans la foulée.

De belles scènes en perspectives. Lieux peu communs pour eux. En sirotant un cocktail M.pose un ultimatum :  Mme peut pérorer sur l'acteur dont "seul le dos suffit pour s'exprimer" jusqu'à 20:15, après M. tire sa révérence. Rires.

D'autres galanteries joyeuses émailleront cette superbe soirée.

De la table M. garde un bon souvenir pour l'accueil, l'attention du service, l'agitation en cuisine, soutenue et contenue, rien d'importun.

Une soirée faite d'assiettes solo, mangées en duo. Idéal, on picore, un accumule, on partage, on varie, tout est plaisir.

Le conseil du vin privilégie peut-être des goûts personnels, autant suivre son instinct.

Mais pour un soir de Saint-Valentin impeccable et abordable.

 

CŎCĪNA
Negozio & trattoria
Rue Washington 149
B - 1050 Ixelles
T. +32 (0)2 850 59 90
Ouvert Lundi - vendredi, 10-22h, Samedi 19-22h

 

 

 

trattoria, resto, restaurant, italien, pas cher, bruxelles, ixelles, moins de 100 euros, moins de 75 euros, moins de 120 euros

 

 

 

13
octo

Nicolas Decloedt dans un temple antoiniste

MADAME

MONSIEUR

Mme est charmée par les hommes qui osent, rêvent, s’engagent. Nicolas Decloedt fait partie de ces Monomaniaques du produit, il chante le potentiel du légume.

Durant le mois d’octobre, il plante sa cuisine dans un décor singulier. Imaginez un temple Antoiniste, dont personne n’a jamais entendu parler. Les maximes religieuses vous accueillent, plus loin, des masques africains et des objets d’Océanie ; le lieu a été transformé en résidence- galerie. Nicolas a l’habitude de recevoir comme ça : on s’assied où l’on veut, on parle flamand, français, anglais, une serveuse glisse des assiettes polies par les ans, verse des vins naturels de toute beauté ou de délicats thés. S’ensuit une ode au végétal: soupe de feuilles de capucine, carottes, jus d’argousier, kéfir. Tomate noire de Crimée, granite d’huile d'olive de Sicile et fromage blanc de brebis, amandes et poivrons. Betteraves Chioggia séchées et réhydratées, émulsion d’estragon, betteraves marinées, sarrasin soufflé. Laitue Romaine Celtuce (ou Laitue Asperge, une variété asiatique méconnue chez nous) avec une note fumée. Chou pointu au barbecue, potiron beurre blanc, Berce. Crème caramel. Parfait glacé de reine des prés. Sablé chocolat sarrasin.

Mme se souvient, en vrac, de saveurs nouvelles, de croquant, de pureté. D’une discussion à  propos du stress des légumes et de l’optimisation de leur rendement. D’un chat roi, qui se laisse caresser. Des sourires autour de la table. Et du talent de Nicolas, qui, faut-il le préciser n’a pas d’attachée de presse mais une mailing list : il suffit de lui écrire et il vous ajoutera pour vous prévenir de son prochain repas.

M. a passé une excellente soirée dans un lieu qu'il ne connaissait pas, dédié à un culte dont il ignorait l'existence. Face à tant de nouveauté il fallait bien un peu de retrouvailles, de connu.

Un couple d'amis, Mme et Nicolas Decloedt officiaient sur ce terrain.

Pour une deuxième approche du chef, c'est la joie de découvrir ses légumes en robe automnale qui a transcendé la soirée. Dans le retour du nouveau encore...

Un choux pointu au barbecue, des betteraves que l'on prendrait pour des dattes ou des figues tant elles sont confites d'un jus concentré, des mousses de kéfir, des fromages de brebis minute, des vins troubles et naturels, ou dorés et translucides; des noires de Crimée, dernières tomates de la saison, du sucré en 3 temps pour finir... Au total une dizaine de propositions vont émailler une soirée faite de conversations sur les réfugiés espagnols de 36, les couples et le mélange des perceptions, l'ego dans la fusion, et l'incompréhension. La nostalgie de la jeunesse.

Une ambiance chaleureuse dans une salle cultuelle reconvertie en salle d'exposition d'art premier océanien et africain, un étrange contraste.

A 55€ vins compris c'est vraiment proposition généreuse et variée pour un somme très raisonnable.

Car Nicolas a l'oeil et de la mémoire, M. a récupéré son écharpe-cadeau de la Ministre Marghem, il ne la quitte plus, l'écharpe.

Merci Nicolas.

 

Humus Botanical Gastronomy
Nicolas Decloedt
Email:info@humusgastronomy.be
Tel: 0032 474 653706
PS : Il peut rester quelques places pour "Humus at the Temple" en octobre, alors n'hésitez pas à appeler. Les repas d'octobre ont lieu dans le Temple Antoiniste/la galerie Jan-Joris Visser, Boulevard Guillaume Van Haelen 132, 1190 Forest.

Tarif par couvert : 55€ vins compris.
Lire aussi notre premier article en 2015, à propos de Nicolas Decloedt et Humus Botanical Gastronomy

légume,resto,table d'hôtes,bruxelles,coup de coeur,moins de 75 euros,moins de 100 euros,moins de 120 euros,vins nature

légume,resto,table d'hôtes,bruxelles,coup de coeur,moins de 75 euros,moins de 100 euros,moins de 120 euros,vins nature

légume,resto,table d'hôtes,bruxelles,coup de coeur,moins de 75 euros,moins de 100 euros,moins de 120 euros,vins nature