01
déce

La Table de Mus

MADAME

MONSIEUR

Mme a déjà déjeuné chez Mus avec une amie, l'année passée. Elle avait envie d’y retourner. Ce restaurant du centre (Place de la Vieille Halle aux Blés) allie cuisine fine et prix justes. C'est le genre d'adresse que l'on se refile pour sortir le lundi soir, alors que la plupart des enseignent ferment leurs portes.

Dans ce resto intime, impossible de ne pas remarquer la bonne humeur du patron, Mus, toujours affairé en salle. Formé il y a vingt ans dans de solides maisons (chez Roland Debuyst et Gaëtan Colin, époque étoilée) Mus a eu envie de lancer sa table et d’y proposer un menu unique (3 à 5 services). Il a bien mené sa barque : le succès est là.

La salle remplie un lundi soir fait plaisir à voir, on y parle japonais, français, suédois et anglais.

Quelles étaient les agapes ? Un carpaccio de canard, mousse de céleri et foie gras, avec un verre de bon Sauvignon. Des saint-Jacques, topinambour et jus de veau brun, bel accord terre et mer, avec un Saint-Véran floral. Une joue de marcassin (un peu dure à la mâche) et une partie plus tendre, servis avec une poire pochée vin rouge et chips de légume. Un verre de syrah côte du Rhône, parfait. En fin de repas, Mus craque devant nos yeux une coque de chocolat. Dedans, des fruits rouge, un baba au rhum et une glace vanille s'offrent aux gourmands.

A quelques encablures de la Grand-Place et du Manneken-Pis la Table de Mus draine une clientèle de touristes titillés par la place de choix que l'établissement occupe dans les recommandations de Tripadvisor.

C'est une table roborative, tournée vers la générosité dans les portions et les produits. Qualitatifs, sans être exclusifs. On mange bien, de saison et à bon prix vu le travail engagé.

Mus connaît son affaire, sait jouer d'humour et d'une verve tonique pour enchaîner plats, boissons, effets de présentation. L'ambiance d'un lundi soir surprend dans un centre ville que la rumeur présente comme sinistré... Il est notable que certains par la qualité de leur travail et l'attention au service maintiennent une attractivité que piétonnier, émeutiers ou terroristes ne sauraient entamer.

M. a beaucoup goûté les Saint-Jacques, lui qui n'en prend jamais pour en avoir trop mangé, les a trouvées parfaitement saisies et justement accompagnées de topinambours.

Le dessert lui aussi jouait sur des ressorts que M. ne pratique pas souvent et réussit également à convaincre. C'est ludique, inspiré de la présentation "Oops, I dropped the Lemon Tart" mais version chocolat baba... Ca fait toujours un bel effet de casser le dessert. On en parle...


La Table de Mus
Place de la Vieille Halle aux Blés, 31
B - 1000 Bruxelles
+32 2 511 05 86
www.latabledemus.be

 

restaurant,resto,bruxelles,moins de 100 euros,loins de 120 euros,gastro

Une cuisine contemporaine ouverte sur le comptoir

restaurant,resto,bruxelles,moins de 100 euros,loins de 120 euros,gastro

 

 

12
juil

Origine, restaurant à Etterbeek

MADAME

MONSIEUR

Mme aime Etterbeek, son marché du dimanche sur la place Jourdan. A quelques pas de là, loin des restos à touristes, elle a eu le coup de foudre pour un nouveau restaurant tenu par un jeune couple: Origine. En cuisine, deux beaux-frères inspirés. Simple, raffiné, frais, authentique. Une touche de créativité, de gourmandise.

Mme aime la possibilité de jongler avec les propositions, tout en se limitant à 38 euros pour 4 plats. Elle a choisi 3 plats marins, tous très bons, un ceviche de dorade, ananas et piment d’Espelette. Des gambas grillées, coriandre et basilic thaï. Une papillote de poisson et coquillages, bouillon de vadouvan (épices exotiques, douces), salicornes, fenouil, vitelottes. Elle se souvient du moelleux au chocolat, l'un des meilleurs qu'elle ait dégusté à Bruxelles. Servi avec une glace au sarrasin grillé et une sauce anglaise à la fève tonka.

Et puis, il y a la bonne humeur du papier peint et du garçon de salle, le sourire du cuisinier que l'on voit travailler, la carte des vins de chez Titulus (vins nature, bio, biodynamie...).

M. aime les matrices, le touché-coulé et les bonnes tables.

Ici on pioche dans une matrice de 4x3 propositions selon des déclinaisons viandes/poissons/végétaux pour des propositions entrée froide/entrée chaude/plat/dessert.

Ca permet la monomanie ou le batifolage et si on est plus que 3 ça autorise les redites.

Tout est bon. Ca change souvent.

La déco est moderne, les murs joliment décorés de personnages mystérieux.

Les vins sont bons, un brin fouillis dans leur présentation qui devrait adopter le même mode de combinaison que les plats, nous verrons quand nous y reviendrons.

Le lieux est à quelques encablures de la place Jourdan, où l'on peut prolonger les plaisirs d'une belle soirée.

Origine

Rue Général Leman, 36
B 1040 Bruxelles
T: +32 (0)2 256 68 93

Facebook du restaurant Origine

resto,bruxelles,moins de 50 euros,cuisine française, etterbeek, bistrot

resto,bruxelles,moins de 50 euros,cuisine française, etterbeek, bistrot, vin nature, vin naturel

 

29
juin

Restaurant JEF à Gand

MADAME

MONSIEUR

Mme trouve que ce petit resto a tout d’un grand, le dikke nek en moins. C’est-à-dire qu’il ne se prend pas au sérieux et n’a pas besoin d’un décor modieus (dernier cri et imposant, du style Volta) pour se faire apprécier.

JEF, c’est bon, c’est décontracté. Le service est cool, prend le temps de s’enquérir de vos désirs et de s’y tenir.

Mme s’est réjouie de ce repas, un maquereau fumé en entrée, puis du sébaste - noisettes - bettes et une sauce au jus de homard, huile de crabe, vinaigre et ail. Quel régal ! Et ce vin de Loire nature, Silex du domaine Didier Dagueneau à 32 €, bien minéral, bien sec.

Elle ne s’est pas fait prier pour prendre un café glacé. Coup de foudre, merci JEF.

 M. a tout aimé. Le service, la pils artisanale 13, les portions généreuses, la cuisine pas alambiquée mais avec du travail et de la variété dans le traitement d'un même produit (3 états d'asperges dans une même assiette avec du porc et une émulsion), ou cette bouillabaisse déconstruite où le bouillon est sauce, le poisson en filet et les légumes se la jouent chimichurri rouge, même le départ des voisins bruyants.

C'est très gezellig, décontracté, chic et agréable pour tenter d'approcher de cette coolitude nordique.

Une belle adresse ce J.E.F., acronyme de Jason en Famke, avec une équipe minimale en cuisine et en salle, à l'image d'un duo qui donne le meilleur de lui-même pour que le repas se passe sous les meilleurs auspices. 

De quoi entrer dans un mood festif et filer plus au centre encore boire des cocktails chez Jigger's ou The drifter...

 

J.E.F.
Lange Steenstraat 10
B - 9000 Gent

Tel. + 32 (0)9 336 80 58

gand, resto, restaurant, gastro, gastronomie, chef, gent, flandre, coup de coeur

coup de coeur,moins de 100 euros,resto,gand,restaurant,gastro,chef,flandre

 

26
avri

Maxime Colin à Kraainem

MADAME

MONSIEUR

Attirée par les destinations bucoliques à un jet de pierre de Bruxelles et par la réputation de la famille Colin, Mme avait réservé un soir d’été chez Maxime, le benjamin.

Le portail franchi, elle s’était émue de trouver là un parc, un château et sa jolie chaumière où Maxime Colin a posé ses fourneaux. Associé à son frère Gaëtan (ancien Jaloa, chef dans sa maison d'hôtes Le Richmond) propriétaire du bâtiment de l'ancien D’Oude Pastorie, il peut s’exprimer en liberté.

Sur la terrasse au soleil couchant, elle a trinqué avec M. et s’est sentie happée par la magie des lieux. Le chef, formé à bonne école au Chalet de la Forêt et à la Villa Lorraine et nommé Jeune Chef de l’année au Gault & Millau 2016, aurait de quoi voir son cou enfler. Mais il n’en est rien. Son sourire, sa jeunesse, ses passages entre les tables pour saluer les convives, verser une sauce, recommander un plat, accentuent l’esprit généreux de sa cuisine. Il crée des mises en bouche appétissantes, un flan de foie gras, espuma de Granny Smith, puis un plat léger et frais, un thon cru aux fèves des marais, caviar et coulis vert. Son plat principal, un omble chevalier du lac Léman, parfaitement cuit, a emballé Madame.

Un œuf à la neige, mangue, coco et citronnelle clôt le dîner en beauté, alors qu’arrivent une ribambelle de mignardises, dont un adorable marshmallow à la chartreuse, fondant et aérien avec notes herbacées en finale.

M. n'a pas l'expérience de Mme quant il s'agit de faire l'historique entrepreneurial et gastronomique de la famille Colin.

M. avait envie de se mettre au vert. De manger chaud, bon et de boire frais.

Pour la mise au vert, direction Kraainem, le Château Jourdain : derrière ce bâtiment imposant se cache  le restaurant de Maxime Colin, un ancien presbytère du 17e siècle, qui étend sa terrasse le long d'un étang.  

La cuisine est excellente, proposée en différents menus (de 3 à 6 services) piochés dans 8 suggestions qui évoluent au gré des idées, succès et saisons. Des produits de qualité toujours.

On regrette un peu la présence sonore du Ring, mais à Bruxelles et en périphérie les belles terrasses sont rarement exemptes de brouhaha, alors on parle et on palabre pour avoir mieux à entendre.

Pour un menu gastronomique 3 services à 52 € (sélection de vins à 25 € recommandée, dont un Costières de Nîmes, Domaine des Perrières, 2014 ou un Limoux, "Chardonnay", Terroir Haute vallée, 2012), c’est justifié.  

Lunch gastronomique à 27 et 32 € (2 ou 3 services).

Maxime Colin
1-4, Pastoorkesweg
B - 1950 Kraainem
Tél. 02 720 63 46

Fermé samedi midi, dimanche soir, lundi.

Mise à jour du 26 avril 2017 : Madame y est retournée et a été encore plus impressionnée par la maitrise du chef. Pourquoi n'a-t-il pas encore d'étoile ? Mystère.
Lisez aussi le Portrait gourmand de Maxime Colin par Madame sur Skynet.be

moins de 100 euros,moins de 120 euros,moins de 150 euros,resto,bruxelles,gastronomie,gault et millau,kraainem,coup de coeur

moins de 100 euros,moins de 120 euros,moins de 150 euros,resto,bruxelles,gastronomie,gault et millau,kraainem

bruxelles,moins de 100 euros,moins de 120 euros,moins de 150 euros,resto,gastronomie,gault et millau,kraainem,coup de coeur

bruxelles,moins de 100 euros,moins de 120 euros,moins de 150 euros,resto,gastronomie,gault et millau,kraainem,coup de coeur