11
avri

Arabelle Meirlaen, cheffe de file de la cuisine intuitive

MADAME

MONSIEUR

Quand Mme aime, elle frémit à l’idée de partager la nouvelle. Arabelle Meirlaen, tout le monde devrait la connaître et goûter sa cuisine. Il faudrait célébrer cette grande dame tout autant que ses confrères masculins. Car Arabelle est pour nous la cheffe de file de la cuisine féminine en Belgique.

Rendez-vous en province de Liège, près de Huy, dans le village de Marchin pour découvrir le fief d’Arabelle et de son mari Pierre. La famille vit à l’étage du restaurant, et il n’est pas rare de voir courir deux fillettes au jardin et un chat angora à travers la baie vitrée. Ce restaurant est à l’image de la cheffe, authentique, raffiné, ultra créatif.

Cuisine ouverte
Mme et M. se sont assis à la table la plus proche des cuisines pour suivre les chorégraphies de la brigade, tout en dégustant un repas éblouissant. Parmi les amuse-bouche, Mme se souvient de la puissance des panoufles (les côtes) de lapin mijotées au piment d'Espelette. Suit une assiette vivifiante, « Iode et peps de coques », légumes croquants et crus, avocat, huile bergamote, agrumes, patate douce mauve, sorbet mangue et poivre chinois. Croquant et floral, ce plat révèle la saveur des coques bretonnes. Un autre plat intense nommé « Tendresse de langoustines » joue sur les notes terre et mer, avec l’artichaut, l’amarante croquante, les crosnes, l’oca (tubercule) et une bisque longue en bouche. Dans l’harmonie sucré-acidulé, Mme retient la dacquoise d’amandes, chocolat et praliné, bergamote, sorbet oranges sanguine et violettes.

Végétale

Arabelle fait a part belle faite au végétal et la manière dont elle travaille les légumes déborde de créativité: crus, marinés, fermentés, en décoction… L’envie d’explorer les saveurs, de marier les épices, les textures, les couleurs, son art de faire progresser les sensations, pour que les goûts explosent en bouche, tout cela, Arabelle Meirlaen le réussit. Et c’est rare.

Dans ses plats règne une osmose parfaite. Arabelle ne verse pas dans la cuisine décorative (2 ou 3 taches, quelques fleurs plic ploc). Au contraire, tout a un sens. Elle vous parlera (comme elle l’a fait dans l’interview que nous publions dans l'article de Marie Claire Belgique d’avril) de son parcours familial, de son credo (santé, circuit court, bio), et aussi de la joie d’être en forme tout en étant gourmand.

Au sortir de table, après avoir goûté un menu qui se tient du début à la fin, accompagné de champagne rosé Veuve Cliquot, parfait pour l'occasion (sans oublier les desserts affolants) on sort de là repus, conquis, inspirés.

Chez elle, Arabelle vous emmène dans son univers original, à la fois puissant et délicat, jamais tonitruant.

Sur une erreur de jugement M. aurait pu tout sa vie durant passer à côté du talent d'Arabelle Meirlaen. Se dire que manger des fleurs, des légumes, des céréales, une peu de viande ou de poisson, encore des légumes, des fruits, des céréales, ce n'est pas son genre.

C'est une conférence qu'elle avait donnée au Kikk à Namur en 2015 avec le professeur Castronovo qui avait allumé la curiosité de M.

Ce que cuisinait Arabelle sur scène avait l'air magique. Beau, bon, sain et roboratif.

M. a donc décidé de ne plus avoir tort est s'en est allé sur les hauteurs de Huy, à Marchin découvrir la cuisine d'Arabelle.

Une grande salle donnant sur le jardin et le potager en avant-plan d'une vallée où en face sommeille un manoir. La vue est belle aussi à l'intérieure qui donne sur la cuisine où s'affaire la brigade de la cheffe. Balais millimétré, tout en murmures et envois par vagues douces.

L'ambiance est bonne, les habitués saluent le personnel; ceux qui ont un événement à fêter sont choyés et les enfants s'accommodent d'un repas de famille au restaurant.

Pour ce qui est de l'assiette à chaque fois les surprises ont été excellentes. Les assiettes sont superbes, plaisantes et colorées, elles ravissent l'oeil avant de combler le palais.

On y savoure des propositions équilibrées, étagées en goût et puissance. Les légumes sont du moment, les fleurs et les fruits jouent de fraîcheur, ça croque, ça jute, ça goûte !

La magie est que si la cuisine s'inspire des approches "sans" on est jamais dans le manque. Toute assiette est complète et comme on est en dehors de "classiques" et que chaque proposition est autosuffisante on n'est pas à se demander ce que cela aurait donné avec du gluten, du lactose, des sucres. Pourquoi s'en soucier ?

Le tout avec bienveillance et un brin de folie décalée dans les looks de Pierre (M. adore ses lunettes) et du personnel de salle bien plus "dans les règles".

Une adresse pour se faire plaisir, assurément.

 

 

Mme conseille aussi la lecture du livre de Jean-Pierre Gabriel : Arabelle Mairlaen, Ma cuisine intuitive, avec de superbes photos, des recettes et la vaisselle artisanale de Roos Van De Velde.

Arabelle Meirlaen
Chemin de Bertrandfontaine 7
B - 4570 Marchin
T. 085 25 55 55

7 services  110€ -  Sélection de 5 verres de vin à 50 €
6 Services 90€  -  Sélection de 4 verres de vin à 40€
5 Services 75€  -  En semaine  -  Sélection de 3 verres de vin à 30€

Sur demande, possibilité de Menu Végétarien ou Végétalien.
Signalons aussi la 2e édition du Guide "Les femmes Chefs du guide Michelin Veuve Clicquot" avec 6 cheffes étoilées, dont Arabelle Meirlaen.       

restaurant,michelin,cuisine,gastronomie,coup de coeur,huy,wallonie,cheffe,gault&millau

 

Extrait de l'interview d'Arabelle Meirlaen par Mme M. (Découvrez la suite dans le magazine Marie-Claire Belgique d'avril)

- "Le plus important, c’est d’écouter mon corps, aller au plus profond de moi, écouter les saisons, celles du corps et les associer. Trouvez la cuisine qui vous convient. Apprenez à vous écouter, à savoir ce que vous voulez. Vous être seul maître de votre corps."

- "Ma cuisine s’enrichit toujours de ce que j’apprends, de mon expérience de vie, de mes rencontres avec les petits producteurs et mes découvertes d’épices."

- "Pour être chef, il faut être en forme, car c’est un métier très dur. Savoir ce qu’on veut. Avoir son style. Expliquer, faire comprendre et transmettre. Apprendre à déléguer, c’est le plus difficile. En ce moment, on est trois en cuisine, plus une pâtissière et deux stagiaires. Je passe beaucoup de temps derrière ma brigade. Au départ, je n’ai jamais pensé être étoilée. Je voulais un restaurant qui soit bon, où l’on se sent bien. Puis Pierre, mon mari, est venu me rejoindre. Il est très méticuleux, jovial, convivial. On a évolué. Puis il y a eu 18/20 au Gault et Millau et une étoile au Michelin."

restaurant,michelin,cuisine,gastronomie,coup de coeur,huy,wallonie,cheffe,gault&millau

restaurant,michelin,cuisine,gastronomie,coup de coeur,huy,wallonie,cheffe,gault&millau

restaurant,michelin,cuisine,gastronomie,coup de coeur,huy,wallonie,cheffe,gault&millau

10
nove

Bongo "Escapade romantique et savoureuse" au Crowne Plaza Liège

MADAME

MONSIEUR

Mme a reçu un coffret Bongo : “Escapade romantique et savoureuse”. Il comprend une nuitée et un dîner pour amoureux gourmands. Parmi les 125 hôtels listés, elle avait envie de voir le Crowne Plaza à Liège. Un vrai cinq étoiles. Un ancien palais. Une splendeur. Situé au coeur de la cité ardente, le Crowne Plaza surplombe avec panache le coeur de Liège et les anciens bras de Meuse transformés en boulevards, face aux coteaux de la citadelle et au pied du mont Saint-Martin. Rien que la situation invite à la balade : il faut absolument parcourir les coteaux, les jardins et les vignobles de la citadelle, ainsi que les escaliers de la montagne de Bueren. 

Deux palais
A la fois monument classé et bijou d’architecture contemporaine, cet ensemble regroupe les hôtels particuliers de Sélys Longchamps et des Comtes de Méan. Ils ont été rénovés par un amoureux du patrimoine, que ce soit dans la partie Sélys (XVIe siècle, avec la tourelle et 7 suites, dont une présidentielle) ou Méan (noyau central du XVe siècle) et prolongés d'une partie contemporaine.

Dès l’arrivée, Mme était éblouie par la finesse de des détails de l’aménagement, les revêtements, tapisseries, cuir, velours, les bouquets, et ces peintures murales extraordinaires, des chinoiseries du 18e siècle qui ornent le restaurant gastronomique Sélys. Sous l’œil bienveillant d’une charmante Mélanie, elle a même poussé la porte de la salle de bal époque Napoléon III, pour s’émouvoir de la beauté des lieux, visité les caves voutées du XVIe siècle. Quel faste !

Le bar
D’une salle à l’autre (13.000 m2) les ambiances changent, les lumières se  tamisent, et quand Mme se pose avec M. au lobby bar, elle commande un Sélys Martini, le cocktail signature du Crowne Plaza : gin, concombre, citron, basilic et fleur de sureau. Tout ce qu’elle aime, et qui la met en joie. De plus, la vue du bar, du restaurant et de la terrasse plein ciel est tout aussi réjouissante.

Brasserie Ô Cocottes
Partout, le personnel veille, même si le restaurant, un samedi soir, était complet et que l’attente fut parfois un peu longue. Le dîner trois services a tenu ses promesses pour une brasserie d’hôtel. Le lendemain, le petit déjeuner copieux et varié (vive les oeufs brouillés aux truffes) se tenait dans la même salle. Il n’en fallait pas plus pour entamer un week-end raffiné.

M. avait pioché différentes ambiances pour une nuit à l'hôtel et un repas dans les nombreuses propositions du Bongo : “Escapade romantique et savoureuse”. Campagnarde, urbaine, forestière... Mme a tranché pour la proposition urbaine liégeoise, avec sauna et piscine.

Le Crowne Plazza et sa série de terrasses dominent les toits du boulevard de la Sauvenière et le centre de Liège. Tout est à distance de marche pour qui veut laisser derrière lui les différentes ambiances de l'hotel 5 étoiles de Liège.

Et il faut de la curiosité pour laisser le bar et ses cocktails classiques, à déguster en terrasse quand le soleil est radieux, le spa-fitness Osmose pour faire des longueurs, buller dans un jacuzzi ou se détendre dans un sauna. Les deux restaurants, le "gastro" et la brasserie aux ambiances contrastées classique ou moderne. Les chambres enfin, confortables et pourvues d'une spacieuse salle de bain...

M. a aimé flâner dans ce coeur liégeois, largement piétonnier, contempler les étals des épiciers, boire du pêket, manger une gaufre, profiter des propositions de Reciprocity, la triennale du design, se perdre au marché, longer la Meuse.... Porter un oeil de touriste sur ce qui fait le sel exotique de Liège par rapport à Bruxelles. Le fleuve, les églises et leur pierre, le passage Lemonnier, ses cellules, leurs devantures, les statues de la rotonde, et les escaliers qui grimpent vers les sommets...

Retourner à l'hôtel c'est pouvoir reprendre des forces au restaurant, du tonus au spa et de l'énergie au lit.

Une belle parenthèse, d'une après-midi, une nuit et une matinée, idéalement à vivre au rythme lent d'un petit déjeuner tardif le dimanche.


Crowne Plaza Liège Centre
Mont Saint Martin 9-11
B – 4000 Liège
Tél. (+32) 04 26 76 745
L'hôtel dispose d'un parking payant, 20 € par jour.

Coffret cadeau Bongo, Escapade romantique et savoureuse (valeur 199,90€). Ce chèque-cadeau donne droit à une nuitée pour deux personnes en chambre classique (de base, elle est petite mais confortable, avec une superbe salle de bain), comprenant le petit-déjeuner, le libre accès au centre Osmose fitness & spa (fitness et spa, piscine, sauna) et un dîner trois services à la Brasserie Ô Cocottes (boissons non comprises).  Les coffrets Bongo sortis en novembre 2015 bénéficient d’un nouveau design, plus grand et leur validité est plus longue (2 ans à partir du jour de l'achat).
 

hôtel,restaurant,palace,liège,coup de coeur,romantique,bongo,coffret cadeau,week-end,gastronomie

hôtel,restaurant,palace,liège,coup de coeur,romantique,bongo,coffret cadeau,week-end,gastronomie

hôtel,restaurant,palace,liège,coup de coeur,romantique,bongo,coffret cadeau,week-end,gastronomie

hôtel,restaurant,palace,liège,coup de coeur,romantique,bongo,coffret cadeau,week-end,gastronomie

hôtel,restaurant,palace,liège,coup de coeur,romantique,bongo,coffret cadeau,week-end,gastronomie

hôtel,restaurant,palace,liège,coup de coeur,romantique,bongo,coffret cadeau,week-end,gastronomie

hôtel,restaurant,palace,liège,coup de coeur,romantique,bongo,coffret cadeau,week-end,gastronomie

bal, hôtel,restaurant,palace,liège,coup de coeur,romantique,bongo,coffret cadeau,week-end,gastronomie

hôtel,restaurant,palace,liège,coup de coeur,romantique,bongo,coffret cadeau,week-end,gastronomie

hôtel,restaurant,palace,liège,coup de coeur,romantique,bongo,coffret cadeau,week-end,gastronomie

hôtel,restaurant,palace,liège,coup de coeur,romantique,bongo,coffret cadeau,week-end,gastronomie

hôtel,restaurant,palace,liège,coup de coeur,romantique,bongo,coffret cadeau,week-end,gastronomie

23
janv

Liège, la Maison du Peket et Amon Nanesse

MADAME

MONSIEUR

Mme sirote du peket. Pour renouer avec ses aïeux - paix à leurs âmes liégeoises - elle s’est rendue avec M. dans un estaminet incontournable : La maison du péket à Liège.

Mme a testé la dégustation multicolore : 6 pekets fruités (9 € le plateau) et s’est fait plaisir avec le plat de résistance, deux énormes boulets à la sauce lapin (le sirop de liège est à base de poire). Pourquoi faire la fine bouche ?

Après cet honnête et copieux repas, elle a grimpé la Montagne de Bueren, par l’escalier, un coin authentique du vieux Liège, qui offre aussi un point de vue sur la ville de la Citadelle. Mme y a ramassé une pomme dans le verger, sillonné les vignes (paraît que Vrancken-Pommery veut cultiver son vin sur les coteaux) et admiré les maisonnettes en bois qui survivent sur ce sommet.

 

M. aime les plats typiquement liégeois. Le café, la salade, le sirop du cru bien sûr, mais surtout les boulets sauce lapin.
Derrière la Maison du Pèkèt, où l'on osera le chemin du pèkèt, le restaurant Amon Nanesse propose une cuisine typiquement liégeoise.
 
Les boulets sont généreux, tendres, nappés d'une sauce à la bière brune et au sirop de Liège, accompagné d'une salade et de belles frites.
 
De quoi prendre des forces avant d'entreprendre l'ascension de la montagne de Bueren et ses 374 marches.

Pour trouver à s'assoir, on slalome dans un dédale de petites salles à la décoration rustique, on croise deux puits intérieurs, les marionnettes de Tchantchès et Nanesse veillent sur le lieu. En cas de soleil, une terrasse permet de profiter du beau temps.

Maison du Peket
Rue de l'Epée 4
B - 4000 Liège
Tél +32(0)4 250 67 83

resto, Liège, boulet, sauce lapin, peket, genièvre, tradition belge, wallonie

resto, Liège, boulet, sauce lapin, peket, genièvre, tradition belge, wallonie, gastronomie, authentique, pittoresque, alcool

26
nove

Benoît Nihant, les chocolats Haute Couture

MADAME

MONSIEUR

Mme suit le maître chocolatier Nihant depuis ses débuts, en 2005. Belge, artisan, visionnaire. Comme les grands chocolatiers, il va chercher ses fèves chez les producteurs et sélectionne le bon grain de l'ivraie, voire le nec plus ultra. Nihant se lance aussi dans le bio. Il a sa boutique à Tokyo. On le trouve dans les épiceries fines, les restaurants étoilés, chez ROB et dans les boutiques à son nom.

A l’approche des fêtes, Mme se réjouit de pouvoir offrir une boite de chocolats Haute couture à ses proches.

La collection Haute Couture de Benoît Nihant ? Des palets de chocolats aux parfums classiques, pour les amateurs d’authenticité, et épicés pour les friands d’originalité. Les puristes aimeront les Grands Crus nature, provenant des quatre coins du globe.

Mme voue un culte aux pralinés maison. Coup de cœur du moment ? Le Praliné d’amandes de Provence. Puissant ? Le Santo Antonio aux arômes d’herbes et de fleurs. Etonnant ? Le Madong à la texture de cuir, presque grasse, et sa saveur d’herbe coupée si chère au palais de la dégustatrice. Exotique ? Le Cannelle de Ceylan, au lait de Java et à la cannelle de Ceylan; sa texture crémeuse et son délicat gout de cannelle font bon ménage et ne laisse aucune amertume. Parfumé ? Rose, parfumé, cette ganache de chocolat noir est infusée de pétales de roses. Féminin ? Violette ; une ganache de chocolat noir de Madagascar et de violette. Parfaitement équilibrée. Fruité ? Figue et Framboise, les fruits explosent en bouche ! Légèrement poivré ? Fraise & Poivre de Sechuan : une pâte de fruit de fraise, sur une ganache noire. Un soupçon de poivre rehausse le fruit.

M. n'a goûté qu'une bouchée. Très bonne au demeurant.

Il mange rarement du chocolat. Avec un carré il fait un mois, une plaque un an. Et que du noir. Parfois avec des fruits secs. Rien de plus excentrique.

Souvent les chocolats classiques développent une acidité désagréable, conchage baclé ?

Chez Nihant rien de tout cela. On sent un amour du travail bien fait, sous son nom, avec un contrôle de toute la chaîne de production.

Soit. Le chocolat ne fait pas partie des assuétudes de M.

Les enfants de M. et Mme, eux, ne se sont pas laissé prier. Le palet préféré du fils ? Le Sésame de Benoît Nihant (infusé de sésame grillé).


Chocolatier Nihant
Boutique d'Embourg:
Voie de l'Ardenne 45 - 4053 Embourg
+32 496 10 54 39

Boutique de Maastricht:
Havenstraat 8 - 6211 GJ Maastricht

Boutique de Liège:
Passage Lemonnier 30 - 4000 Liège
+32 4 222 16 72

Boutique en ligne : http://shop.benoitnihant.be

chocolat,belge,chocolatier,artisan,liège,embourg,coup de coeur,ganache,praline,rose,violette,praliné,grand cru,nutella