06
mai

Le dico gastro-amoureux de Madame & Monsieur

MADAME

MONSIEUR

Parmi les jolis mots de la langue française, Mme éprouve une vraie gaieté à répéter certains mots comme on lèche la cuillère du plat de l'appareil du gâteau au chocolat.

Pour décupler le plaisir, elle note les mots anciens, désuets ou carrément oubliés. Comme ces légumes délaissés ces dernières décennies, qui reviennent au devant de la scène dans la bouche des épicuriens fureteurs.

Affourcher. Verbe
Mettre à califourchon.
Après bombance, Mme s’enfonce sous les draps de soie et rêve d’affourcher M.

Bambocheur, euse. Nom et adj.
Personne qui aime bambocher. Les bambocheurs passent leur temps au cabaret, au café, au bal, criant, fumant, etc.  (G. Sand) 
Du temps où l’univers se résumait à l’université, Mme, qui fut aussi Mademoiselle, bambochait.

Croquignole. Adj. (de croquer, frapper).
Chiquenaude. Injure, outrage.
Mme le dit de ce qu’elle considère goûtu et adorable. Elle se souvient du croquignole dans le Pantagruel de Rabelais. Voudrait qu’on réinvente ce biscuit disparu, décrit comme « gâteaux croquants en forme de bâtonnets et de boutons roses et jaunes ».

Bigotelle. Nom fém.
Servait autrefois à maintenir la moustache relevée durant la nuit.
A mi-chemin entre la bigote et la bretelle, la bigotelle pourrait aider Monsieur à tenir sa moustache quand il lape son bol de lait.

Déboire. Nom masc.
Dégoût, regret. Goût désagréable qu’une boisson laisse en bouche.
Comme si, à regrets d’avoir pris une cuite, on poussait sur le bouton magique “rewind”. Mais ce subterfuge n’existe pas.

Hommelet. Nom masc.
Homme de petite ampleur.
En aucun cas Mme n’oserait affubler Monsieur d'un tel sobriquet (même si sa façon de préparer l'omelette ne lui plait pas).

Friponner. Verbe
Eveiller. Rendre vif. Syn. Emerillonner.
Friponne est le nom d’une tisane calmante glanée par Mme chez Cha YuanFriponner ? Jouer de ses jupons à froufrous sous le regard amusé du sieur enamouré, tournant inlassablement dans le risotto aux asperges.

Gaudir. Verbe
Manifester sa joie, son plaisir.
Le bon vin fait dire des gaudrioles.

Zinzolin. Adj. (de l’arabe djoudjolân).
Semence de sésame - ou jugioline - servant à faire la couleur d’un violet rougeâtre. Au fig., adj. et subst. (celui ou celle) qui est fin, délicat.
La belle Shéhérazade usait du zinzolin pour colorer ses lèvres en appât irrésistible. Pour rendre M. zinzin, Mme croque des myrtilles.

M. a un lourd passé de linguiste. Il kiffe l'argot, le verlan, les néologismes, archaïsmes et régionalismes d'un langue bien vivante car partagée par plus de 170 millions de locuteurs.




Allumelle. Nom fém.
Lame ou tranchant de la lame d'une épée, d'un poignard.
On dit proverbialement, qu’un homme s’est tué de sa propre allumelle, quand il a trop fait la débauche de vin ou de femmes. (Furetière 1690).

Artophage. Adj.
Qui se nourrit surtout de pain.
 - Mme : On irait se faire une tartine garnie au Pain Quot' ?
- M. (uniquement les mardis: Non mais allo quoi ! Est-ce que j'ai une tête d'artophage ? Non mais allo ! 

Enjailler. Verbe transitif ou pronominal originaire de l'argot nouchi de la Côte d'Ivoire

Transitif : séduire.
C'est en préparant un risotto au Champagne que M. a enjaillé Mme.

Pronominal : S'amuser, faire la fête
Cuisiner pour les amis ça m'enjaille.

Gourmandé, ée. Adj.
Assaisonné.
Ton gratin il est gourmandé à l'ail ! 

Hâteur. Nom masc.
Dans les cuisines royales, le responsable des rôtis.
Constat estival : autour du BBQ quelques hâteurs éclusent plus de bières qu'ils ne sortent de merguez. 

Louchébem. Nom et adj.
Argot des bouchers. 
Si d'aventure M. s'écrie au sortir d'une boucherie : "Un loufiah ma lolévuche en loucedé mon larfeuille, je suis pas loufoque mais j'lompenquès dans le lap mon lortefeuillepem n'était lap lerche" il ajoute à l'embarras l'incompréhension.

Nacarat. Nom et adj.
Rouge clair entre le cerise et le rose.
Ton cosmo, c'est un nectar nacarat. 

Trivelin. Nom masc.
Homme farceur. Caractère de la commedia dell'arte
Une des anagrammes possibles du nom de M. c'est calembour, faut-il qu'il s'inquiète ?

Sade. Adj. (du latin sapidus, qui a du goût)
Sapide, agréable au goût. Mais aussi gentil, agréable.
Faut-il être un trivelin pour féliciter sa compagne d'être sade ?


Et vous, quels sont vos mots culino-galants préférés ?

Quels sont ceux qui éveillent votre désir, qui piquent votre langue quand vous les prononcez en amoureux ?

Le Dictionnaire des mots oubliés

Surtout, plongez dans ce dico malicieux au charme suranné pour vous inspirer : Dictionnaire des mots oubliés, Alain Duchesne et Thierry Leguay, Larousse, 2013, 17,90 €.
Comme le soulignent les auteurs de cet opus indispensable, “la langue réclame aussi d’être goutée, touchée, tâtée, appréciée. (...) On désire sans doute une langue d’abord pour son lexique : c’est la chair et la peau, la syntaxe étant plutôt l’ossature”…

érotisme,désir,amour,dico,langue,mots,humour,bombance,coup de coeur

26
sept

Loin des mosquées, Armel Job

MADAME

MONSIEUR

Mme s'étonne que M. lise un roman. Et surtout, qu'il le termine; il est tellement exigeant. Pressé. Tout le temps connecté. Ce roman l'a captivée, à tel point qu'elle l'a prêté à M.

Bien ficelé, très juste dans les portraits de jeunes immigrés -hommes et femmes- et du croque-mort.

Et puis, Mme apprécie les combats de femmes pour accéder à la liberté.

Dire que c'est la 1e fois que Mme lit Armel Job !

Un bémol: le titre n'est ni alléchant ni représentatif de sa richesse narrative.

M. juge un livre en 20 pages. Si le sujet, le style n'ont pas harponné son attention, c'est le pilon.

Ici dès le premier chapitre le rire désopile Monsieur. Dès le deuxième le "je" se démultiplie et l'envie de poursuivre croit.

Un polar où se mèlent croque-mort, diaspora turque, mariage mixte, arrière-plan belge, statut de la femme et week-end en Forêt Noire... du petit lait.


Armel Job, Loin des Mosquées, Éditions Éditions Robert Laffont, 2012, Prix : 19,30 €.

roman,belge,lecture,mosquée,rire,humour,style,femme,liberté