22
avri

Le Louise 345 un écrin pour Isabelle Arpin

MADAME

MONSIEUR

Mme retrouve Isabelle Arpin dans son élément. C’est une demeure sise avenue Louise, 345. Maison de maitre d’un avocat, proche d'un club de gentleman anglais dans son atmosphère, Louise 345 a quelque chose de feutré, de cosy, qu’on trouve rarement. À l’étage, on peut y loger dans une suite. Au jardin, prendre le café. C’est un lieu qui en impose, avec son service en gants blancs et ses mets gastronomiques. Les réjouissances ont duré cinq services, pendant lesquels Madame a plané haut, échangeant avec Monsieur des œillades complices : Arpin est bien là où elle voulait être. Dans son biotope.

L’asperge verte de Pertuis, se décline sur l’axe Chèvre | Lait battu | Noix de cajou. Suit un plat signature d’Isabelle Arpin : Langoustine | Céleri | Granny Smith | Foie gras. Un classique, déjà. Puis une Sole| Carotte | Orange | Gingembre, qui nous fait l’effet d’un rayon de soleil dans l’assiette, avec une note de gingembre et le mariage parfait d’un Châteauneuf du Pape blanc ample, aux parfums d'agrumes. Autre classique de la cheffe, la mousse de Comté | Bouleau | Roquette | Olive. Par gourmandise, on croque le dessert Chocolat | Matcha | Réglisse | Caramel, peu gras, bien dans le cacao torréfié.

Michelin a envoyé ses inspecteurs il y a peu. Isabelle retrouvera-t-elle l'étoile de ses précédents restaurants? La réponse cet automne.

Pour l’heure, on conseille aux âmes raffinées de réserver une table, sans tarder.

M. était très curieux de découvrir le Louise 345. Une belle demeure sur l'avenue Louise. Une sonnette, un homme ganté de blanc qui vous propose d'entrer, une volée de marches en marbre blanc, un hall avec vitraux, une porte à passer et l'on pénètre dans un intérieur bruxellois de 3 larges pièces en enfilade donnant sur une terrasse et un vaste jardin. Quelles pièces !

A l'avant un salon aux murs tendus de fresques d'inspiration indonésienne avec diverses tables pour prendre un apéritif. Proposition de divers Champagne pour satisfaire les velléités festives.

Les pièces centrale et arrière accueillent la restauration. Sur les tables, la cuisine d'Isabelle Arpin dont nous avons plaisir à suivre les aventures depuis son arrivée à Bruxelles.

Aux fourneaux du Louise 345, Isabelle fait merveille. Produits de grande qualité en touches explosives, voluptueuses et raffinées font vibrer les palais des amuse-bouches au dessert.

Certains de ses classiques (langoustine, foie gras) ponctuent ces nouvelles associations et recettes.

La collaboration avec le sommelier permet de proposer un accord mets-vins qui est très jouissif et multiplie la sapidité et les surprises.


Louise 345
345 Avenue Louise
B- 1050 Bruxelles
T. 02/644.48.87

Sur réservation pour le restaurant et la terrasse : reservations@louise345.com

Pas de réservation pour Le jardin. Le jardin est ouvert à partir du 15 mai 2018, du mardi au vendredi de 12h00 à 14h30, de 17h00 à 21h30 et le samedi de 17h00 à 21h30.

isabelle arpin,cheffe,cuisine française,gastro,moins de 250 euros,coup de coeur,bruxelles,jardin,terrasse,resto

photo : F. Raevens

 

Lisez aussi notre article sur Isabelle Arpin quand elle était cheffe du restaurant Alexandre

Et sa première étoile Michelin

01
déce

La Table de Mus

MADAME

MONSIEUR

Mme a déjà déjeuné chez Mus avec une amie, l'année passée. Elle avait envie d’y retourner. Ce restaurant du centre (Place de la Vieille Halle aux Blés) allie cuisine fine et prix justes. C'est le genre d'adresse que l'on se refile pour sortir le lundi soir, alors que la plupart des enseignent ferment leurs portes.

Dans ce resto intime, impossible de ne pas remarquer la bonne humeur du patron, Mus, toujours affairé en salle. Formé il y a vingt ans dans de solides maisons (chez Roland Debuyst et Gaëtan Colin, époque étoilée) Mus a eu envie de lancer sa table et d’y proposer un menu unique (3 à 5 services). Il a bien mené sa barque : le succès est là.

La salle remplie un lundi soir fait plaisir à voir, on y parle japonais, français, suédois et anglais.

Quelles étaient les agapes ? Un carpaccio de canard, mousse de céleri et foie gras, avec un verre de bon Sauvignon. Des saint-Jacques, topinambour et jus de veau brun, bel accord terre et mer, avec un Saint-Véran floral. Une joue de marcassin (un peu dure à la mâche) et une partie plus tendre, servis avec une poire pochée vin rouge et chips de légume. Un verre de syrah côte du Rhône, parfait. En fin de repas, Mus craque devant nos yeux une coque de chocolat. Dedans, des fruits rouge, un baba au rhum et une glace vanille s'offrent aux gourmands.

A quelques encablures de la Grand-Place et du Manneken-Pis la Table de Mus draine une clientèle de touristes titillés par la place de choix que l'établissement occupe dans les recommandations de Tripadvisor.

C'est une table roborative, tournée vers la générosité dans les portions et les produits. Qualitatifs, sans être exclusifs. On mange bien, de saison et à bon prix vu le travail engagé.

Mus connaît son affaire, sait jouer d'humour et d'une verve tonique pour enchaîner plats, boissons, effets de présentation. L'ambiance d'un lundi soir surprend dans un centre ville que la rumeur présente comme sinistré... Il est notable que certains par la qualité de leur travail et l'attention au service maintiennent une attractivité que piétonnier, émeutiers ou terroristes ne sauraient entamer.

M. a beaucoup goûté les Saint-Jacques, lui qui n'en prend jamais pour en avoir trop mangé, les a trouvées parfaitement saisies et justement accompagnées de topinambours.

Le dessert lui aussi jouait sur des ressorts que M. ne pratique pas souvent et réussit également à convaincre. C'est ludique, inspiré de la présentation "Oops, I dropped the Lemon Tart" mais version chocolat baba... Ca fait toujours un bel effet de casser le dessert. On en parle...


La Table de Mus
Place de la Vieille Halle aux Blés, 31
B - 1000 Bruxelles
+32 2 511 05 86
www.latabledemus.be

 

restaurant,resto,bruxelles,moins de 100 euros,loins de 120 euros,gastro

Une cuisine contemporaine ouverte sur le comptoir

restaurant,resto,bruxelles,moins de 100 euros,loins de 120 euros,gastro

 

 

22
nove

La Source des Sens en Alsace: spa, hôtel**** et restaurant

MADAME

MONSIEUR

Mme se souvient d’une journée spa appelée La parenthèse, dont elle est ressortie enchantée, légère et requinquée, avec M. qui flottait dans son peignoir blanc. Cela ne leur arrivait pas souvent, un spa rien qu’à deux, aussi profondément relaxant. C’était dans l’un des plus beaux spas d’Alsace : à l’Hôtel restaurant et spa La Source des Sens à Morsbronn Les Bains. Le spa est tellement grand et magnifique que vous y resterez bien tout le week-end !

Chez Anne et Pierre Weller, à la Source des Sens, tout est prévu pour que vous passiez un week-end parfait, gourmand et reposant. Design épuré, écologique, espaces vastes et intimes, service impeccable, massages sur mesure et produits 5 Mondes, piscine intérieure et extérieure chauffée, saunas et hammam, grotte à sel… On ne vous en dira pas plus sur « la parenthèse », car la surprise fait partie de l’expérience  sensuelle. Unique !

A table !
En cuisine, Pierre Weller (46 ans) et sa brigade veillent au grain et délivrent des assiettes dignes d’un gastro où l’on revient encore (Mme et M. s’y sont attablés 5 fois, toujours avec le même plaisir). Tortellinis maison de Munster affiné (17 €), foie gras de canard français, laqué au jus de pomme verte, tartare radis-céleri-pomme (22 €) ou la version fruitée du foie gras poêlé avec des quetsches et un jus aux épices douces, tuiles sésame et pavot (23 €). Maigre de ligne, beurre blanc, carottes et piment doux (26 €). Langoustines, cèpes grillés, persillades, pommes à la parisienne (30 €). Et ce pigeonneau, betteraves, jus des carcasses. Et le Marron – cassis, composé d’une crème légère au marron, d’un biscuit châtaigne, d’une gavotte et d’un sorbet cassis. Sans parler du chariot de fromages, et de ce Munster que l’on saupoudre de cumin.

Pour les vins, faites preuve de patience : le sommelier manque parfois de délicatesse et d’écoute mais il s’y connaît en vins alsaciens.

Chambre à partir de 166 euros en semaine. Demandez celles qui donnent sur le parc, elles sont splendides.

Affaire familiale reprise au début du millénaire par le fils de la maison, l'hôtel pour curistes de la petite station thermale alsacienne de Morsbronn-les-Bains a entrepris une entrée dans le XXIe siècle qui décoiffe.

La table, la cave, les chambres, le spa tout est remarquable.

2000m² de spa ! Quel luxe d'espace et d'aménagements. 3 saunas, 2 hammams, des douches, de la glace et une piscine extérieure, des lieux de calme et de repos mais surtout une expérience sensorielle en 7 étapes à vivre en couple : La parenthèse.

On n'en dévoile pas le parcours ni le contenu, le bonheur de l'initiation se préserve.

Pour la table, c'est le patron qui est au fourneaux. La cuisine de Pierre Weller est actuelle, du marché et minute. Le travail de sa brigade s'observe via des écrans de télévision qui retransmettent le balais des mises en place et des cuissons, la cuisine n'est pas sous surveillance, elle n'a rien à cacher.

Le menu 6 services, adapté chaque jour en fonctions des arrivages et des idées du chef est tarifé 70€, au vu de la qualité et des produits c'est un excellent rapport qualité-prix.

En salle un personnel aguerri et quelques apprentis mettent en oeuvre un balais bienveillant et prévenant dans un décor au design contemporain sobre.

Pour la cave il faut faire confiance à la franchise toute alsacienne de Valère Roussel qui vous initiera à ses dadas. Le riesling, les pinots, il connait toutes les caves tous les chais de la région et bénéficie de la reconnaissance de ses pairs. Il est dans la maison depuis assez longtemps pour être en accord parfait avec la cuisine du chef et les associations que les deux composent sont du plus bel alliage.

 

 

La Source des Sens

19, route de Haguenau
F - 67360 MORSBRONN-LES-BAINS
T. +33 3 88 09 30 53

 

spa,resto,hotel,gastro,coup de coeur,alsace,vin,cuisine française,week-end

 Vue sur le spa de La Source des Sens et sa piscine extérieure, entre les roseaux.

spa,resto,hotel,gastro,coup de coeur,alsace,vin,cuisine française,week-end

Luminothérapie et silence, deux ingrédients majeurs.

spa,resto,hotel,gastro,coup de coeur,alsace,vin,cuisine française,week-end

Vue d'une salle de relaxation sur un érable du Japon

spa,resto,hotel,gastro,coup de coeur,alsace,vin,cuisine française,week-end

Piscine intérieure, jacuzzi, donnant sur un jardin

spa,resto,hotel,gastro,coup de coeur,alsace,vin,cuisine française,week-end

Chambre avec vue sur le parc

spa,resto,hotel,gastro,coup de coeur,alsace,vin,cuisine française,week-end

Le chef Pierre Weller et une sélection d'alcools artisanaux d'Alsace

 

09
nove

L'Auberge de l'Ill en Alsace

MADAME

MONSIEUR

Mme est romantique et gourmande. Elle aime bécoter Monsieur sur les bords d'une rivière, l'Ill, dans un bucolique village d'Alsace. C'est là que se loge l'un des restaurants les plus remarquables de l’histoire française de la gastronomie, les plus côtés aussi. L'Auberge de l'Ill à Illhaeusern en Alsace. Une maison que l’on doit au moins visiter une fois dans sa vie, comme celle de Bocuse à Lyon.

Au jardin, Mme prend l'apéritif sous les rayons d'un soleil d'octobre, fascinée par la cigogne qui veille sur le toit et par le ballet des gens en noir et blanc. Elle ne les a pas comptés, mais ils étaient nombreux, élégants, précis, affairés à suivre le moindre des requêtes des clients.

Gougères, champagne, le bonheur, un moment rare. Après, on entre dans un tout autre décor, comme dans un film des années soixante, feutré, un brin décalé. Aux murs dans les couloirs, des visages de chefs d'état et de stars du cinéma. Delon, Brel, Jobert, Giscard...

A table, le sommelier invite à discuter des flacons et l’on se laisse porter. Du début à la fin, les plats imaginés par le chef Marc Haeberlin démontrent un savoir-faire, une passion des produits : ballotine de cabillaud aux agrumes. Homard breton mi-cuit, mi-mariné, caviar Petrossian, émulsion à la pistache. Tournedos de pigeon truffes, foie gras, choux, carottes, jus à la truffe. Pêche pochée au sirop, sabayon au champagne et glace pistache. Mignardises et café.

Mme ressort de l’Auberge de l’Ill comme d'un conte de fée.

M. aime les lieux intemporels qui affichent une maîtrise basée sur la tradition, la transmission.

L'Auberge de l'Ill est en activité depuis plus d'un siècle et demi et affiche trois macarons Michelin depuis 50 ans.

Mais ici, si tout respire la tradition, rien n'est guindé, tout est vivace, souple, liquide, fluide comme la rivière qui jouxte le fabuleux jardin de l'auberge. 

Logé dans la véranda M. se prend à penser que Louis De Funès ou Mireille Darc pourraient apparaître derrière le paravent de cristal de Murano.

La table des Haeberlin propose des plats "signature" : truffe sous la cendre, mousseline de grenouilles, saumon soufflé.

Le service en salle est d'une prévenance et d'une précision impeccable, mais d'une belle décontraction et toujours disposé à échanger, expliquer, élucider.

Entrer à l'Auberge c'est faire une expérience globale, qui au vu des tarifs pratiqués reste abordable.

On peut découvrir le lieu à midi le week-end pour 132€ le menu, le premier prix vin est aux alentours des 40€.

L'Auberge de l'Ill ***
2 rue de Collonges au Mont d'Or
F - 68970 Illhaeusern  
 +33 3 89 71 89 00
www.auberge-de-l-ill.com

restaurant,gastro,étoilé,michelin,alsace,culte, marc haeberlin, chef, étoilé, coup de coeur, moins de 350 euros

Marc Haeberlin, le chef de l'Auberge de l'Ill

restaurant,gastro,étoilé,michelin,alsace,culte, marc haeberlin, chef, étoilé, coup de coeur, moins de 350 euros

L'entrée de la grande table

restaurant,gastro,étoilé,michelin,alsace,culte, marc haeberlin, chef, étoilé, coup de coeur, moins de 350 euros

Un bout du jardin, au bord de la rivière

restaurant,gastro,étoilé,michelin,alsace,culte, marc haeberlin, chef, étoilé, coup de coeur, moins de 350 euros

Marc Haeberlin prend le temps de saluer ses hôtes, souvent des habitués

restaurant,gastro,étoilé,michelin,alsace,culte

restaurant,gastro,étoilé,michelin,alsace,culte, marc haeberlin, chef, étoilé, coup de coeur, moins de 350 euros

Une salle du restaurant derrière le paravent en Murano, so sixties!

 

restaurant,gastro,étoilé,michelin,alsace,culte, france, gastro, marc haeberlin

Apéro en terrasse

restaurant,gastro,étoilé,michelin,alsace,culte, spa

La famille Haeberlin vient d'ouvrir un spa à côté du restaurant et de l'hôtel : le spa des saules