13
avri

La péniche à Wavre

 

MADAME

MONSIEUR

Mme adore les plateaux de fruits de mer, le homard, les huitres en particulier. Parmi les meilleurs écaillers qu’elle a découverts récemment, La péniche est le plus original. Sur la chaussée de huy, à Wavre, cette péniche attire le regard. Elle n’est pas sur l’eau, mais son décor est authentique ! Et dans l’assiette, tous les plaisirs des Belges s’y retrouvent, moules parquées, croquettes de crevette, sole meunière… Mme a commandé un plateau d’écailler pour une personne, car M. avait d’autres envies ce soir-là. Mais c’était si copieux que Monsieur l’a aidée  à finir. Et elle a goûté la crème brûlée, irrésistible. Enfin, surprise, le repas s'est terminé sur des mignardises.

Une soirée en beauté, dans un endroit original, jovial.

M. aime les écaillers. M affectionne aussi les lieux étranges, comme ces hôtels-restaurants en forme de bateaux qui émaillent  le littoral de ses souvenirs enfantins.

Quelle joie donc d'aller manger à la Péniche, écailler établi dans une vraie péniche à Wavre.

Si le cadre suffit à réveiller la curiosité enfantine de M. la table apporte aussi son lot de surprises agréables. Du poisson bien sûr, à la mode du moment (sauces épicées, en cassolette,...) ou selon les grands classiques (soles, raies,...), le tout parfaitement frais. M. a aussi succombé aux fruits de mer excellents et surtout aux bigorneaux dont la chaleur du poivre oscille entre caresse passionnée et brûlure avec une maîtrise de funambule... délicieux.

 

La Péniche
4 chaussée de Huy
1300 Wavre.

T. : 010 22 88 18
Ouvert tous les jours.


resto,restaurant,péniche,wavre,ecailler,crustaces,coup de coeur

resto,restaurant,péniche,wavre,ecailler,crustaces,coup de coeur

 

 

18
nove

Crab Club, restaurant de fruits de mer et poisson

MADAME

MONSIEUR

 Quand Madame fait une infidélité à Monsieur c'est chez Philippe Emanuelli, un Breton au grand cœur, devenu Bruxellois il y a longtemps déjà. A l’époque, dans les années 90 , Mme était sous le charme d’un Emanuelli rissolant des champignons au Café des Spores. Elle l’avait retrouvé en 2013  comme initiateur de Pin Pon).

Titillée par l’amie surnommée Maîtresse, qui avait invité M. à découvrir Liberté Egalité, Poulet, Mme a fomenté une revanche : aller au Crab Club avec Maîtresse.

Pour résumer, Crab club, c’est la mer dans l’assiette & le bonheur du goût. Une cantine de fruits de mer et poisson (et juste à côté une rôtisserie de poulet) à Saint-Gilles, quartier Porte de Hal.

Le côté improvisé, les plats du jour pas encore annoncés sur le tableau noir, les assiettes dépareillées, les meubles de récup, annoncent la couleur : ici, seul compte le produit, issu d’une pêche durable, éthique. Emanuelli s’est associé au chef Yoth Ondara, un Nîmois d’origine thaï, qui a bossé au Wine Bar Sablon. Sa cuisine est vive, pure, sans triche : couteaux à la saucisse, sauce tomate légèrement piquante. Huîtres ultra fraîches et iodées, charnues, arrivées de Bretagne le matin. Coquillages Saint-Jacques crues, saupoudrées de noisettes et d’une huile d’olive citron, sommet de la dégustation.

Pour le vin, on fait confiance au patron, qui a travaillé comme sommelier et vous sert un vin blanc sans même vous demander ce que vous voulez. Il est comme ça, Philippe Emanuelli, imprévisible. Mme aime la rugosité quand elle s'allie à la sincérité et la spontanéité : toutes qualités du patron.

Une salle voutée à disposition pour les grandes tablées et une caravane au jardin, pour les repas intimes à réserver. L’ambiance, on la doit à Frédéric Nicolay (Belga, Bar du matin, Flamingo Walvis) : brique et  béton, fer et bois, lampes tempête, faïence à fleurs bleues.

Pour les duos, demandez un plat à partager (de 10 à 20 €). Quelquefois, on a essayé de réserver une table par téléphone (on doit envoyer un sms) mais le soir, c’était complet. Le midi, il y a moins de monde.

Mme est séduite.

Monsieur a été infidèle. Il a emmené sa Maîtresse à côté de Crab Club, à la rôtisserie Liberté, Egalité, Poulet.

 

 

Crab Club
chaussée de Waterloo 7
B - 1060 Saint-Gilles
Ouvert tous les jours de 18 à 22 heures.
Tél pour réserver : 0472 55 46 95
Facebook Crab Club

bruxelles,resto,coup de coeur,moins de 100 euros,table, moins de 50 euros

bruxelles,resto,coup de coeur,moins de 100 euros,table, moins de 50 euros, crustaces, fruits de mer, miam

bruxelles,resto,coup de coeur,moins de 100 euros,table, moins de 50 euros


 

 

28
sept

Au Phil des Saveurs à Namur

MADAME

MONSIEUR

Mme voulait voir Namur et flâner près du Casino, au bord de la Meuse. C'est là qu'une adresse s'échange de bouche à oreilles. Au Phil des saveurs. Comme au jardin, l'automne n'ait pas encore sévi, Mme accepte d'y prendre place.

Les mises en bouches séduisent : granité au piment d'Espelette et tartare de thon, parfait. Pus tard, une vichyssoise de pois à la menthe procurera un coup de fraîcheur au gosier.

Dans le menu Phil (35 €) Mme trouve les langoustines à son goût, nappées d'un crumble pistache, mousse de betterave rouge et de copeaux de citron vert. Le croquant est là, les saveurs s'accordent. Le veau cuit rosé, et son espuma de vitellottes sont servis avec de jeunes oignons et de fines asperges vertes (japonaises ?). Mme apprécie le jus de viande, salé à point.

Le plateau de fromages de la Petite ferme est exquis, et le vin rouge espagnol (Gibraltar) de belle tenue. Ah, Mme oubliait, le chef est espagnol.

Pour finir, une glace basilic, avec une infusion glacée aux fleurs de samba avec des morceaux d'ananas découpés simplement ne convainc pas. Une coupe de Gamay perlé relève le dessert.

Mme aurait dû goûter au pain perdu poivre noir.

Sinon, l'adresse est bien, il faudra revenir pour tester le menu tout homard et champagne.

Comme tous les vendredis, Monsieur avait envie de fromage. La carte d'au Phil des Saveurs semblait offrir des possibilités avec sa salade de chèvre revisitée, mesclun de jeunes pousses et son assiette de fromages affinés par La Petite Ferme à Erpent qui, dans le domaine, est une référence européenne.

Le menu tout homard (58€) avait bien l'air aguicheur, mais l'idée de faire une verticale de crustacés ne l'a pas emporté sur cette tenace envie de fromage. Le menu à 35€ qui au vu de sa composiiton est une bonne affaire, n'allait pas plus répondre à l'envie du moment. Va donc pour la carte. Un duo de ris de veau et langoustines, mousse de pomme de terre violette, artichauts et jus brun allait complèter ce tableau fromager.

L'accueil est chaleureux, on nous guide vers le jardin, une cour couverte d'un auvent et munie de chaufferettes. Le vin nous est très judicieusement conseillé.

L'apéritif est servi avec de délicieuses gougères (pâte à choux) au parmesan. Une mise en bouche sous la forme d'un tartare de thon apporte un peu de fraîcheur et nous met en appétit.

Les entrées arrivent.

M. déchante devant un canapé de chèvre cendré napé d'un sirop, de la roquette hachée et des tomates cerises. La revisitation reste très sommaire, le canapé s'est chargé de l'humidité du fromage, le pain n'ayant visiblement pas été toasté, l'assiette manque de croquant, de tenue. Les goûts sont plaisant mais les mandibules ont l'impression d'avoir été oubliées à la fête.

Le plat suit.

Le duo de ris de veau et langoustines est copieusement servi, la mousse de pomme de terre violette abondante, les artichauts grillés sont superbes et le jus brun en bonne quantité, ni trop présent ni trop discret. Toutefois l'assiette pèche aussi par un éventail de textures trop fermé. A nouveau, cela manque d'une certaine mâche, d'une ossature qui donnerait à l'assiette un relief plus marqué.

M. compense son envie de croquant sur le pain maison, chaud sorti du four qui fait merveille avec l’assiette de fromages affinés par La Petite Ferme.

Arrive le dessert.

Mille-feuilles d’abricots confits. Il s'agit plutôt d'une série de bouchées composée de deux palmiers (biscuit feuilleté) et d'une mousse à l'abricot. Pour le coup le croquant est là mais l'adéquation entre le descriptif et le plat avait fait naître une attente différente plus proche du rectangle de pâte, fourré et glacé.

M. a donc un sentiment mitigé en fin de repas, très bonne nourriture mais proposée dans des assiettes à la composition incomplète. Philippe Garcia fait une excellente cuisine mais celle-ci manque aux yeux de M. d'un cap, d'un parti pris clairement affiché, tranchant entre les inspirations méditerranéennes, le classicisme, la fusion terre-mer et qui donnerait à son travail un relief certain.

au_phil_des_saveurs-pano.jpg

menu 35€,menu 58€,homard,fromage,crustacés,saveurs,vin espagnol,moins de 55€

Au Phil des Saveurs

Avenue de la Plante 4
5000 Namur
081/64.04.44

Fermé le mardi et le mercredi