25
août

L'écrin macarons Pierre Marcolini et Olympia Le-Tan

 

MADAME

MONSIEUR

Mme aime :

Les macarons à la folie, surtout ceux de Pierre Marcolini, légèrement croustillants (ils ont de la tenue), les 1001 parfums de vanille, de pistache, de violette... leur minuscules paillettes qui sourient sur nos assiettes dans les dinettes. C'est une édition limitée (minaudière à macarons) et c'est joli !

M. aime :

La boîte aux yeux d'Olympia Le-Tan, d'inspiration surréaliste (Dali, Schiaparelli, puis plus tard Diane von Furstenberg). Et le slogan : "J'ai les yeux plus gros que le ventre". Le biscuit n'est ni trop sucre, ni trop amande, croûté parfaitement, la farce (café, cassis) toute en puissance. Un must !

Macarons sur mesure 12 pièces, 25 euros en boutique.

Maison Pierre Marcolini
Rue des Minimes, 1.
Place du Grand Sablon
B - 1000 Bruxelles
Tél : +32 (0)2 5141206

pierre marcolini, olympia le tan, macarons, pâtisserie, bruxelles, coup de coeur, mode, design, gourmandise

pierre marcolini, olympia le tan, macarons, pâtisserie, bruxelles, coup de coeur, mode, design, gourmandise

 

 

 

29
sept

Brunch Couture au W Opéra Garnier à Paris

MADAME

MONSIEUR

Mme a le don de trainer le dimanche en pyjama. Sinon elle se lève pour les brunches, surtout s'ils ont l'âme catalane. Celui du chef Sergi Arola en est. Brunch Couture à l’hôtel W, s’il-vous-plait !

Dans un décor mis en scène par un créateur de mode qui s’invite chaque mois à l’étage de ce bâtiment haussmannien, le menu collection vous fait de l’œil. Ici, pas besoin de faire la queue au buffet, on vous sert à table.

Ce dimanche  midi, Mme  est séduite par la cuisine du second, un grand jeune homme bouclé, Omar Mosquera. Le Catalan sait accommoder les œufs et les sublimer : mollet, sauce mousseline, avec fèves des marais asperges vertes, bénédicte, avec du chorizo ibérique… Suit le plat péruvien par excellence, le ceviche de Saint-Jacques au citron vert, piment rouge, et la touche d’Omar : l’infusion de coriandre. Un sorbet à la pêche pour rester légère.

Le brunch assure aussi par ses menus détails qui font la différence, ses viennoiseries, ses boissons chaudes et ses bulles.

Mme est ravie. Avec le ceviche, elle a eu un avant-goût d'un voyage gastronomique dont elle vous parlera bientôt au Pérou, à Lima.

 

M. aime logiquement les brunches. Car M. aime se lever tard le dimanche et donc ne rien manger avant minimum 11h. Il a donc tendance à prendre un copieux déjeuner dominical, parfois il prémédite ce penchant et envisage de prendre sa collation à l'extérieur. Quand le brunch se sert dans le restaurant de l'hôtel W Opéra, on entre dans la catégorie deluxe. 

Le chef Sergi Arola propose depuis le début de l'année un brunch coordonné mensuellement avec les créations d'un créateur de mode. Quelques pièces sont présentées sur des mannequins et le style du créateur inspire les mets du cuisinier. Classicisme par-là, couleurs par-ci, les lignes créatrices sont évoquées, on est dans l'image couture de Paris, tout le monde semble bien content, le soupeur aussi.

Car on est quand même soigné aux petits oignons par la brigade d'un des chefs les plus médiatisés d'Espagne et les produits ibériques - même si on les travaille couture - ça reste très bon. Ici le chorizo vient titiller des oeufs bénédictes par trop sages, là le porc ibérique laqué fouette une soupe chinoise aux vermicelles un peu diaphanes et au bouillon étrangement corsé-sucré.

En cuisine le sous-chef Omar Mosquera, féru d'osmose, applique celle-ci aux pêches pour composer un dessert alliant sorbet, crème, agrumes, chocolat et herbes aromatiques. Une tuerie.

Brunch menu collection
42€ les 4 services (carpaccio, œuf, soupe, dessert) viennoiseries, jus et boissons chaudes comprises.

W Hotel Opéra Garnier
4 rue Meyerbeer
F - Paris· 75009
+800 325 25 252
www.wparisopera.fr

Découvrez ici toutes les adresses de Mme et M. à Paris

brunch,couture,paris,oeuf,ceviche,chef catalan,moins de 150 euros,moins de 120 euros,moins de 100€,moins de 50 euros

brunch,couture,paris,oeuf,ceviche,chef catalan,moins de 150 euros,moins de 120 euros,moins de 100€,moins de 50 euros

09
juil

Boutique hôtel Le Bellechasse par Christian Lacroix

MADAME

MONSIEUR

Mme voulait revoir Paris, cette fois sous l’angle couture*. Elle a dû ruser pour convaincre M. de loger dans un “boutique hôtel” signé Christian Lacroix. Non il ne s’agit pas d’une boutique, mais d’un concept déco luxe, où tout est soigné.

La célèbre maison de couture arlésienne n’est plus. Du coup, chaque recoin du Bellechasse témoigne d’un style, d’une patte bien à lui. Le chic à la française, Lacroix l’incarne toujours.

Mme aime les hôtels intimes, empreints de silence et d’histoire. Au Bellechasse, elle y retrouve l’esprit flamboyant du créateur, son goût pour les contrastes, les jeux de papiers peints, de motifs et de références aux tableaux anciens. Chaque chambre a son thème; on choisit le sien avec soin, en regardant sur le site : hommes-papillons, chambre jaune et noire, chambre bleue, avec une cour aux mosaïques chamarrées…

Entourée d’hommes-papillons qui l'ont bercée dans son sommeil, Mme s’est réveillée de bonne humeur.

Un quatre étoiles qui vaut le coup, aussi pour sa situation dans le 7e. Lorgnez sur les promos.

*Mme et M ont aussi testé le brunch couture du W Hôtel Opéra Garnier. Excellentissime. Ils vous en parleront dans le prochain magazine Essentielle (La Libre Belgique).

M. n'est pas très couture. La mode, ses créateurs, il regarde cela au mieux avec dédain au pire ennui. L'obsolescence systématisée du paraître, M. trouve cela vite cucul la praline.

Que le créateur devienne décorateur et que sa marque orne, agrémente le nom d'un hôtel, dans les quartiers feutrés de Paris, pourquoi pas. C'est un paradoxe amusant, qui sort son travail du diktat de l'éphémère pour l'inscrire dans une obligation de durée (on va pas refaire l'hôtel à chaque saison mon bon M.)
 
Christian Lacroix, l'Arlésien, a joué avec différents collages montages qui donnent aux plafonds des chambres une dimension onirique bien agréable. Des papillons, des hommes ailés en gabardine, des couleurs terre, des poignées en laiton à la texture de piles de coquillage, voilà de quoi ajouter au dépaysement de la ville lumière.
 
Datant de 2007, ça souffre un peu dans les lieux de passage, les toiles filent, se détachent, mais les chambres de base, bien que de taille réduite, procurent un bon confort.
 
Situé juste derrière le musée d'Orsay, l'hôtel est un spot idéal pour partir à la découverte de la rive gauche ou profiter de la ligne 12 du métro (Solférino) pour filer vers Montmartre.

 


Hôtel Le Bellechasse
8 rue de Bellechasse
75007 Paris
Tel: +33(0)1 45 50 22 31
Chambre découverte à partir de 161 € basse saison. Wi-fi gratuit. Terrasse et bar.
Train Bruxelles-Paris à partir de 22 € sur thalys.com !

hôtel, Paris, coup de coeur, couture, Christian Lacroix

hôtel, Paris, coup de coeur, couture, Christian Lacroix

hôtel, Paris, coup de coeur, couture, Christian Lacroix

hôtel, Paris, coup de coeur, couture, Christian Lacroix

hôtel, Paris, coup de coeur, couture, Christian Lacroix

hôtel, Paris, coup de coeur, couture, Christian Lacroix