06
juil

Belga Queen, fameuse brasserie de Bruxelles

MADAME

MONSIEUR

Mme (depuis tout ce temps, quinze ans déjà) voulait voir le Belga Queen, restaurant créé par le fameux architecte Antoine Pinto. Quand un expatrié à Bruxelles lui cite un restaurant qui l’a impressionné, le Belga Queen arrive souvent en tête. Pour son décor grandiose, d’abord.

Le Belga Queen, à deux pas de la Monnaie à Bruxelles, était à l’origine l’Hôtel de la Poste, puis une banque. Sa salle centrale, très théâtrale, encadrée de colonnes, en impose. A table, les convives peuvent voir et être vus, mais l’on peut aussi s’asseoir sur des banquettes en cuir plus à l’écart des projecteurs.

A l’avant, un écailler attire les amateurs de fruits de mer. Mais on peut également déguster des huîtres au restaurant, où le service est tout en souplesse.
Mme a choisi des valeurs sûres, une entrée de Saint-Jacques rôties, et un loup de mer qui était très bon, servi avec une purée de brocolis, puis une tarte au citron généreuse. L’accent est mis sur les fournisseurs du pays : vins de producteurs belges, café Ponti (un mélange de grains Pur Arabica, torréfiés par un maître torréfacteur belge), une sélection de bières belges (bouteille ou au fût).

After diner
Après ce dîner bien agréable, Mme a beaucoup ri dans les toilettes, à cause d’un effet trompe l’œil qui en a fait sursauter plus d’un. Elle a rejoint M. et une amie au sous-sol, pour terminer la soirée au bar, boire un cocktail en écoutant le DJ. Le cocktail signature du Belga Queen se nomme Lily's, c’est un gin belge, Buss 509, du jus de pamplemousse, du cidre rosé Goupil de Wignac, une purée de papaye maison et de l’origan.

Enfin, Mme s’est enfoncée dans un fauteuil en cuir au salon fumoir et s’est perdue en pensée sous les lumières tamisées. Monsieur ne s’est pas fait prier pour fumer le cigare et blaguer. Ce club intime, Le coffre (qui a conservé les coffres forts de l’ancienne banque) a quelque chose de cosy, de feutré.
Brasserie, bar à cocktails, à cigares, lounge club, écailler. Le Belga Queen a plus d’une carte à jouer.

M. a fréquenté l'endroit il y a quinze ans. A l'initiative d'un cadre supérieur dominateur et gominé qui utilisait le lieu pour rassembler son équipe, festoyer sous les auspices d'un team building, et qui finissait la soirée avec sa secrétaire, discrètement.

Le lieu était à la mode. M. en avait gardé un souvenir très contrasté.

Un espace superbe, visité quelques années pus tôt quand la Ville de Bruxelles promouvait l'achat de logement groupé et que cette ancienne banque de la rue Fossé aux Loups pouvait devenir ce que l'imagination et l'argent rend possible, et d'une ambiance un brin débridée et d'une table parfois approximative, n'en étaient resté que de vagues souvenirs. Le Belga Queen se cherchait. M. n'avait sans doute pas l'indulgence d'un quadragénaire et avait décidé de ne pas y retourner.

Les années ayant passé, et que le Belga Queen ait survécut 15 ans, ont motivé une réponse positive à une invitation de Mme. Dépasser ses réticences et s'y rendre.

La salle n'a pas changé, la majesté de l'endroit est intacte, les vitraux, les frises, le bar à droite, le tout dissimulé derrière un porte en fer ouvragé et une façade classique. Une alcôve, gigantesque.

L'acoustique est toujours déplorable et c'est ce que tous les commentateurs regrettent, mais le bruit c'est aussi la rançon du succès, qui ne se dément pas malgré le piétonnier et les craintes sécuritaires.

La table est de bonne facture, plats de brasserie contemporaine, cocktails au bar, produits d'origine belge, écailler, tout est possible. Et puis il y a les alcôves plus discrètes et secrètes encore: la salle des coffres recèle un fumoir et un bar créatif. Les toilettes font toujours sensation.

Quand on y est en bonne compagnie on y passe de bons moments. 

 

Belga Queen
Rue du Fossé aux Loups 32
1000 Bruxelles

T: 02 217 21 87

 brasserie, bruxelles, resto, restaurant, cuisine belge, antoine pinto, architecture, cocktail, écailler, cigare

brasserie, bruxelles, resto, restaurant, cuisine belge, antoine pinto, architecture, cocktail, écailler, cigare

brasserie, bruxelles, resto, restaurant, cuisine belge, antoine pinto, architecture, cocktail, écailler, cigare

08
févr

Le Cirio à Bruxelles depuis 1886

MADAME

MONSIEUR

Mme fréquente Le Cirio par moments, par vagues, depuis mille ans, quand la nostalgie d'un Vieux Bruxelles la prend, celle des brasseries hors du temps (feu le Falstaff en face a périclité, fermé, rouvert sans convaincre), elle y boit une flûte avec des amies, des touristes venus le week-end, avec Monsieur ou en famille. Le Cirio a gardé son charme d'antan : le chat du serveur, gros matou roux, dort sur une banquette et se laisse caresser, tandis que son maître goguenard verse un demi verre de mousseux et l'autre demi de vin blanc dans notre flûte; c'est la recette de l'apéro bruxellois par excellence, l'Half & half (3,75 euros).

Des bulles, de l'ambiance, quelques photos sépia, l'une avec Jacques Brel prise au Cirio, une autre avec Adamo. Les touristes affluent, mais les banquettes du fond accueille les amoureux, le badinage peut avoir lieu. Mme espère que jamais un décorateur tendance ne viendra revamper ce café étrangement désuet aux boiseries Art Nouveau. Impossible, ce monument est classé.

 

M. quand il donne rendez-vous au centre, quand il veut voir Annie Girardot et Brel, quand il se sent d'époque, pense au Cirio.

Taverne classique jouxtant la Bourse, les half-en-half, le service, le chat, le mobilier, les murs brunis participent à donner un cachet inimitable à l'endroit.

Une légère décrépitude guète, mais elle donne un lustre que d'autres ont perdu. Remis au goût du jour, d'autres flamboient d'une nouveauté suspecte que le Cirio ne prétend pas recouvrer.

Ici c'est d'époque, immuable...Et donc l'half est servi ras du bord, mêlant un blanc et un spumante faits pour la maison, aux murs des médailles de prix vantent les qualités d'un produit auprès de jurys belle époque... mais l'affluence de locaux et de touristes rassurent sur la valeur de trophées bien mérités.

 

Le Cirio

Rue de la Bourse, 18
B - 1000 Bruxelles
Tél. 02 512 13 95

bar, bruxelles, apéro, cocktail, sortir, coup de coeur

bar, bruxelles, apéro, cocktail, sortir, coup de coeur, chat

bar, bruxelles, apéro, cocktail, sortir, coup de coeur

bar, bruxelles, apéro, cocktail, sortir, coup de coeur

16
sept

Chamber of the curious, bar temporaire Hendrick's à Bruxelles

MADAME

MONSIEUR

Mme et le Bruxelles Fin de Siècle, c'est une passion : l'archi éclectique, néo-gothique ou renaissance, Art Nouveau, la capitale en est une digne représentante. Si vous montez au Coudenberg, arrêtez-vous d'abord devant la façade du MIM (ancien Old England) réalisée par l'architecte de génie Paul Saintenoy.

Mme et le gin Hendrick's, c'est aussi une buée de souvenirs étranges en Ecosse.

Bar temporaire

Jusqu'au 31 octobre 2015, les curieux se presseront dans cette ancienne Pharmacie Delacre (Pharmacie Anglaise néo-gothique, 1898, par Saintenoy) abandonnée depuis longtemps. Et ressuscitée par l'artiste Max Colombie en un cabinet de curiosité. Dans les 4 chambres, vos sens sont en éveil, diagnostiqués par de drôles de docteurs en blouse blanche...

A la carte, Mme déguste un cocktail à base de gin, en suivant la prescription des mad doctors, en riant à leurs facéties et aux expressions des visages croisés.

The place to be en octobre. Après, il parait que le bar changera de nom.

Durant sa brève vie, la "Chamber of the curious" propose une série d'expériences curatives. De chouettes happenings techno-logiquo-drolatiques teintés de ce second degré, décalé qu'affectionne la marque Hendrick's.

Une bande de joyeux scientifiques s'adonnent à l'analyse de vos lobes cérébraux.

Un diagnostic en vue de mieux vous soigner : à réserver sur leur site web le traitement complet dure 1:15.

Les cocktails "curatifs" sont particulièrement bien étudiés. M. a particulièrement goûté son celery sour, comptez 12€ le verre.

On se réjouira de pouvoir avoir accès à cet ancien bâtiment dont la façade recèle de vieilles réclames au charme désuet.

Chambers of the curious
Coudenberg 66
1000 Bruxelles

  

bar, bruxelles, chambers of the curious, cocktail, gin, architecture, coup de coeur

bar, bruxelles, chambers of the curious, cocktail, gin, architecture, coup de coeur

chambers-of-thecurious-brussels-640.jpg

30
mai

Mme & M reporters en Ecosse pour Victoire magazine

 Reportage Spécial

Ce samedi 31 mai dans le journal Le Soir, le magazine Victoire, qui nous a envoyés en Écosse,

publie notre sujet spécial GIN : 4 pages sur le renouveau du gin !

Un concours

Et bientôt sur ce blog...Un concours extraordinaire pour les amateurs de gin.

gin,reportage,victoire,magazine,publication,le soir,collaboration,journalisme,ecosse,cocktail,mixologie

gin,reportage,victoire,magazine,publication,le soir,collaboration,journalisme,ecosse,cocktail,mixologie