01
octo

Restaurant Lemonnier à Lavaux-Sainte-Anne

MADAME

MONSIEUR

Mme arpente la Famenne, ses vallées et ses rivières, ses villages authentiques. De Lavaux-Sainte-Anne, elle connaissait le château médiéval et ses douves. Dans le village, une maison à la réputation inébranlable : Lemonnier. Une table où l’on sait que l’on sera bien soigné et dont l’ambiance feutrée, le soin envers les hôtes comptent plus que tout.

Apéritif au jardin pour capter les derniers rayons de soleil, entourés des bruissement d’une fontaine zen. Diner en salle, avec Monsieur, sous les meilleures auspices : le chef Eric Martin et son fils Tristan nous offrent un repas de choix. Homard bleu servi avec une étonnante bolognaise froide, et de la courgette, attise notre envie d’en savoir plus sur ce duo de chefs en cuisine. L’omble chevalier, en cru et cuit, arrive avec un jus vert, berce, daikon, caviar impérial. L’ensemble éclate en bouche et laisse rêveur. Un serveur arrive avec un plat en terre qu’il brise devant nous. C’est un saint-pierre dont les saveurs s’échappent de l'argile, préparé avec une huitre Gillardeau, du chou kale, des algues nori. Autre moment d’extase : le gibier, un chevreuil rôti, girolle, cassis, artichaut. Le dessert, abricot rôti, mascarpone s’anime d’une pointe de curry subtil. Simplicité gourmande.

Au final, une conversation avec Eric Martin, amateur d'art, à propos des expos de tableaux qui se succèdent aux cimaises, laisse une impression délicieuse d'harmonie et de sagesse, à l'image du maître des lieux. Classe, culture, gastronomie. Tout est dit.

Au centre de Lavaux-Sainte-Anne sur le coin d'une place centrée sur un pilori, la Maison Lemonnier.

Voilà deux curiosités qui justifient la route pour une escapade en Famenne, à un jet de pierre de Wancennes et ses charmes.

La maison Lemonnier est logée dans une belle bâtisse rénovée en pierre du pays. La déco est contemporaine et fait la part belle aux œuvres d'art d'artistes actuels. C'est coloré, vivifiant et fort plaisant à l’œil, en heureux contraste avec la sobriété extérieure.

Si le temps le permet l'apéro se prend dehors. Pour M. ce sera citronné, teinté de sauge et couvert d'une mousse de blanc d’œuf, une sorte de pisco sour revisité, c'est l'apéro maison. Une réussite.

Pour la table, le menu avec vins coordonnés est un voyage parsemé de surprises. Un homard bolognaise joue sur les préjugés d'une sauce à la viande... et se révèle être une pommade tomatée, comme un caviar de légumes. C'est frais, équilibré, très bon.

Les poissons qui suivent sont parfaitement cuits, présentés. La cuisson dans l'argile, le cérémonial du service d'une pièce à démouler sont des moments agréables, qui piquent la curiosité. Réputée pour ses menus de chasse et ses gibiers, Lemonnier est tout aussi attrayante l'été où la cuisine sort du bois avec délice.

Le service est affable, prévenant, à l'écoute. Pour pouvoir rentrer sans risquer sa vie, M. ne boit qu'un verre sur trois et encore il hume, lape, c'est bon. Que vaut l'ivresse quand on a la joie des parfums ?


Maison Lemonnier
Rue Baronne Lemonnier, 82
5580 Lavaux-Sainte-Anne
T. 084 38 88 83

Fermé les mardi et mercredi

www.lemonnier.be

resto,gastro,restaurant,walloni,belgique,coup de coeur,chef, lemonnier, martin

resto,gastro,restaurant,walloni,belgique,coup de coeur,chef

resto,gastro,restaurant,walloni,belgique,coup de coeur,chef

resto,gastro,restaurant,walloni,belgique,coup de coeur,chef

resto,gastro,restaurant,walloni,belgique,coup de coeur,chef

14
juil

L'auberge du Moulin hideux à Bouillon

MADAME

MONSIEUR

Mme surprend M. en l’enlevant un vendredi après-midi d’été : direction Bouillon, 1h30 de route de Bruxelles ! Au cœur d’une forêt, c'est un hôtel restaurant au nom mythique, le Moulin Hideux. Son nom est dû à une transformation au fil des siècles: à Noirefontaine, il y avait deux moulins sur la rivière. Le site appelé « li deux molins » en patois est devenu le « moulin hideux ». Et il n’est pas vraiment laid : entourée d’un jardin fleuri, d’un étang et d’un potager, le Moulin hideux a de quoi attirer les amoureux de la nature. Et de la cuisine gastronomique.

Julien Lahire, 37 ans, succède à son père Charles Lahire, dont il parle tendrement. Passé par Michel Bras à Laguiole, Michel Troisgros à Roanne et chez Nadia Santini au Dal Pescatore, Julien dégage une forte personnalité et nous lance :"Je n’aime pas être enfermé dans des cases." Arpentant son jardin, il raconte : « J'ai créé un potager d'herbes et de fleurs. Je choisis des produits du terroir ardennais quand c'est possible, sauf si la qualité n'y est pas. Je travaille l'agneau de lait de la Bergerie d'Acremont, le suprême de canette des Dombes tabac de la Semois, la truite Fario du ruisseau du Saupont… » Ses recettes sont souvent demandées par ses clients fidèles aux goûts plutôt traditionnels. La déco aussi garde un parfum d'autrefois.

Mme a surtout apprécié l’entrée de saumons fumés au Moulin, avec divers condiments, et le dessert, un macaron à la vanille.  Enfin, le plateau de fromages exclusivement belges mérite à lui seul le voyage: on y fait des découvertes comme l'Acremont au lait de brebis et le fabuleux bleu affiné dans L'ardoisière à Bertrix ou le fromage Old Groendal affiné par Vantricht, une sorte de "parmesan belge" selon le serveur un peu guindé mais dévoué.

Pour le plaisir des yeux, l'amateur d'art wallon prendra le temps de contempler les toiles d'Albert Raty aux cimaises du moulin.

M. a des Ardennes le goût des vallées reculées où les GSM restent muets, le soleil filtre tout en étant tempéré par les hautes frondaisons qui flirtent avec le vents et les oiseaux, bref de ces lieux où le calme règne.

A ces égards le Moulin Hideux réussit un sans faute en se logeant depuis des décennies dans une vallée creusée par un des affluents de la Semois qui sinue à quelques centaines de mètres de l'Auberge. Il est vrai qu'un moulin ne bouge pas beaucoup.

La bâtisse est ancienne donc, schiste et bois, patine et lustre. Elle se prolonge avec un construction nouvelle, qui abrite une belle piscine rectangle où l'on peut prendre le frais et pratiquer la brasse avant d'aller lézarder sur une des chaises longues du jardin en attendant le dîner. 

La table propose dans un service classique une cuisine de produits de saison. Une entrée de coques & couteaux, pommade de concombre & sorbet fenouil a particulièrement rafraichit le palais de M.

Un dessert de cerises pochées au vin et poivre, avec divers chocolats et mousse a aussi beaucoup plu.

La nuit qui suit est d'un calme profond et le sommeil réparateur. Au matin, on a la chance de déjeuner dans la fraîcheur du jardin et de voir quelques joggeurs courir au loin derrière leurs illusions.

Le Moulin Hideux
Route du Moulin Hideux 1
B-6831 Noirefontaine (Bouillon)
Email : info@moulinhideux.be
Tél : +32 61 46 70 15

Le Moulin Hideux est étoilé au Guide Michelin et figure parmi Les Grandes Tables du Monde.

Prix spécial été: offre avantageuse, "Escapade d’été" (jusqu'au 21.09.2017) à 425 € pour 2 personnes. Elle comprend : la nuitée en chambre de luxe, les petits déjeuners Relais & Châteaux, l'accès à la piscine, sauna infrarouge et hammam, le menu Escapade (4 services), vins compris.

restaurant gastronomique,michelin,gault&millau,chef,bouillon,wallonie,hôtel,terrasse,jardin,piscine

restaurant gastronomique,michelin,gault&millau,chef,bouillon,wallonie,hôtel,terrasse,jardin,piscine

restaurant gastronomique,michelin,gault&millau,chef,bouillon,wallonie,hôtel,terrasse,jardin,piscine

restaurant gastronomique,michelin,gault&millau,chef,bouillon,wallonie,hôtel,terrasse,jardin,piscine

week-end, restaurant, michelin, etoile, hotel, auberge, charme, wallonie, bouillon, belgique, chef

Que visiter aux alentours du Moulin Hideux ?

- La vallée de la Semois, poétique et sinueuse, où l’on peut louer des kayaks et stand up paddles.

- L’Abbaye de Clairefontaine au bord de la Semois, est l’œuvre de l’architecte Henri Vaes (auteur de la partie moderne d’Orval) dans les années trente. L’ épicerie de l’abbaye vaut le détour, on adore leurs galettes au beurre ou aux noisettes, préparées par les Sœurs de l’Abbaye de Cordemois. Vous pouvez aussi y trouver d’étonnants élixirs et des produits naturels, savons, infusions, crèmes et les bières trappistes de Rochefort (qui se visite aussi, à quelques encablures). Allez-y vite, car le Vatican a ordonné la fermeture de cette abbaye pour des raisons obscures (des disputes internes)…

- Le château fort de Bouillon, un monument du 8e siècle, reconstruit par Vauban au 17e.

- La Bergerie d'Acremont, pour ses fromages au lait de brebis au goût unique, ses yaourts, ses glaces. Visite et dégustation 6 euros par personne.

 

29
juin

Restaurant JEF à Gand

MADAME

MONSIEUR

Mme trouve que ce petit resto a tout d’un grand, le dikke nek en moins. C’est-à-dire qu’il ne se prend pas au sérieux et n’a pas besoin d’un décor modieus (dernier cri et imposant, du style Volta) pour se faire apprécier.

JEF, c’est bon, c’est décontracté. Le service est cool, prend le temps de s’enquérir de vos désirs et de s’y tenir.

Mme s’est réjouie de ce repas, un maquereau fumé en entrée, puis du sébaste - noisettes - bettes et une sauce au jus de homard, huile de crabe, vinaigre et ail. Quel régal ! Et ce vin de Loire nature, Silex du domaine Didier Dagueneau à 32 €, bien minéral, bien sec.

Elle ne s’est pas fait prier pour prendre un café glacé. Coup de foudre, merci JEF.

 M. a tout aimé. Le service, la pils artisanale 13, les portions généreuses, la cuisine pas alambiquée mais avec du travail et de la variété dans le traitement d'un même produit (3 états d'asperges dans une même assiette avec du porc et une émulsion), ou cette bouillabaisse déconstruite où le bouillon est sauce, le poisson en filet et les légumes se la jouent chimichurri rouge, même le départ des voisins bruyants.

C'est très gezellig, décontracté, chic et agréable pour tenter d'approcher de cette coolitude nordique.

Une belle adresse ce J.E.F., acronyme de Jason en Famke, avec une équipe minimale en cuisine et en salle, à l'image d'un duo qui donne le meilleur de lui-même pour que le repas se passe sous les meilleurs auspices. 

De quoi entrer dans un mood festif et filer plus au centre encore boire des cocktails chez Jigger's ou The drifter...

 

J.E.F.
Lange Steenstraat 10
B - 9000 Gent

Tel. + 32 (0)9 336 80 58

gand, resto, restaurant, gastro, gastronomie, chef, gent, flandre, coup de coeur

coup de coeur,moins de 100 euros,resto,gand,restaurant,gastro,chef,flandre

 

11
octo

Amen restaurant

MADAME

MONSIEUR

Mme suivrait Pascal Devalkeneer les yeux bandés. Cependant elle garde les yeux ouverts pour ne pas faillir à son devoir critique. Beaucoup de monde déjà se presse à Ixelles, pour pénétrer dans le nouveau temple du chef et de sa complice, Pili Collado, (dont Mme aime beaucoup les bijoux des Précieuses). Pili a veillé à l'atmosphère: monacale, brute (la paille des chaises), polie (le bar en travertin), le bois des tables claires.

On se croirait dans une église protestante, s’il n'y avait ces grains de folie de Pili, comme les bustes de taureau qui versent de l’eau filtrée ou un trou de serrure espiègle sur la cuisine.

Des plats gourmands, comme ce savoureux Cèpes, polenta roquette et bœuf séché, simplissime suffiraient au bonheur d'un midi. D’autres légers, comme le Lieu jaune (servi tiède, peu salé) avec fenouil croquant, olives, pâtes rondes, séduiront ceux qui désirent garder la ligne. Des desserts saisonniers, comme cette Pêche au four, huile d'olive, glace basilic et croquant sésame, un régal. Le tout accompagné d'un verre de blanc, le Vendangeur Masqué.

L'adresse que tout le monde chuchote en ce moment.
PS : Pour les fauchés, le lunch à 18 euros est un bon plan.

M. a dans sa trousse à outils quelques adresses pour des fonctions bien précises. Amen pourrait rejoindre le trousseau lunch chic pour en imposer sans trop casser la tirelire.

A un jet de pierre du quartier Lepoutre-Brugmann dans la longuissime rue Merjay, là où Ixelles roule des pelles à Forest, un voiturier simplifie le délestage de son véhicule et la compréhension des différentes zones de parking (payant Ixelles ou disque bleu Ixelles ou payant Forest).

Si le quartier manque de simplicité, Amen lui est une épure. Tout est minimal dans la déco. Quelques détails apportent une touche décalée. Un bar brutaliste en marbre, des pichets d'eau taurins.

Dans l'assiette un plat du jour sous les 20€ une entrée sous les 10€, une bonne combinaison pour se laisser le temps de parler, séduire, convaincre sans compromettre son après-midi.

Si on se sent plus en appétit ou si on veut de plus grosses pièces, la carte recèle des propositions de ris de veau qui faisaient le plaisir d'une émérite attachée de presse. On y voit et on y est vu par du beau monde, définitivement chic.

Amen
Rue Franz Merjay 165
B - 1050 Bruxelles
Tél. 02 217 10 19
info@amen.restaurant
Ouvert du mardi au samedi de 12h à 14h30 et de 19h à 22h30

bruxelles, resto, coup de coeur, restaurant, gastronomie, moins de 50 euros, moins de 100 euros, chic

resto, restaurant, coup de coeur, ixelles, bruxelles, brasserie, bistronomie, moins de 75 euros, moins de 120 euros

bruxelles, resto, coup de coeur, restaurant, gastronomie, moins de 50 euros, moins de 100 euros, chic

bruxelles, resto, coup de coeur, restaurant, gastronomie, moins de 50 euros, moins de 100 euros, chic