26
nove

Buvette Sint-Sebastiaan à Schaerbeek

MADAME

MONSIEUR

Mme décerne à Manu le titre de Roi de la frite. Manu est chef. On le rencontre le dimanche, dans un endroit insoupçonné de la capitale. Récit.

Depuis plus d’un an, Mme se refait une santé avec  une promenade au parc Josaphat et une frite chez Manu. Ce parc, posé au creux d’une vallée où s’accrochent rochers et rocailles, voit d'étranges statues toiser les cygnes sur l’étang, tandis que deux ânes emblématiques de Schaerbeek attendant le passant.

À la Buvette Sint-Sebastiaan, chaque dimanche, Emmanuel Dache prépare des frites dorées, croustillantes, dodues, gourmandes. Sa mayonnaise maison arrache un soupir profond (un zeste de citron, de bons œufs, beaucoup de vinaigre). L’été, on s’attable en terrasse ou on picore un paquet de frites sur les pelouses. L’hiver, on réserve sa table pour goûter le plat du dimanche. Manu fait par exemple une blanquette légère, avec cette viande fondant en bouche provenant de notre boucher préféré, Wesley's.

Le chef apporte le plat et on se lèche déjà les doigts. Il lance, goguenard, que les frites sont à volonté. Manu a le sourire, la belle énergie, l’envie de faire plaisir. La première fois qu’on lui a demandé d’où tu viens, il il a répondu des Brigittines, le restaurant de Dirk Miny. Respect.

Retour à l’ambiance à la buvette, le client est riant, chaleureux, francophone ou flamand, tout mélangé, les petits sirotent un verre de Simone a soif, les grands une bière belge. David, le serveur, fait goûter la bière d’hiver, dès la première gorgée remontent des souvenirs de Noël et de douceur au coin du feu. Il arrive que le patron de la buvette Sint-Sebastiaan y déjeune en famille. Bernard Leboucq fait partie de ces entrepreneurs bruxellois autodidactes, qui ont de l’idée et du talent à revendre: c’est lui qui a lancé la fameuse Brasserie de la Senne avec son associé, Yvan De Baets.  Leurs bières connaissent un beau succès : la Taras boulba, la Zinne bir, le Brusseleir, la Jambe-de-Bois ou leur nouveauté, la Bruxellensis refermentée en bouteilles pendant 4 mois, d’autres à l’ancienne, non filtrées, non pasteurisées, sans additif.

Fort de leur succès, ces brasseurs investissent aujourd’hui dans de nouveaux bâtiments à Tour et Taxi. En attendant, le dimanche, c’est frites et boulettes, ou frites et carbonnades à la Buvette Sint-Sebastiaan!

M. aime les buvettes. Surtout si elles sont logées dans un parc et qu'elles servent de repère à des sportifs interlopes ou putatifs amateurs de convivialité et de découvertes.

Ici on vante les mérites du tir à la perche, ce tir à l'arc vertical typique des Flandres, mais aussi des bières artisanales et de la gourmandise soignée.

Un excellent spot.

Depuis 2015, le fondateur de la Brasserie de la Senne a repris la gérance du lieu. On s'y initie au tir les mercredis pour les enfants et le jeudi pour les adultes du printemps à l'automne, en été on y mange des paellas etc. Et les vendredis soir c'est Fish Party et le dimanche midi c'est frietjesdag toute l'année.

Fish Party : Tous les vendredis plusieurs propositions autour du poisson et des crustacés. Tout frais, tout maison. Pour se faire une idée de la proposition de la semaine on file sur Facebook se pourlécher les babines d'avance.

Frietjesdag :  Aux commandes Manu. Le chef mitonne un plat mijoté et des frites maison qui, il faut l'avouer, sont les meilleures de ce côté-ci de la Senne. 15€ le plat, repasse de frites incluse et mayonnaise maison qui se mangerait toute seule.

Le rendez-vous des amateurs de boulettes sauce tomate, c'est tous les premiers dimanche du mois.

Comme tout est cuisiné dehors, soit on mange à l'extérieur, soit quand les frimas sont tenaces, on s'attable à l'intérieur dans un décor au charme incomparable. Derrière les pompes, David sert des bières selon vos goûts ou confectionne des Irish coffees qui ouvrent les portes de la perception et de la sieste dominicale...

 

Buvette Sint-Sebastiaan
Parc Josaphat
Avenue Ambassadeur Van Vollenhoven
1030 Schaerbeek

Lu-Ma-Me : 15-20h / Je-Ve : 15-22h / Sa : 14-20h / Di : 12h-20h

Prix : 15€/adulte et 9€/enfant. Réservations possibles via buvettesintsebastiaan@gmail.com.

buvette, parc, frites, dimanche, coup de coeur, moins de 25 euros, moins de 50 euros, moins de 75 euros, schaerbeek, bruxelles, resto

Voici Manu, le Roi de la frite. Et depuis qu'on a goûté son veau, on dit juste chapeau !

buvette, resto, dimanche, parc, bruxelles, moins de 50 euros, moins de 25 euros, moins de 75 euros, coup de coeur, frites, bière, brasserie

A côté de la buvette, les membres de la Gilde de St Sebastiaan tirent parfois à l'arc

buvette, resto, dimanche, parc, bruxelles, moins de 50 euros, moins de 25 euros, moins de 75 euros, coup de coeur, frites

Le parc Josaphat, l'un des plus charmants de Bruxelles

 

29
octo

Les Brigittines, tradition bruxelloise créative


MADAME

MONSIEUR

Mme, avant de l’applaudir, croise le chef à l’entrée des Brigittines, tout sourire, papotant avec des hôtes par l’odeur alléchés. D’emblée, elle a envie de franchir le pas de la porte de ce noble établissement des Marolles, vanté par ses aînés. La bonne humeur du chef se retrouve dans l’assiette, mâtinée de savoir-faire et d’inspiration.

Si fallait n’en choisir qu’un, ce serait ce plat typiquement bruxellois (Zenne pot, "le pot de la Senne", la rivière qui coule sous les pavés de la capitale) qui vous tapisse le palais, et dure, dure, si longtemps en bouche, qu’on en débat encore avec Monsieur, de l’équilibre entre gras et acidité, fraîcheur, iode et fumé. Le Zenne pot, c’est mortel. Mme devrait rejoindre l’Ordre du bloempanch !

Sans oublier ce qui suit, la volaille fermière cuite pochée au vin jaune, ponctuée de douces câpres. On vous la sert en deux ou trois temps, vu le volume de l'oiseau.

Trop de bonnes choses, aux Brigittines. L’esprit bruegelien du quartier survivra. En guise de pèlerinage ou de promenade digestive, faites donc un saut en face, à l’église de la Chapelle (photo) où le grand peintre flamand Bruegel (mort en 1569) est enterré.

M. aime les lieux intemporels que l'on espère éternels. Les Brigittines sont de ceux-là. Mais le lustre du lieu, les boiseries, les luminaires surplombants des sculptures romantiques et Art Nouveau ne doivent pas masquer l'importance du travail, de sa précision et de l'immense talent de Dirk Miny, le chef, et de son équipe.

On y déguste une cuisine franco-belge de tradition, mais avec sa propre signature, ses spécificités, du slow food mais pas uniquement et ce goût puissant, ancien, régressif qui s'exprime dans des créations nouvelles. 

Le Zenne pot est de ces entrées, apéritive, jouant du gras, de l'acidité pour faire saliver et lubrifier l'appétit du dîneur. Composé des spécialités qui émaillent le parcours de la Senne ce choux cuit à la geuze, sur lit de bloempanch, émaillé de saucisse sèche et bulots a une superbe longueur en bouche et se marie parfaitement avec la fraicheur et la minéralité du verre de Gros Plant du pays nantais qui l'accompagne.

En plat une suave, souple parfaite joue de veau braisée 4 heures dans la bière Cantillon, légumes et pomme vapeur. Somptueux !  

Restaurant Les Brigittines - Aux Marches de la Chapelle
5 Place de la Chapelle
B- 1000 Bruxelles
Tél. 02 512 68 91

Pour les amoureux de la peinture flamande, notez qu'une Maison Bruegel va voir le jour prochainement.

resto,brasserie,bruxelles,marolles,bruegel,boudin,coup de coeur,bière,cantillon,zenne pot,choucroute,moins de 70 euros,moins de 100 euros,moins de 120 euros,volaille,vin jaune,bulots, bistronomie

25
févr

Verticale trappistes : les bières de Rochefort

MADAME

MONSIEUR

Mme quand elle pérégrine en Famenne, boit de troubles breuvages. Qu'est-ce à dire ? La bière de Rochefort, pardi ! Dégustation de trois monuments de la trappiste wallone.

Rochefort Trappistes 6 : Mme lui trouve un léger goût de chocolat, qui lui rappelle sa première bière du même style en Norvège, à la Brasserie Ægyr. Légèrement amère, avec un goût de malt.

Rochefort Trappistes  8 : Au nez, elle dégage des arômes d’épices. Sa robe couleur érable  un peu trouble, son  amertume d’enfer en font un grand moment. Toujours ce goût piquant, ensuite vient le chocolat sur la langue, mais aussi la figue. Mme la préfère tempérée que fraîche. Le frais tue les arômes, dit-elle.

Rochefort Trappistes 10 : Mme a rendu les armes. Souvent baptisée Merveille, elle tout de même alcoolisée à 11,3% .

Les supermarchés belges ont des rayons bières aussi garnis que les rayons glaces aux Etats-Unis, les rayons vins en France ou les rayons laits en Norvège. Autant en profiter pour faire des expériences et parfaire sa connaissance brassicole.

Rochefort Trappistes 6 : 7,5% d'alcool. Il faut posément servir les bières de Rochefort, pour garder le fond de levures dans la bouteille, pas que cela altère le goût, mais la limpidité du breuvage est la preuve du soin que l'on a témoigné à la bouteille. La 6 a une bulle un peu trop vive, ça mousse beaucoup, ce qui la rend "difficile" à boire; gustativement je la rapprocherait d'une Indian Pale Ale, amertune et torréfaction, avec une robe plus foncée. Son souvenir s'efface assez vite.

Rochefort Trappistes  8 : 9,2% d'alcool. Coup de coeur pour sa richesse aromatique et sa relative facilité à boire. C'est une bière, aclolisée, amère, riche en goût mais on peut la boire sans avoir l'impression de faire un potentiel excès. Accompagne à merveille le fromage d'abbaye.

Rochefort Trappistes 10 : 11,3% d'alcool. C'est du solide, on aborde un type de dégustation noble. Peu d'amertume, du fruit muri, blêt, du cacao. Et de l'alcool. Peu de mousse, un brun profond, ténébreux et une longueur en bouche incomparable aux autres bières de la gamme. Une Merveille. 
 

Brasserie Notre-Dame de Saint-Remy à Rochefort
www.abbaye-rochefort.be/

Abbaye Notre-Dame de Saint-Remy
B-5580 Rochefort
Tél. : + 32 (84) 22 01 40

bière, belge, brasserie, Rochefort, Trappistes, malt, chocolat, amer

bière,verticale,dégustation,belgique,abbaye,rochefort,trappiste,amer,amertume,indian pale ale,malt,alcool


23
sept

A la catalane : tapas et bières du Cap d'Ona

MADAME

MONSIEUR

Depuis que Mme se laisse conduire par Monsieur (en voiture), elle accepte d'entrer par hasard dans des lieux incongrus. Et d'avoir d'excellentes surprises. Là, à deux pas de la mer, un petit jardin attire par sa fraîcheur, la pergola aux fauteuils profonds invite au prélassement.

Juste deux ou trois bières primées et une assiette de tapas (Bellota 18 € : jambon, chorizo, olives, anchois Roque, pommes de terres et bouchées croustillantes...). Bien bien.

Finir sur un café gourmand catalan (5 € ), servi avec 3 délices irrésistibles : chocolat, flan catalan et une tranche de Touron, la spécialité catalane (praliné, miel, amandes). Une tuerie !

En cadeau, faire un saut à la boutique à côté, et admirer le brasseur à travers la vitre. Si c'est pas de l'artisanat, ça...

M. aime au détour d'une route couper le moteur et pousser la porte d'un établissement. Surtout si celui-ci n'a pas la tête de l'emploi, ne fait pas couleur locale.

Tomber sur une brasserie en pays catalan, à Argelès-sur-mer, entre un lotissement et une zone commerciale, voilà le type d'incongruité qui suscite la curiosité de Monsieur. Surtout si la brasserie, en plus d'arborer le sang et or régional, se targue de prix nationaux décernés à ses produits.

La brasserie du Cap d'Ona c'est une pergola, quelques tables et un hangar où se brassent les bières servies avec les tapas.

Bières bouteille

Blonde bio, blanche, ambrée, brune et surtout la Banyuls (4,50  €).

Bières pression
50 cl : Blonde (4,50 €), ambrée (5 € ), spéciale saison (6 €)...

La bière au Banyuls (ce vin rouge doux qui fait la fierté de la région) est sans doute un bière unique en son genre puisqu'elle mèle une pils et un vin doux. Le résultat est délicat, frais, plus charpenté, un heureux mariage improbable. 

Brasserie Cap d'Ona
29 av. des Flamants Roses
66700 Argelès-sur-mer

brasserie,moins de 30 euros,bière,artisanal,locavorre,slow food,tapas,touron

brasserie,moins de 30 euros,bière,artisanal,locavorre,slow food,tapas,touron

brasserie,moins de 30 euros,bière,artisanal,locavorre,slow food,tapas,touron