03
juin

Jigger's, bar façon speakeasy

MADAME

MONSIEUR

Mme cherche les expériences, les sorties, les ambiances. Un soir de pluie, rendez-vous à Gand dans un lieu mystérieux. Renard empaillé à l’entrée, sonnette, portier à l’anglaise. Welcome. Vous avez une réservation ? Euh, non. Cette fois, il a fallu faire jouer le bagout pour s’incruster au comptoir de ce bar souterrain, discret. Parfait pour les expériences mixologiques sur le mode speakeasy. Le Jiggers ne s’improvise donc pas.

Ambiance feutrée, bois patiné, pénombre dans l’escalier… Quelques vrais amateurs au comptoir, dont un couple de San Francisco, racontent qu’ils font le tour d’Europe à vélo et qu’ils ont entendu parler de Jiggers. Les cocktails y sont déments ! Le patron, Olivier Jacobs nous tend un livre, où chaque recette se détaille sur un mode humoristique. Pour la première fois en son pays, Mme éprouve la sensation d’être dans un vrai bar à cocktail. Un lieu de connaisseurs, où les barmans se plient en quatre pour vous faire goûter aux mélanges de saveurs les plus pointues, comme ces dizaines de whiskies japonais mis en avant ce soir-là.

Naguère, le brandy était une potion magique pour conserver les fruits, nous raconte le carnet du Jigger's…
Le brandy shrub (10 €) se compose de brandy, citron, sherry et de jus d’ananas. Un mélange équilibré, légèrement sucré. Parfait.

NB : Patrick America, l’ancien bar tender du WY, restaurant de Bart de Pooter à Bruxelles a rejoint l'équipe du Jigger's.

Le speakeasy c'est le bar clandestin de la prohibition. Il était discret, son accès contrôlé. Le Jigger's pour maintenir un service de qualité et une bonne ambiance en son sein, ressuscite les usages anciens. Mieux vaut réserver son tabouret ou sa place pour profiter des créations d'Olivier Jacobs.

Le patron est une pointure dans son domaine. Sacré meilleur barman belge en 2011 et 2012 lors des World Class, il est aussi lauréat du Cocktail Mastery qui prouve sa connaissance parfaite des classiques.

Lors de notre visite - en plus d'une carte assemblant cocktails, long drinks, cobbler etc.-  les whiskies japonais de chez Nikka étaient à l'honneur.

M. n'aime pas le whisky. Enfin c'est ce qu'il pensait avant de passer par l'analyse experte d'Olivier Jacobs qui sur base d'un Red de chez Nikka lui a concoté un cobbler à la kriek avec un sorbet de fruit en guise de glaçon... une révélation. Même sec, le Red passe.

M. s'étant engagé à promouvoir l'érection d'une statue à la gloire d'Olivier si il parvenait à le séduire avec un whisky, le voilà redevable d'une collecte de fonds et d'un travail de lobbying pour accepter le projet auprès des autorités de Maldegem, sa ville d'origine.  

Il faudra donc en reparler ;-) 
 

Jigger's, The Noble Drugstore
Oudburg, 16
9000 Gand
09 335 70 25
Cocktail à partir de 10 €.

mixologie,cocktails,bar,pop up bar,moins de 12 euros,fun, gand, jiggers

mixologie,cocktails,bar,pop up bar,bruxelles,moins de 12 euros, gand,

bar, cocktails, cocktail, mixologie, gand, speakeasy, New York, whiskey, fun, moins de 12 euros



05
octo

Le bar du Dominican Hôtel Bruxelles

MADAME

MONSIEUR

Mme, incitée par M. à pénétrer dans un ancien cloître de Dominicains, a les yeux qui brillent: silence, sérénité, pureté. Sensations que Mme (ancienne élève des Dominicaines, faut-il le souligner) éprouve dans cet hôtel niché derrière La Monnaie.

Comme il est tard, Mme veut tester la mollesse des petits crapauds, le velouté des banquettes velours, opte finalement pour un tabouret de cuir au bar. Malgré son âge, le barman en herbe a de la conversation, du style et de l'ambition : il participe presque 8 mois par an aux championnats de créateurs de cocktails & bar tenders.

Coup de foudre pour une créations sans nom (on cherche toujours) de Kevin, toute laiteuse et de blanc vêtue, à boire comme un calice en cristal : un mix de crème épaisse et de lait, de la roquette (!), Dieu que c'est bon ! Mme l'appellerait bien Delicate Herbs elixir.

Elle reviendra avec son amie New Yorkaise de passage dans la capitale (a special dedicace to Jenni, en souvenir de NY Pok Pok!).

M. aime les bars et les barmens. Au Lounge Bar du  Dominican, Kevin fait merveille. Voilà un jeune barman passé par Londres et le sud de la France, qui concourre pour Bols lors des compétitions.

Un jeune homme de 23 ans qui prépare ses propres bitters, ses liqueurs aux 3 poires et dont la curiosité sert une volonté d'apprendre et de porter la maîtrise de son métier toujours plus loin.

On le croirait presque déçu de ne pouvoir se frotter à plus forte concurrence à Bruxelles, où une certaine culture du coktail manquerait.

Pour débuter M. a succombé à son amour de l'acidité et de l'amertume. Le Twisted Negroni (gin, aperol, bitter de pamplemousse, crème glacée et poivre) offre une expérience de dégustation à la croisée entre le granité et le cocktail. Un colonel au pamplemousse si cela vous parle plus. Le volume de liquide est un peu chiche mais le goût est équilibré et profond. La mise en scène, le verre donnent à voir une couleur orange chaude, appétissante.

Pour son 2e verre M. a joué le "proefkonnijn" et s'est laissé convaincre, hors carte, par un When I was a Jedi. Cocktail épicé (cannelle, anis étoilé, laurier) sur base d'une liqueur maison faite de 3 poires marinées dans du genièvre. Un nez fabuleux, une douceur et longueur en bouche mémorables, un très bon moment. 

Le quartier de la Monnaie étant un chantier permanent, le Dominican et son bar offrent un hâvre de paix et de sérénité aux âmes sujètes aux langueurs automnales. La fresque des toilettes pour hommes a beaucoup fait sourire M.


The Dominican Hotel
9 rue Léopold
1000 Bruxelles
Tél. 32 (0)2 203 08 08
www.thedominican.be

Lounge bar ouvert de 9h à 1h du mat.

bar tender,bruxelles,moins de 50 euros,cocktail,cocktails 

dominican.jpg