07
sept

Ouverture du 1898 The Post Hôtel à Gand

MADAME

MONSIEUR

Mme et Gand, c’est une histoire d’amour. Quand on l’invite à découvrir un hôtel flambant neuf au cœur du quartier historique, elle est la première à s’y rendre. L’ancien Hôtel des Postes et des Télégraphes de Gand, emblématique, vient d’être rénové en hôtel luxueux. Il se nomme 1898 The Post et recèle de surprises.

Après avoir poussé la grille, voici une cour fleurie, un escalier mystérieux, puis la réception et son décor, qui s’installe comme une histoire : des objets, des antiquités chinées par Géraldine Dohogne, ponctuent la déambulation dans cet établissement pas comme les autres. Chaque pièce semble avoir été pensée comme un décor de film de la Belle-Epoque. Un fauteuil crapaud, une bergère vous invitent à lire un beau-livre, à vous prélasser dans un recueil de Lamartine et à vous croire dans un jeu de Cluedo. Chaque chambre (nommée timbre, lettre ou paquet en fonction de sa taille) a en effet un côté personnel, avec peinture d’époque, papillons sous cloche, lettres anciennes trainant sur le bureau, malles, tables tripodes, plans de l'architecte Louis Cloquet… On n'attend plus que la visite du Colonel Moutarde ou de Melle Rose. Le luxe des détails saute aux yeux, attire la caresse : draps en coton belge, rideaux en laine, plaid et serviettes de bain moelleuses...

Le bar The Cobbler
Au bar, ils ont fait fort : engager Jurgen Nobels, élu meilleur barman de Belgique 2015. Son cocktail de prédilection pour l’occasion, The Cobbler (qui donne le nom au bar) à base de sherry et d’orange était frais et désaltérant, peu sucré. Mme apprécie aussi l’idée d’ajouter à la carte de boissons des cocktails desserts et une sélection de tapas succulents (charcuterie Dierendonck, anchois, sardines, pain et fromage à l’ortie du marché local, pickles maison et sauce à l'ail noir).

Et que dire du service proposé par le concierge, un bateau qui emmène les hôtes sur les canaux ? A la nuit tombée, M. tend la main à Mme pour qu’elle saute avec lui sur le navire et vogue dans ce qu’ils conçoivent comme la plus belle ville de Flandre, dont les façades illuminées jouent de leur magnificence.

1889 The Post, une expérience inoubliable.

Au coeur de Gand, sur les rives de la Lys le bâtiment de l'ancienne poste a un cachet néogothique qui attire le regard. Clochetons, statues, mille détails titillent l'oeil.

Rénové et repensé le vaste bâtiment héberge des commerces et depuis peu un hôtel dont la gestion est confiée au groupe Zannier Hotels d’Arnaud Zannier

Les hôtels Zannier sont peu nombreux, très qualitatifs et visent à harmoniser bâti, décoration et art de vivre. 

A Gand le 1898 The Post explore donc des ambiances fin XIXe où l'on peut se laisser rêver à croiser les héros de Jules Verne ou Arthur Conan Doyle.

M. a beaucoup apprécié la nuit à l'hôtel 1898 The Post. Chambre très confortable, insonorisation de qualité, on jouxte les lieux les plus animés de la ville sans en percevoir les potentielles nuisances, une gageure !   

Les éléments de décoration présents dans les chambres peuvent s'acheter et s'emporter et l'on découvre une liste de prix pour une valise en cuir, une loupe, des objets de vitrine qui donnent ce cachet particulier aux chambres.

Au matin, le petit-déjeuner se prend dans le bar de l'hôtel. Un chef y cuisine des œufs selon vos desideratas.

Ce bar est à lui seul une attraction et draine une foule enthousiaste depuis son ouverture. Jurgen Nobels, barman reconnu et primé, y mixe des cocktails classiques accompagnés de tapas locaux.

Les présentations sont impeccables et, malgré le succès, le service diligent. 

Dans une ville où les bars ne manquent pas, The Cobbler réussi l'exploit de se faire une place de choix dans le pré carré des bars à cocktails dès son ouverture.

 


 1898 The Post Hôtel
Graslei 16
B - 9000 Ghent
T. + (32) 9 391 53 79

www.zannierhotels.com/1898thepost

gand,hôtel,coup de coeur,belgique,voyage,bar,barman,cocktail,architecture,tapas,week-end,flandre

La façade néo-gothique de l'ancienne Poste, bien connue des Gantois, sur le Graslei

gand,hôtel,coup de coeur,belgique,voyage,bar,barman,cocktail,architecture,tapas,week-end,flandre

Le bar The Cobbler ne désemplit pas, le soir, grâce à la réputation de Jurgen Nobels. (photo: au petit déjeuner, c'est plus calme)

gand,hôtel,coup de coeur,belgique,voyage,bar,barman,cocktail,architecture,tapas,week-end,flandre

The Honesty bar, réservé aux clients de l'hôtel d'après un concept ancien qui implique que les visiteurs notent leurs consommations sur un papier et prennent un verre en toute intimité dans cette alcôve. Chic ultime.

gand,hôtel,coup de coeur,belgique,voyage,bar,barman,cocktail,architecture,tapas,week-end,flandre

 Dramatique, le grand escalier de 1900

gand,hôtel,coup de coeur,belgique,voyage,bar,barman,cocktail,architecture,tapas,week-end,flandre

A droite, le barman Jurgen Nobels, embauché par le groupe Zannier Hotels

gand,hôtel,coup de coeur,belgique,voyage,bar,barman,cocktail,architecture,tapas,week-end,flandre

The Cobbler, un cocktail créé en 1862 dans The Bartender's guide

gand,hôtel,coup de coeur,belgique,voyage,bar,barman,cocktail,architecture,tapas,week-end,flandre

Une chambre "Letter" cosy. Tous les objets sont en vente, même le Scrabble
 

08
févr

Le Cirio à Bruxelles depuis 1886

MADAME

MONSIEUR

Mme fréquente Le Cirio par moments, par vagues, depuis mille ans, quand la nostalgie d'un Vieux Bruxelles la prend, celle des brasseries hors du temps (feu le Falstaff en face a périclité, fermé, rouvert sans convaincre), elle y boit une flûte avec des amies, des touristes venus le week-end, avec Monsieur ou en famille. Le Cirio a gardé son charme d'antan : le chat du serveur, gros matou roux, dort sur une banquette et se laisse caresser, tandis que son maître goguenard verse un demi verre de mousseux et l'autre demi de vin blanc dans notre flûte; c'est la recette de l'apéro bruxellois par excellence, l'Half & half (3,75 euros).

Des bulles, de l'ambiance, quelques photos sépia, l'une avec Jacques Brel prise au Cirio, une autre avec Adamo. Les touristes affluent, mais les banquettes du fond accueille les amoureux, le badinage peut avoir lieu. Mme espère que jamais un décorateur tendance ne viendra revamper ce café étrangement désuet aux boiseries Art Nouveau. Impossible, ce monument est classé.

 

M. quand il donne rendez-vous au centre, quand il veut voir Annie Girardot et Brel, quand il se sent d'époque, pense au Cirio.

Taverne classique jouxtant la Bourse, les half-en-half, le service, le chat, le mobilier, les murs brunis participent à donner un cachet inimitable à l'endroit.

Une légère décrépitude guète, mais elle donne un lustre que d'autres ont perdu. Remis au goût du jour, d'autres flamboient d'une nouveauté suspecte que le Cirio ne prétend pas recouvrer.

Ici c'est d'époque, immuable...Et donc l'half est servi ras du bord, mêlant un blanc et un spumante faits pour la maison, aux murs des médailles de prix vantent les qualités d'un produit auprès de jurys belle époque... mais l'affluence de locaux et de touristes rassurent sur la valeur de trophées bien mérités.

 

Le Cirio

Rue de la Bourse, 18
B - 1000 Bruxelles
Tél. 02 512 13 95

bar, bruxelles, apéro, cocktail, sortir, coup de coeur

bar, bruxelles, apéro, cocktail, sortir, coup de coeur, chat

bar, bruxelles, apéro, cocktail, sortir, coup de coeur

bar, bruxelles, apéro, cocktail, sortir, coup de coeur

17
octo

Découvrir les villages authentiques d'Anatolie

 

L’Anatolie regorge de paysages bucoliques et de villages typiques, avec leurs vieilles pierres, leurs toits de tuiles rouges, témoignages d’une architecture ottomane. Certains villages ont connu des vagues de migration (bien avant celles qui occupent l’actualité), subi des tremblements de terre, des travaux de rénovation, d’autres sont restés tels qu’aux temps ottomans, avec leur façades à colombages en bois et leur fenêtre en baie. Voici les villages que Madame a aimés.

Le village de Sirince
Sirince a quelque chose de particulier avec ses maisons blanches aux toits rouges, homogènes. Jadis, sous l'Empire Ottoman, il était peuplé par une colonie grecque. Les Grecs sont partis en 1930. Très fréquenté par les touristes l’été, il mérite d’être visité. Il jouit d’une aura particulière pour les croyants : des légendes millénaristes prétendent que le lieu est sacré et que la Vierge Marie y serait venue. Selon Strabon, le géographe grec, Artémis y serait née… il est vrai qu’à une dizaine de kilomètres, à Ephèse, se trouve le temple de la déesse, l’une des Sept Merveilles du monde.

anatolie, turquie, voyage, sirince, village, cuisine, architecture, ottoman


Où déjeuner ?
Mme aime beaucoup le restaurant Artémis. Installez-vous à l’ombre et profitez de l’immense terrasse, qui offre une vue splendide sur le village de Sirince et ses vignobles. La cuisine est délicieuse et variée, comme ces mezze et le poulet cuit avec du boulgour dans une poêle.

turquie,voyage,culture,cuisine,itinéraire,anatolie, mezze, sirince

anatolie, turquie, voyage, sirince, village, cuisine, architecture, ottoman


Le vieux village de Doganbey
En traversant le parc naturel de Doganbey avec un guide nature, Madame a fait un saut au village situé en altitude. Abandonné suite à plusieurs incendies et un tremblement de terre, Eski Doğanbey (anciennement appelé Domatia) est peu à peu rénové par quelques familles. Certains en font un peu trop en exigeant cinq lires pour qu’on prenne en photo leur jardinet fleuri… Soit. L’architecture traditionnelle de ce village vaut le déplacement.

Le guide nature nous a dirigée vers la mairie pour visiter l'exposition du programme de protection de la faune et de la flore du parc naturel. Il y a du boulot, les rives du delta souffrent de pollution et mériteraient plus de financement pour parer aux migrations et au camping sauvage qui a lieu au bord de mer. Parmi les animaux qui ont disparu, le léopard d’Anatolie (panthera pardus tulliana) décimés par les chasseurs dans les années 1950… Il y a encore de l’espoir pour ce qui concerne les phoques moines (monachus monachus, il n'en reste qu'une  centaine en mer Égée) et les tortues caretta caretta, qui bénéficient d’une vigilance accrue dans la région.

anatolie, turquie, voyage,  doganbey, village, cuisine, architecture, ottoman

anatolie, turquie, voyage, sirince, village, cuisine, architecture, ottoman

anatolie, turquie, voyage, doganbey, nature, faune, flore, village, cuisine, architecture, ottoman

turquie,anatolie,voyage,nature,architecture, doganbey


Où déjeuner ?
Au bord de l’eau à quelques kilomètres de là, chez Karina.


Gelebeç, village chrétien abandonné
Dans ce paisible village subsiste une église de 1821, bâtie par les Grecs qui s’étaient installés à Gelebeç au XIXe siècle : l’église orthodoxe St Nikolaos. A cette époque, Turcs et Grecs vivaient ensemble dans ce village et partageaient l'église, qui faisait aussi office de mosquée. Elle a été abandonnée (photo).

anatolie, turquie, voyage, sirince, village, cuisine, architecture, gelebec, orthodoxe

 

 

24
août

We love ♥ Evol (plus beau village de France)

MADAME

MONSIEUR

charme,coup de coeur,architecture,moyen âge,église,trésors,montagne,pyrénéesMme aime Evol, l’un des plus jolis villages qu’elle ait vus dans le midi de la France.

Déçue par l’itinéraire proposé par le Train jaune des Pyrénées catalanes, Mme tenait à faire une halte à quelques km d’Olette dans la garrigue.

Evol possède les atouts d’un village qui n’a pas bougé depuis des siècles : pâturages, toits de lozes, potagers… et une adorable église du 15e, truffée d'oeuvres d'art. L’harmonie des façades, les fenêtres fleuries et les sourires des habitants font mouche : Mme pense un instant qu’elle pourrait finir ses beaux jours ici (même le cimetière parait accueillant).

Mme comprend que l’autochtone catalan refuse d’ouvrir une chambre d’hôtes. Pourquoi perturber sa sérénité ? Par contre, boire un sirop de sureau au bar du village, en terrasse, pour souffler après l’escalade des ruelles en escalier : le bonheur, sans trop demander.

charme,coup de coeur,architecture,moyen âge,église,trésors,montagne,pyrénéesM. aime les gens du cru. Ils ouvrent les portes de l'église en saison, au milieu de l'après-midi et vous donnent à entendre l'histoire des retables et vierges qui hantent le lieu. S'activent à leur rythme, au potager. No stress.

Le béal alimente une ribambelle d'abreuvoirs, lavoirs et fontaines, qui font résonner le son cristalin de l'eau en cascade.

Cela vous change des tags en catalan barrant les noms des gares en français. On se croirait, pour la signalétique, en périphérie bruxelloise.

Assoifé par la canicule de la fin juillet, M. a goûté au sirop de thym - pas mal du tout - à La Casa del Sol, unique bar de ce village plutôt calme de Cerdagne.

 
Nota Bene
 
Classé plus beau village de France, Evol est un hameau tout en loze où serpente un béal le long de 3 rues, une église abritant un retable du XVe siècle et des maisons au charme éternel.charme,coup de coeur,architecture,moyen âge,église,trésors,montagne,pyrénéescharme,coup de coeur,architecture,moyen âge,église,trésors,montagne,pyrénéescharme,coup de coeur,architecture,moyen âge,église,trésors,montagne,pyrénéescharme,coup de coeur,architecture,moyen âge,église,trésors,montagne,pyrénéescharme,coup de coeur,architecture,moyen âge,église,trésors,montagne,pyrénées