08
juil

Sicile : Vallée des Temples

Temple de la concorde.JPG

MADAME

MONSIEUR

Mme ne pouvait passer à Agrigente sans visiter la vallée des temples. Que de trésors archéologiques s'y logent ! Le meilleur moment pour les visiter? Le coucher du soleil...

Pour arriver à l’acropole, il faut monter quelques minutes seulement, équipé de bonnes chaussures. Le site, au 5e siècle avant notre ère, était proche de la mer et possédait un Imporium, un ancien port devenu aujourd'hui un village.
La vallée des temples était protégée d'un mur de roche naturelle. Dans cette magnifique enceinte se nichent des tombes du 6e siècle, de style byzantin. Mme n’avait jamais vu cela.

Plusieurs temples sont conservés, mais les plus impressionnants sont le temple d'Héra (ou de Junon) et le temple de la Concorde (catalogué F sur le site archéologique).

Temple de Concorde (F)
Cet élégant temple du 5e siècle ACN a été reconstruit. Il est, avec l'Héphaïstéion d'Athènes et le temple de Poséidon de Paestum, l'un des mieux conservés de l'antiquité. Il serait dédié à Castor et Pollux, mais on le nomme Concordia à cause d’une inscription romaine trouvée à proximité.

Son plan précis correspond à la forme la plus classique des temples d'Agrigente : pronaos, naos, opisthodome et péristyle de 6 × 13 colonnes.
En 597, ce temple est converti en une basilique chrétienne, jusqu’au 18e siècle. (Photo tout en haut).

M. a profité des perspectives, des lumières et couleurs du soir, des ombres marquées du midi pour faire des photos.

Jouer avec les temps d'exposition, contempler ces pierres immobiles depuis des siècles et des siècles et voir la majesté des lieux qui a poussé les bâtisseurs antiques à construire des maisons des dieux sur ces promotoires.

Les guides à l'Anglais guttural, rappelant les offrandes aux dieux et les décors depuis effacés, servent de décor sonore à une rêverie éveillée... M. plane dans l'éther mieux qu'Icare et s'en va tutoyer Zeus, pour voir.

Le temple d’Héra (D)
Erigé 500 ans ACN, c’est un témoignage parfait de l’ordre dorique, avec ses 6 × 13 colonnes cannelées. Deux  chambres contenaient des statues de divinité et au fond se trouvait la salle du trésor. Il est très rare de pouvoir encore voir de nos jours un autel sacrificiel : il se trouve en face du temple et servait aux offrandes d'animaux envers les dieux grecs. Si le Parthenon est en marbre, le temple d’Héra est en pierre de sable, douce et friable. A l’origine, il était recouvert de stuc blanc, pour le protéger de l’érosion. Les frises et métopes étaient peintes de couleurs vives. Le toit était couvert de tuiles de marbre.

 Ci-dessous, le temple d'Héra au coucher du soleil.

archéologie,sicile,italie,visite,coup de coeur, temple, grèce

Et le magnifique temple de la Concorde.

archéologie,sicile,italie,visite,coup de coeur, temple, grèce, architecture

31
octo

Priene, l’ancienne ville grecque

 

 

Madame poursuit ses périples archéologiques en Turquie. Elle s’est imprégnée de culture romaine et hellénistique à Ephèse. Un guide nommé Ozan, passionné par l'archéologie, l'a emmenée ensuite à Priene, dont elle n'avait jamais entendu parler. Pour parvenir aux ruines antiques, il faut grimper quelque peu le mont Mycale, protégé du soleil par un chapeau ou une casquette Le chemin est semé de gros cailloux, et les quelques touristes américains, des seniors croisés en chemin ont l'air de souffrir. Mais le quart d'heure de marche vaut la peine.

Fondée au XIe siècle par des Ioniens, la ville a été bâtie selon un plan qui date du IVe siècle A. C. N. Elle s'étendait jusqu'au niveau de la mer depuis une hauteur de 380 mètres au sommet. La cité possédait 3 portes principales et 6 grandes rues avec un ensemble de 80 pâtés de maisons. Comme à Pompéi, ou à Ephèse, les villas bénéficiaient de systèmes d'arrivée et d'écoulement des eaux.

turquie,voyage,priene,archeologie,romain,visite, priene


Plusieurs monuments ont été reconstitués, comme le théâtre du 4 s. ACN, destiné à accueillir 5.000 personnes et dont il reste encore cinq fauteuils en pierre, au premier rang ; ils étaient réservés aux dignitaires (photo). On y a mis au jour une clepsydre (horloge à eau) qui mesurerait le temps de paroles des orateurs. Dans l’orchestre, un autel recevait les offrandes à Dionysos.

turquie,voyage,priene,archeologie,romain,visite, theatre, ruines

A voir aussi, l’agora, ainsi qu’une reconstitution du Temple d'Athéna érigé par le célèbre architecte Pytheos, il n’en reste que quelques colonnes ioniques, mais on imagine la majesté de l’ensemble. De même, le Bouleterium, siège de l'assemblée des citoyens (Priene était une démocratie au IV e s.) doté de gradins. Au loin, la vue delà vallée est magnifique et invite à pérégriner de village en village…

turquie,voyage,priene,archeologie,romain,visite

Reportage à Kusadasi par V. Nimal. Merci à Monsieur Murat Alicigüzel, Conseiller de la Culture et de l'Information Ambassade de Turquie et à Ozan, le précieux guide (photo).

Lire aussi nos autres articles sur Ephese et Kusadasi.