03
juin

Jigger's, bar façon speakeasy

MADAME

MONSIEUR

Mme cherche les expériences, les sorties, les ambiances. Un soir de pluie, rendez-vous à Gand dans un lieu mystérieux. Renard empaillé à l’entrée, sonnette, portier à l’anglaise. Welcome. Vous avez une réservation ? Euh, non. Cette fois, il a fallu faire jouer le bagout pour s’incruster au comptoir de ce bar souterrain, discret. Parfait pour les expériences mixologiques sur le mode speakeasy. Le Jiggers ne s’improvise donc pas.

Ambiance feutrée, bois patiné, pénombre dans l’escalier… Quelques vrais amateurs au comptoir, dont un couple de San Francisco, racontent qu’ils font le tour d’Europe à vélo et qu’ils ont entendu parler de Jiggers. Les cocktails y sont déments ! Le patron, Olivier Jacobs nous tend un livre, où chaque recette se détaille sur un mode humoristique. Pour la première fois en son pays, Mme éprouve la sensation d’être dans un vrai bar à cocktail. Un lieu de connaisseurs, où les barmans se plient en quatre pour vous faire goûter aux mélanges de saveurs les plus pointues, comme ces dizaines de whiskies japonais mis en avant ce soir-là.

Naguère, le brandy était une potion magique pour conserver les fruits, nous raconte le carnet du Jigger's…
Le brandy shrub (10 €) se compose de brandy, citron, sherry et de jus d’ananas. Un mélange équilibré, légèrement sucré. Parfait.

NB : Patrick America, l’ancien bar tender du WY, restaurant de Bart de Pooter à Bruxelles a rejoint l'équipe du Jigger's.

Le speakeasy c'est le bar clandestin de la prohibition. Il était discret, son accès contrôlé. Le Jigger's pour maintenir un service de qualité et une bonne ambiance en son sein, ressuscite les usages anciens. Mieux vaut réserver son tabouret ou sa place pour profiter des créations d'Olivier Jacobs.

Le patron est une pointure dans son domaine. Sacré meilleur barman belge en 2011 et 2012 lors des World Class, il est aussi lauréat du Cocktail Mastery qui prouve sa connaissance parfaite des classiques.

Lors de notre visite - en plus d'une carte assemblant cocktails, long drinks, cobbler etc.-  les whiskies japonais de chez Nikka étaient à l'honneur.

M. n'aime pas le whisky. Enfin c'est ce qu'il pensait avant de passer par l'analyse experte d'Olivier Jacobs qui sur base d'un Red de chez Nikka lui a concoté un cobbler à la kriek avec un sorbet de fruit en guise de glaçon... une révélation. Même sec, le Red passe.

M. s'étant engagé à promouvoir l'érection d'une statue à la gloire d'Olivier si il parvenait à le séduire avec un whisky, le voilà redevable d'une collecte de fonds et d'un travail de lobbying pour accepter le projet auprès des autorités de Maldegem, sa ville d'origine.  

Il faudra donc en reparler ;-) 
 

Jigger's, The Noble Drugstore
Oudburg, 16
9000 Gand
09 335 70 25
Cocktail à partir de 10 €.

mixologie,cocktails,bar,pop up bar,moins de 12 euros,fun, gand, jiggers

mixologie,cocktails,bar,pop up bar,bruxelles,moins de 12 euros, gand,

bar, cocktails, cocktail, mixologie, gand, speakeasy, New York, whiskey, fun, moins de 12 euros



25
sept

Les cocktails primés du Crystal Lounge bar

MADAME

MONSIEUR

Raphaël Trémérie, le barman a de la bouteille et le sourire charmeur. Il vous parle de whiskey, ah, vous n'aimez pas ? Et parvient à vous faire goûter quelque chose de Japonais, exquis. Mme suit, fascinée par les couleurs et les flacons derrière lui. Elle se laisse donc happer par le parfum d'Hibiki, "12 ans d'âge, dernier d'une lignée exceptionnelle reconnue comme les meilleurs blended whiskies au monde". Pour une fois qu'elle apprécie le whiskey (21€) !

Bora Bora. Rien que le nom évoque l'exotisme des lagons bleus. Sweet light. Le bonbon moléculaire servi avec ce cocktail fond sur la langue, glacé. Belle entrée en matière. Et dire qu'à NY, les foodies dînent de mets raffinés accompagnés de cocktails.

Autres cocktails sublimes

Le bar tender confie que les cocktails au Champagne plaisent aux dames, mais aussi le mojito au gingembre et à la cannelle... Inventé au bar du Sofitel Louise, couronné d'un Shaker d'or 2008, le Mandarico mérite vraiment qu'on s'y attarde: canneberge, citron vert, coriande, sirop de pain d'épice, angostura, pastis et Mandarine Napoléon. Sweet et riche en goût. Un peu comme le Cointreaupolitan, qu'elle prépare pour ses amies. Quoi que, de nos jours, le bitter Apérol revienne au galop.

Accoudée au bar luminescent, Mme explore la carte plus avant. Attention, une seule lettre différe: le Mandarito, lui, ne contient pas de pastis. Rafraîchissant. Sweet et light.

Dans les sofas, un groupe de jeune, black et blancs, sirotent les chef-d'oeuvre de Raphaël. Rideau.

M. aime les bars et les barmens. Les matières, la lumière, la collection de flacons dont les mixologues talentueux s'emparent pour créer des émotions liquides.

Ici le bar est en albâtre, laiteux, translucide, il diffuse une lumière douce qui se transmet aux verres que l'on pose dessus.

Les flacons distillent cognacs, whiskeys et armagnacs et quasiment tout la gamme Marie Brizard.

Le barmen aime les concours, n'hésite pas à pratiquer l'approche moléculaire, maîtrise ses classiques et se laisse inspirer par vos envies.

Quand s'allient créativité gustative, olfactive, visuelle et que le volume donné à boire suit, on peut sans trop de douleur consentir à payer 15-17€ par verre.  

Du bleu turquoise du Bora-Bora (curaçao, ananas, rhum) au "lait de poule" (une variation sur le white russian inspirée par une conversation avec le barman) M. a apprécié une palette des goûts maîtrisée, un bar gigantesque tenu avec soin et un accueil chaleureux qui donne au voyageur venu accoster ici le sentiment d'être en terrain ami.

 

Crystal lounge bar @ Sofitel Louise
Avenue de la Toison d'Or 40 - 1050 Bruxelles
http://www.crystallounge.be/

Chaque mois, un cocktail est mis à l'honneur. Live DJ dès 22H.

 resto, gastronomie, chef, hotel, terrasse, design, bar, cocktails poisson, loungeresto, gastronomie, chef, hotel, terrasse, design, bar, cocktails poisson, loungeresto, gastronomie, chef, hotel, terrasse, design, bar, cocktails poisson, lounge