08
nove

Cassis secret : loger à flanc de falaises

MADAME

MONSIEUR

Mme a de l'enfance des souvenirs de grand bleu, de mistral, de pêche aux oursins et de planche à voile. Elle aime l'accent provençal, la bonne humeur de Pagnol, la bouillabaisse. A Cassis, elle a trouvé un lieu secret à flanc de falaise, un adresse qu'elle tient à partager aux amoureux de calme et de volupté. L'Esquinade est un domaine privé niché dans les rochers, dans une impasse à l'accès secret, près des calanques de Port Miou. Aucune voiture, aucun bruit ne trouble la quiétude des lieux, si ce n'est le ressac de la Méditerranée et le vent dans les pins parasols. Mme y a passé des jours heureux avec M., sous 20° à la fin octobre.

L'Esquinade a tout d'un abri romantique chic, avec salon ouvert sur la mer et son jardin du midi. L'appartement se réserve à la semaine ou à la nuitée auprès de son propriétaire. Très jolie aussi, La Serre, logement tout blanc, appelle les couples en mal d'intimité et de vue époustouflante.

A dix minutes à pied, le village déroule ses étroites ruelles sur le port, aux façades colorées, sans prétention. Des tas de petits restos (dont l'Escalier, à la cuisine locale authentique) font la soupe de poisson maison.

Un coin de paradis pour amoureux.

M. aime les finisterres, les marges, les horizons; la baie de Cassis, la presqu'île qui la borde sur sa droite avant les calanques et la vue sur le cap Canaille sont propices aux émerveillement littoraux.

La côte est rude, calcaire, rocheuse, battue par la houle quant le vent creuse la mer mais elle recèle des trésors de vie marine quand l'eau étale laisse au plongeur la liberté de la visiter.

Belle, elle permet aux amateurs de naturisme de profiter le plus simplement d'un climat clément et de la chaleur rendue par la blancheur de la pierre.

Le village lui bat autour d'un port pittoresque où la marée est vendue au matin et où le touriste peut jouir de la comédie humaine depuis les terrasses des établissements qui le bordent.

Comme au Bar de Monsieur Brun, aux chaises rouges, idéal pour boire l'apéro, un pastis ou un rosé de Cassis et petit-déjeuner face au Château qui domine le port.

Si l'on a le pied marin on partira en bateau musarder dans les calanques.

Location de villa et appartements L'Esquinade
11 bis route des calanques
F - 13260 Cassis (Bouche du Rhône)
Tél : + 33 (0)6 14 89 40 40  ou + 33 (0)4 42 01 01 22
Compter 800€ la semaine en moyenne saison, 1330€ en haute saison.

cassis, hotel, coup de coeur, bouches du rhone, calanques, logement, romantique, secret place

Vue de L'esquinade sur le Cap Canaille en fond de tableau.

 

cassis, hotel, coup de coeur, bouches du rhone, marseille, plage, voyage, calanques, mer

Cassis, son adorable port, ses rochers, sa plage, ses calanques...

location, villa, cassis, mer, cup de coeur, vacances, voyage, sud

Les logements de l'Esquinade, à flanc de falaise...

cassis, hotel, coup de coeur, bouches du rhone, calanques, logement, romantique

A L'Esquinade, les hôtes ont leur plage privée cachée dans les rochers.

cassis, hotel, coup de coeur, bouches du rhone, calanques, logement, romantique

Maison ocre de Cassis, au calme, derrière le port

cassis, hotel, coup de coeur, bouches du rhone, calanques, logement, romantique

Louez une vespa ou un cyclo ! A Cassis, on s'envole par monts et par vaux...

bar, cassis, coup de coeur, terrasse, mer, mediterranee

Farniente au bar de Monsieur Brun sur le port

19
octo

Chez Max restaurant, la simplicité a du bon

MADAME

MONSIEUR

Mme aime la simplicité, le sourire dans les plats, les intitulés indémodables. Chez Max, elle est bien tombée. C'est un chouette bistrot à Ixelles, convivial et juste : moules de bouchot au curry, acras de morue, tartare de veau parfaitement frais, andouillette rondouillette, moelleux au chocolat Valrhona & glace à la vanille maison (10€).

On ne s'y prend pas la tête, on se fait plaisir, c'est tout ce qui compte pour une soirée décontractée dans le quartier Flagey.

Enfin, la sélection de vins naturels au verre est réjouissante, pour qui veut aborder ces vins très spéciaux.

*Note pour les curieux qui demandent à Mme "c'est quoi" le vin naturel ?
Le vin naturel (ou vin nature) est issu de raisins provenant de l’agriculture biologique (absence de produits phytosanitaires et d'engrais chimiques). Il est vinifié le plus naturellement possible, avec très peu d’intervention de la part du vigneron. Pour ces vins, ce sont les levures indigènes (propres aux raisins et à son environnement) qui sont responsables de la vinification. Il n’y a pas de chaptalisation, pas d’acidification et pas ou peu d’utilisation de dioxyde de soufre. La plupart de ces vins ne sont ni filtrés ni collés.

M. aime les serveuses qui sont des intellectuelles en quête de diplômes et qui devisent de leur mémoire ou de leur thèse en conseillant un rouge gouleyant ou un petit blanc sec façon briquet.

Chez Max on peut sans risque ni chichi tomber sur ce genre de personnel, ou passer à côté, occupé que l'on est à regarder déambuler les passants par la grande baie qui donne sur la rue Lesbroussart, ou perdu dans les différents écriteaux et affiches qui tapissent les murs de l'établissement.

On peut aussi conjuguer les trois et faire honneur à une andouillette de chez Daniel Thierry simplement au four, salade et légumes (22€).

On est bien, rien ne presse, tout glisse indolent comme le récit de Mme qui, bien que pertinent, n'extirpe pas M. de ses rêveries...

 

 

Chez Max restaurant
Rue Lesbroussart 118
B - 1050 Bruxelles
Tel: 02 344 42 32
info@chezmaxrestaurant.be 

Ouvert du mardi au vendredi de 12h à 14h et de 19h à 22H. Samedi de 19h à 22h
Entrées : 11-14€, plats : 16-28€, desserts : 9-11€. Plat du jour à 12€.

Chez Max, le bordeaux donne le ton...

resto, restaurant, coup de coeur, ixelles, bruxelles, brasserie, bistronomie, moins de 75 euros, moins de 120 euros

 

14
octo

Liberté, Égalité, Poulet

MADAME

MONSIEUR

Mme n'est pas au courant. Elle va trouver rude d'avoir été prise de vitesse...

M. passe devant l'enseigne "Liberté, Egalité, Poulet" depuis des mois, chaque matin il a scruté l'ouverture d'un lieu qui titille sa curiosité sémantique et lui décroche un sourire. Et puis le manque de temps, la folie de la rentrée, il n'a pu encore s'y rendre.

Il fallait donc visiter l'endroit. Le prétexte : l'envie de prendre des nouvelles d'une amie qui vit à quelques encablures du bureau de M. et qui propose d'aller luncher dans cette rôtisserie qu'elle ne connaît pas.

La réputation des porteurs de projet n'est plus à faire, le lieu jouxte le Crab Club qui tente de redonner du lustre au début de la Chaussée de Waterloo fort défraichie. On mange d'ailleurs le midi dans le Crab Club les plats de la rôtisserie et on peut piocher pour les entrées dans des suggestions du Crab Club.

Le mix idéal : Fruits de mer et viande rôtie.
Les envies du jour : couteaux poêlés ail fines herbes (14€) et du cochon de lait (18€).

Les couteaux sont parfaits, l'assaisonnement vivifiant. Le cochon, très beau produit, souffre malheureusement en fin de dégustation d'un refroidissement de l'assiette et de l'ambiance qui a tendance à figer le gras. On aurait aimé que tout soit plus chaud.Ça manque aussi de jus ou de sauce, c'est un peu trop brut pour donner entière satisfaction.

Un demi d'eau pétillante, un verre de vin, un café, des couteaux et du cochon de lait, 45€ la tête. 

Liberté, Égalité, Poulet
Chaussée de Waterloo 11
B - 1060 Bruxelles
T : 0483 34 77 68
 

IMG_20161005_123312.jpg

IMG_20161005_130630.jpg

 

13
octo

Nicolas Decloedt dans un temple antoiniste

MADAME

MONSIEUR

Mme est charmée par les hommes qui osent, rêvent, s’engagent. Nicolas Decloedt fait partie de ces Monomaniaques du produit, il chante le potentiel du légume.

Durant le mois d’octobre, il plante sa cuisine dans un décor singulier. Imaginez un temple Antoiniste, dont personne n’a jamais entendu parler. Les maximes religieuses vous accueillent, plus loin, des masques africains et des objets d’Océanie ; le lieu a été transformé en résidence- galerie. Nicolas a l’habitude de recevoir comme ça : on s’assied où l’on veut, on parle flamand, français, anglais, une serveuse glisse des assiettes polies par les ans, verse des vins naturels de toute beauté ou de délicats thés. S’ensuit une ode au végétal: soupe de feuilles de capucine, carottes, jus d’argousier, kéfir. Tomate noire de Crimée, granite d’huile d'olive de Sicile et fromage blanc de brebis, amandes et poivrons. Betteraves Chioggia séchées et réhydratées, émulsion d’estragon, betteraves marinées, sarrasin soufflé. Laitue Romaine Celtuce (ou Laitue Asperge, une variété asiatique méconnue chez nous) avec une note fumée. Chou pointu au barbecue, potiron beurre blanc, Berce. Crème caramel. Parfait glacé de reine des prés. Sablé chocolat sarrasin.

Mme se souvient, en vrac, de saveurs nouvelles, de croquant, de pureté. D’une discussion à  propos du stress des légumes et de l’optimisation de leur rendement. D’un chat roi, qui se laisse caresser. Des sourires autour de la table. Et du talent de Nicolas, qui, faut-il le préciser n’a pas d’attachée de presse mais une mailing list : il suffit de lui écrire et il vous ajoutera pour vous prévenir de son prochain repas.

M. a passé une excellente soirée dans un lieu qu'il ne connaissait pas, dédié à un culte dont il ignorait l'existence. Face à tant de nouveauté il fallait bien un peu de retrouvailles, de connu.

Un couple d'amis, Mme et Nicolas Decloedt officiaient sur ce terrain.

Pour une deuxième approche du chef, c'est la joie de découvrir ses légumes en robe automnale qui a transcendé la soirée. Dans le retour du nouveau encore...

Un choux pointu au barbecue, des betteraves que l'on prendrait pour des dattes ou des figues tant elles sont confites d'un jus concentré, des mousses de kéfir, des fromages de brebis minute, des vins troubles et naturels, ou dorés et translucides; des noires de Crimée, dernières tomates de la saison, du sucré en 3 temps pour finir... Au total une dizaine de propositions vont émailler une soirée faite de conversations sur les réfugiés espagnols de 36, les couples et le mélange des perceptions, l'ego dans la fusion, et l'incompréhension. La nostalgie de la jeunesse.

Une ambiance chaleureuse dans une salle cultuelle reconvertie en salle d'exposition d'art premier océanien et africain, un étrange contraste.

A 55€ vins compris c'est vraiment proposition généreuse et variée pour un somme très raisonnable.

Car Nicolas a l'oeil et de la mémoire, M. a récupéré son écharpe-cadeau de la Ministre Marghem, il ne la quitte plus, l'écharpe.

Merci Nicolas.

 

Humus Botanical Gastronomy
Nicolas Decloedt
Email:info@humusgastronomy.be
Tel: 0032 474 653706
PS : Il peut rester quelques places pour "Humus at the Temple" en octobre, alors n'hésitez pas à appeler. Les repas d'octobre ont lieu dans le Temple Antoiniste/la galerie Jan-Joris Visser, Boulevard Guillaume Van Haelen 132, 1190 Forest.

Tarif par couvert : 55€ vins compris.
Lire aussi notre premier article en 2015, à propos de Nicolas Decloedt et Humus Botanical Gastronomy

légume,resto,table d'hôtes,bruxelles,coup de coeur,moins de 75 euros,moins de 100 euros,moins de 120 euros,vins nature

légume,resto,table d'hôtes,bruxelles,coup de coeur,moins de 75 euros,moins de 100 euros,moins de 120 euros,vins nature

légume,resto,table d'hôtes,bruxelles,coup de coeur,moins de 75 euros,moins de 100 euros,moins de 120 euros,vins nature