17
octo

Découvrir les villages authentiques d'Anatolie

 

L’Anatolie regorge de paysages bucoliques et de villages typiques, avec leurs vieilles pierres, leurs toits de tuiles rouges, témoignages d’une architecture ottomane. Certains villages ont connu des vagues de migration (bien avant celles qui occupent l’actualité), subi des tremblements de terre, des travaux de rénovation, d’autres sont restés tels qu’aux temps ottomans, avec leur façades à colombages en bois et leur fenêtre en baie. Voici les villages que Madame a aimés.

Le village de Sirince
Sirince a quelque chose de particulier avec ses maisons blanches aux toits rouges, homogènes. Jadis, sous l'Empire Ottoman, il était peuplé par une colonie grecque. Les Grecs sont partis en 1930. Très fréquenté par les touristes l’été, il mérite d’être visité. Il jouit d’une aura particulière pour les croyants : des légendes millénaristes prétendent que le lieu est sacré et que la Vierge Marie y serait venue. Selon Strabon, le géographe grec, Artémis y serait née… il est vrai qu’à une dizaine de kilomètres, à Ephèse, se trouve le temple de la déesse, l’une des Sept Merveilles du monde.

anatolie, turquie, voyage, sirince, village, cuisine, architecture, ottoman


Où déjeuner ?
Mme aime beaucoup le restaurant Artémis. Installez-vous à l’ombre et profitez de l’immense terrasse, qui offre une vue splendide sur le village de Sirince et ses vignobles. La cuisine est délicieuse et variée, comme ces mezze et le poulet cuit avec du boulgour dans une poêle.

turquie,voyage,culture,cuisine,itinéraire,anatolie, mezze, sirince

anatolie, turquie, voyage, sirince, village, cuisine, architecture, ottoman


Le vieux village de Doganbey
En traversant le parc naturel de Doganbey avec un guide nature, Madame a fait un saut au village situé en altitude. Abandonné suite à plusieurs incendies et un tremblement de terre, Eski Doğanbey (anciennement appelé Domatia) est peu à peu rénové par quelques familles. Certains en font un peu trop en exigeant cinq lires pour qu’on prenne en photo leur jardinet fleuri… Soit. L’architecture traditionnelle de ce village vaut le déplacement.

Le guide nature nous a dirigée vers la mairie pour visiter l'exposition du programme de protection de la faune et de la flore du parc naturel. Il y a du boulot, les rives du delta souffrent de pollution et mériteraient plus de financement pour parer aux migrations et au camping sauvage qui a lieu au bord de mer. Parmi les animaux qui ont disparu, le léopard d’Anatolie (panthera pardus tulliana) décimés par les chasseurs dans les années 1950… Il y a encore de l’espoir pour ce qui concerne les phoques moines (monachus monachus, il n'en reste qu'une  centaine en mer Égée) et les tortues caretta caretta, qui bénéficient d’une vigilance accrue dans la région.

anatolie, turquie, voyage,  doganbey, village, cuisine, architecture, ottoman

anatolie, turquie, voyage, sirince, village, cuisine, architecture, ottoman

anatolie, turquie, voyage, doganbey, nature, faune, flore, village, cuisine, architecture, ottoman

turquie,anatolie,voyage,nature,architecture, doganbey


Où déjeuner ?
Au bord de l’eau à quelques kilomètres de là, chez Karina.


Gelebeç, village chrétien abandonné
Dans ce paisible village subsiste une église de 1821, bâtie par les Grecs qui s’étaient installés à Gelebeç au XIXe siècle : l’église orthodoxe St Nikolaos. A cette époque, Turcs et Grecs vivaient ensemble dans ce village et partageaient l'église, qui faisait aussi office de mosquée. Elle a été abandonnée (photo).

anatolie, turquie, voyage, sirince, village, cuisine, architecture, gelebec, orthodoxe

 

 

16
octo

Traverser le parc national de la Péninsule de Dilek Yarımadası

Les champs de coton
Le long des routes avant d'arriver au parc national de Dilek, Madame s’émerveille de la beauté des champs de coton. Comme le précise le guide nature, tout est utilisé dans le coton,  l’or blanc d’Anatolie : la plante comme fourrage, l'huile du coton pour la cuisine et les boules blanches, douces comme de la ouate, pour le textile.

anatolie, turquie, voyage, village, nature, parc national, dilek, oiseaux, coton

Les oiseaux
Les amoureux des oiseaux pérégrinent dans le parc national, sur la péninsule de Dilek Yarimadasi. On y a recensé 256  sortes d'oiseaux, mais ceux-ci ont bien du souci à cause de la pollution des rives. Le cormoran pygmée et le pélican huppé qui sont menacés (on les estime à 3000 dans le monde) se reproduisent dans la region et bénéficient d’un programme local de sauvegarde. On peut aussi voir la petite aigrette, le faucon crécerelle, l’aigle à queue blanche, le circaète cendré, la buse féroce et le flamant rose dans ce delta.

anatolie, turquie, voyage, village, nature, parc national, dilek, oiseaux

Les plantes

Le parc possède une riche variété de plantes : 95 familles et 804 espèces et sous-espèces différentes, dont 6 espèces endémiques à la région et 18 d’entre elles à la Turquie: châtaigniers anatoliens, lauriers-tins, chênes, cyprès, genévriers phéniciens… En raison de cette incroyable diversité, le Conseil Européen a déclaré en 1996 les 27.675 hectares du Parc National de Dilek Yarımadası, Réserve Biogénétique de la Flore. En longeant la mer Egée, quelques vaches semblent nous ignorer sur le rivage...

Photo : cabane de pêcheur et point d’observation des pélicans huppés.

anatolie, turquie, voyage, village, nature, parc national, dilek, oiseaux

Où déjeuner les pieds dans l'eau? Chez Karina restaurant au bout d'une route... sur la plage.

15
octo

Karina, restaurant turc les pieds dans l'eau

 

En voyage en Turquie, Madame a déjeuné les pieds dans l’eau, bercée par le murmure des vagues, le regard vissé sur l’azur égéen. Karina, c’est un vrai petit coin de paradis, un restaurant familial au bout d’une route. Plus loin, impossible de continuer car cette partie du parc national Dilek Yarimadasi est protégée des visiteurs. Le patron, une grand gaillard à la peau tannée, loue quelques chambres d’hôtes dans sa pension et propose aussi son taxi pour ses hôtes.


La carte fait la part belle au poisson du jour (le patron est aussi pêcheur), ce mardi c’était un bar grillé. Tout aussi bien, les mezze mettent l’eau à la bouche : le saganaki (fromage chèvre frit), la Fava (purée de fèves), un houmous, une salade avec huile d'olive et à l’élixir de grenade. Ce farceur de patron a voulu nous surprendre en servant un dessert à base de chair de poisson, de  fromage et de miel. Il a réussi à nous surprendre. Inutile d’en dire plus, ce petit resto est magique.

turquie,resto,coup de coeur,voyage,anatolie

turquie,resto,coup de coeur,voyage,anatolie, cuisine

 

turquie,resto,coup de coeur,voyage,anatolie

14
octo

Hôtel, restaurant et domaine viticole Yedi Bilgeler

 

Produire du vin en Turquie n’est pas chose aisée : dans un pays musulman, qui taxe l’alcool de façon abusive, il faut être courageux pour se lancer dans le vignoble. C’est le défi qu’a tenu le propriétaire, un médecin et historien de la  philosophie. Étudiant, il était persuadé que pour lire la philosophie, il fallait déguster un bon verre de vin. Passionné par les philosophes grecs, il rêve de créer des vins portant leur nom : Thalès, Pythagoras, Anaxagoras... Ses rêves deviendront réalité.

The seven sages winery
Après de gros efforts, une formation en France à Bordeaux, il s’est lancé dans le vin avec l’aide d’un maître de chai français, Antoine Bastide d'lizard qui a rapporté des ceps de Bordeaux. Les cépages qu’ils cultivent sont le Syrah, Merlot, Malbec et Cabernet sauvignon. Les vins Laxsos et Bias (le préféré parmi ceux qu'a goûtés Madame lors de sa visite, un rouge tannique et charpenté) ont obtenu une médaille d'or à Paris.

Anaxagoras 2013, Chardonnay (médaille de Bronze à Paris)
Nez : pomme verte, melon, ,oix et beurre. Palais : rond, floral, saveurs fruitées, élégant et équilibré.

Bias 2011, Cabarnet Sauvignon (%45), Shiraz (%40), Merlot (%15) Reserve Blend (médaille d’or à Paris)
Nez : vibrant, arômes de fruit, cerise, mûre, poivre. Palais : tannique et soyeux, fruits rouges, chocolat, épices intenses. Très équilibré et long en bouche.

Loger et se restaurer
Cette vaste demeure dispose de 28 chambres et d’un excellent restaurant, avec une vue magnifique sur le domaine viticole. Piscine en plein air. Service charmant.

Le site : www.yedibilgeler.com

 

turquie,cuisine,restaurant,coup de coeur,cuisine turque,voyage,gastronomie, hotel, vin