13
août

3 hôtels pour amoureux à Istanbul

 

MADAME

MONSIEUR

Mme a élu Istanbul ville de ses rêves. Pour le pont qu'elle jette entre Orient et Occident. Elle a aimé loger une nuit avec M. au Radisson Blu à Ortakoy. Un hôtel international, discret, où l'on déjeune au bord du Bosphore.

Accès gratuit au sauna, bain turc, hamam et jacuzzi. Au petit déjeuner, buffet gargantuesque et savoureux. Bar à cocktail, cuisine délicate et internationale (essayez les raviolis turcs). A p. de 215€ la chambre.

Radisson Blu Bosphorus
Ciragan Cad. 46, Ortaköy -

Mini-croisière
Si vous disposez de quelques heures, embarquez sur un bateau pour la visite des perles du Bosphore (à peu près 1h30). Et si vous avez deux jours en plus, logez sur l'une des merveilleuses île des Princes, comme Büyükada. Romantique et sans voiture, on s'y promène à vélo ou en calèche. Une bulle d'air hors de l'agitation d'Istanbul.

 

 

M. a mis le cap vers Büyükada, proche d'istanbul. C'est l'une des iles où étaient enfermés les frères rivaux du sultan... Ils n'en revenaient jamais.

Le Splendid Palas (1908) domine le port de Büyükada et offre une vue sur la partie asiatique d’Istanbul. L’architecte Alexandre Vallaury a signé ce chef d’œuvre, ainsi que le fameux Pera Palace. Avec ses deux dômes, ses balcons et ses volets rouges, le Splendid a attiré la jet set. Le patio intérieur en marbre, aux colonnades sur trois étages, et au mobilier suranné mérite d’y prendre le café. La piscine a été rénovée.

Splendid Palas
23 Nisan Cad. No:53 Büyük Ada, 81330 Istanbul.

Un hôtel au coeur d'Istanbul
Galata, le quartier de musiciens regorge d’échoppes artisanales et de cafés animés. Juste à côté de l’admirable Tour de Galata, l’intime hôtel Anemon, moins cher que la plupart des boutiques-hôtels a du charme. Sur la terrasse du toit, une vue extraordinaire vous happe vers le Bosphore. Celle du restaurant aussi vaut le coup ! En haute saison, à p. de 160€ la chambre double.

Anemon Galata Hotel
Bereketzade Mahallesi, Büyükhendek Caddesi 5, Kuledibi.

istanbul,pas cher, hotel, amoureux, rêve,bon plan,coup de coeur

istanbul,pas cher, hotel, amoureux, rêve,bon plan,coup de coeur

istanbul,pas cher, hotel, amoureux, rêve,bon plan,coup de coeur

istanbul,pas cher, hotel, amoureux, rêve,bon plan,coup de coeur

istanbul,pas cher, hotel, amoureux, rêve,bon plan,coup de coeur

istanbul,pas cher, hotel, amoureux, rêve,bon plan,coup de coeur

istanbul,pas cher, hotel, amoureux, rêve,bon plan,coup de coeur, iles des princes, palace, rétro

istanbul,hôtel,coup de coeur,amoureux,week-end,bosphore,luxe

istanbul,hôtel,coup de coeur,amoureux,week-end,bosphore,luxe

24
juil

Madame Monsieur sur Instagram


L'été, Madame & Monsieur sont en vadrouille sur les routes de France et d'ailleurs :
on a commencé par Milan (selfie avec Stromae), puis Marsala, puis Londres-Hampton Court, Sedan, la Champagne-Ardenne, Lyon, Saint-Hippolyte du Fort, Rodez, Conques, Lille, Verdun, Reims et la Somme... 

Suivez nos péripéties en photo sur Instagram : http://instagram.com/madamemonsieurbelgium.
Bel été et à très vite !

instagram,instapics,travelblogers,photos,voyages,été

instagram,instapics,travelblogers,photos,voyages,été

instagram,instapics,travelblogers,photos,voyages,été, iconosquare

 

30
mai

Mme & M reporters en Ecosse pour Victoire magazine

 Reportage Spécial

Ce samedi 31 mai dans le journal Le Soir, le magazine Victoire, qui nous a envoyés en Écosse,

publie notre sujet spécial GIN : 4 pages sur le renouveau du gin !

Un concours

Et bientôt sur ce blog...Un concours extraordinaire pour les amateurs de gin.

gin,reportage,victoire,magazine,publication,le soir,collaboration,journalisme,ecosse,cocktail,mixologie

gin,reportage,victoire,magazine,publication,le soir,collaboration,journalisme,ecosse,cocktail,mixologie

 

 

05
mai

Les plats canaille des Péruviens : coeur de boeuf (anticuchos), cochon d'inde (cuy), etc.

MADAME

MONSIEUR

Mme n'a pas osé croquer les brochettes de vers à palmier. Ils étaient trop agités sur l'assiette, lors de la présentation de la recette au festival Mistura de Lima. Par contre, elle en a mangé à Bruxelles, au Blue Elephant, et c'était agréable, ce léger goût de noisette.

C'est à son insu que Mme a avalé deux fois du cochon d'Inde lors de repas gastronomiques époustouflants à Lima. La magie des grands chefs a opéré, faire disparaître l'horrible image de croquer un animal de compagnie derrière un plat revisité. Les Péruviens le nomment cuy. Les anglophones Guinea Pig : le cochon d'Inde est très apprécié lors de fêtes au Pérou. Et comme le petit animal pullule dans la Cordillère des Andes, il n'est pas rare de le voir au supermarché, surgelé ou conditionné sous-vide.

La première fois que Mme a compris de quoi il s'agit, elle a soupiré; ses nièces, éleveuses en herbe d'un gentil cochon d'Inde, ne lui pardonneront jamais d'avoir mangé l'espèce. Surtout celui aux poils angora (photo ci dessous) déposé par une cuisinière de Mistura à côté d'un un plat de présentation. Humour mal placé. Enfin, la file devant le fameux stand d'anticuchos a laissé Mme pantoise et l'envie de croquer du cœur de bœuf en pleine chaleur n'y était pas. Une papote avec Grimanesa (spécialiste des corazon) a fait rire Mme: la cuisinière lui a promis ""vigueur sous la couette", à condition d'avaler les fameuses brochettes. Ah, ces Péruviens !

M. a une curiosité pour les anticuchos. Ces brochettes de morceaux de coeur de boeuf marinés au vinaigre, cumin, piment et cuits sur la braise.

Cette délicatesse attire les foules surtout si elle est préparée par une des "protégées" de Gaston Acurio, Grimanesa Vargas. Des enfants aux bobos en passant par les dames tout le monde se délecte de ce cœur, débarrassé de ses membranes et graisses extérieures, débité en lamelles, grillées tout en étant constamment huilées, et accompagné de crème de roccoto, une pulpe de piment orangée. Mme Vargas qui en prépare depuis plus de trente ans en vante les mérites diététiques !

Le plus différent reste la dégustation du cuy, surtout si sa préparation ne transforme pas la physionomie du produit, qui pour la texture, le goût et l'imagerie se compare sans trop de difficulté au lapin. Un brin plus riche et donc plus apte à des cuissons plus poussées. 

Autre petit délice à croquer en passant, le chicharron façon péruvienne. C'est de la viande de porc bouillie avec des épices jusqu'à ce qu'il ne reste plus d'eau, puis frite dans sa propre graisse. On la sert émincée en garniture d'un sandwich accompagnée d'oignon rouge et le jus de lime.  

A l'apéro, le yuca (manioc) frit, remplace avantageusement chips et autres fruits secs salés...

Lire aussi
Notre article sur le festival gastronomique Mistura ici.

mistura, lima, pérou, spécialités, cuy, cochon d'inde, mayta

mistura, lima, pérou, spécialités, cuy, cochon d'inde, mayta

mistura, lima, pérou, spécialités, cuy, cochon d'inde

delicatesses,lima,pérou,canaille,coup de coeur,insolite,coeur,boeuf,cochon d'inde

delicatesses,lima,pérou,canaille,coup de coeur,insolite,coeur,boeuf,cochon d'inde

delicatesses,lima,pérou,canaille,coup de coeur,insolite,coeur,boeuf,cochon d'inde

mistura, lima, pérou, spécialités, larves, vers, amazonie, insectes