25
août

L'écrin macarons Pierre Marcolini et Olympia Le-Tan

 

MADAME

MONSIEUR

Mme aime :

Les macarons à la folie, surtout ceux de Pierre Marcolini, légèrement croustillants (ils ont de la tenue), les 1001 parfums de vanille, de pistache, de violette... leur minuscules paillettes qui sourient sur nos assiettes dans les dinettes. C'est une édition limitée (minaudière à macarons) et c'est joli !

M. aime :

La boîte aux yeux d'Olympia Le-Tan, d'inspiration surréaliste (Dali, Schiaparelli, puis plus tard Diane von Furstenberg). Et le slogan : "J'ai les yeux plus gros que le ventre". Le biscuit n'est ni trop sucre, ni trop amande, croûté parfaitement, la farce (café, cassis) toute en puissance. Un must !

Macarons sur mesure 12 pièces, 25 euros en boutique.

Maison Pierre Marcolini
Rue des Minimes, 1.
Place du Grand Sablon
B - 1000 Bruxelles
Tél : +32 (0)2 5141206

pierre marcolini, olympia le tan, macarons, pâtisserie, bruxelles, coup de coeur, mode, design, gourmandise

pierre marcolini, olympia le tan, macarons, pâtisserie, bruxelles, coup de coeur, mode, design, gourmandise

 

 

 

26
juin

Concours Hendrick’s : gagnez le très rare gin Kanaracuni


Kanaracuni ?
C’est le nom d’un gin très spécial, distillé dans la forêt d’Amazonie pour la maison Hendrick’s. Lors d’une soirée allumée et loufoque en Écosse**, dont voici les photos, Madame et Monsieur ont reçu deux flacons de ce gin exceptionnel, recherché par les amateurs de boissons extrêmes. En effet, ce gin est distillé à partir d’une plante nommée queue de scorpion…  Il n’en existe que 560 bouteilles dans le monde.

Mme & M. vous offrent la possibilité de remporter 2 flacons de Gin Kanaracuni !

La mode du gin emballe les foodies et les mixologistes en quête de rareté : le Hendrick’s Kanaracuni est né d’une expédition au Venezuela en 2013. Durant dix jours, David Piper (l’excentrique dandy ambassadeur de la marque) et Lesley Gracie (Maître distillateur et chimiste) sont partis repérer des saveurs inconnues. Accompagnés d’un explorateur et d’un botaniste, ils rencontrent une tribu indigène, qui les initie à l’usage des plantes locales et médicinales. Ainsi, ils dénichent une plante que les Indiens nomment “queue de scorpion” en raison de sa longue inflorescence courbe et noire. La chimiste en a distillé la feuille et la fleur dans un alambic transporté malgré les soupçons des douaniers… et concocté 8,4 litres d’essence concentrée, ramenés jusqu’en Écosse. Lesley Gracie a baptisé ce gin du nom du village où il est né : Kanaracuni.

Seulement 560 bouteilles !
Le nectar est rare : en tout, 560 flacons ont été remplis. Elles ne seront pas vendues, mais distribuées à des collectionneurs, ainsi qu’aux 2 gagnants de ce concours.

Un goût insolite
On le sert avec du vermouth bien sec, un zeste de citron et une rondelle de concombre.  Le Hendrick’s Kanaracuni gin a un goût particulièrement déconcertant, un peu amer, très parfumé. Du scorpion, il a gardé le piquant, le poivre. On n’en attendait pas moins de la vénérable enseigne.

** Au printemps, Madame & Monsieur ont fait un reportage sur le gin pour le magazine Victoire (le Soir).

Comment gagner un flacon de gin Kanaracuni ?
Cliquez sur notre page Facebook et répondez aux 2 questions faciles.

Date du concours : Du 26 juin au 10 juillet 2014.

concours, gratuit, gin, hendrick's, ecosse, Amazonie, rare

concours, gratuit, gin, hendrick's, ecosse, Amazonie, rare

concours, gratuit, gin, hendrick's, ecosse, Amazonie, rare

concours, gratuit, gin, hendrick's, ecosse, Amazonie, rare

concours, gratuit, gin, hendrick's, ecosse, excentricité, dandy,Amazonie, rare

concours, gratuit, gin, hendrick's, ecosse, Amazonie, rare

14
avri

5000 papas nativas (pommes de terre) et ocas du Pérou



La patrie de la patate

A Lima, une incroyable diversité de papas nativas, de pommes de terre et de tubercules ornent les étals de marchés. Saviez-vous que la patate est née dans les Andes, il y a 7000 ans ?

Le Centre international de la pomme de terre
Conscients des richesses que la terre leur offre, les Péruviens ont créé un Centre de la pomme de terre, dans le but de protéger la diversité. On a recensé pas moins de 5000 sortes de pommes de terre, 6500 de patates douces, 1300 types de racines et tubercules andins, comme les ocas. Les couleurs, les textures, et les saveurs différent tellement d'une variété à l'autre que l'on confond parfois la patate avec un radis noir, une racine de yucca ou un tubercule. De quoi vous donner envie de tout goûter ! Lors du festival Mistura, un paysan proposait de déguster des jus de papas nativas (photo), certains acides, d'autres plus doux.

Au Festival Mistura
Des agriculteurs de toutes les régions du Pérou se sont donné rendez-vous à Mistura pour exposer leurs papas nativas.  Les yeux de Madame s’écarquillent devant les toutes les formes et les couleurs de tubercules. Monsieur prend les ocas en photo. Il en a même planqué quelques variétés dans sa valise, pour cultiver des ocas à Bruxelles.

Ocas
C’est un légume racine très prisé des chefs péruviens. Son goût entre celui de la pomme de terre nouvelle et de la patate douce étonne les curieux. Les tubercules de l'oca sont moins acides consommées cuites que crues.

Chips exotiques
Pour l’instant, les papas nativas (variétés authentiques) ne s’exportent chez nous que sous forme de chips via les labels fair trade. Madame sert des chips colorés de manioc (appelé aussi yucca) pour ses amis à l'apéro avec un pisco sour.

ocas, papas, pérou, tubercules, ollucos, spécialités, amérique latine,

ocas, papas, pérou, tubercules, ollucos, spécialités, amérique latine,

ocas, papas, pérou, tubercules, spécialités, amérique latine,ocas,papas nativas,pérou,lima,cuisine,tubercule,pomme de terre

06
avri

Pisco Sour du Pérou, le cocktail de Monsieur



Qu'a rapporté Monsieur dans ses valises, au retour du Pérou ?


Du pisco ! En septembre, lors du Festival gastronomique Mistura à Lima, Madame & Monsieur ont goûté aux cocktails locaux, dont le Pisco Sour est l'un des plus fameux. Cet alcool national a tant d'importance qu'il existe un Conservatoire du Pisco. Lors d'un dîner mémorable au restaurant Mayta, le chef péruvien Jaime Pesaque nous a offert deux bouteilles Pisco 1615 provenant du domaine familial. L'occasion de concocter des recettes à base de cet alcool parfumé, provenant du raisin et distillé selon des méthodes traditionnelles.

La recette du Pisco Sour
Cette recette a été photographiée par Luc Viatour, lors d'une séance de pause pour le magazine L'événement. Nous les remercions pour le portrait qu'ils ont publié de nous dans le numéro de novembre 2013.

Ingrédients (par personne) :

  • Le jus d'un citron vert
  • 3 doses de pisco  
  • 1 dose de sucre liquide
  • 1 blanc d’œuf

Pour décorer

  • Quelques goutes d’Angostura
  • Une rondelle de citron

 
Frappez les ingrédients au shaker avec des glaçons. Versez en filtrant la glace.
Servir dans un verre de type "old fashioned".
Versez quelques gouttes d’angostura sur la mousse et décorez le verre d'une rondelle de citron vert.

C'est un cocktail acidulé, selon votre goût modulez l'ajout de sucre pour édulcorer l'ensemble. Plus vous agitez le shaker plus vous aurez une belle mousse blanche, donnez-vous à fond.

Vous rêvez du Pérou ? Nos adresses à Lima ici !

cocktail, fêtes, Pérou, Lima, oeuf, pisco, alcool, recette, apéro, portrait, L'événement, Luc Viatour

cocktail, fêtes, Pérou, Lima, oeuf, pisco, alcool, recette, apéro, portrait, L'événement

cocktail, fêtes, Pérou, Lima, oeuf, pisco, alcool, recette, apéro, portrait, L'événement