09
juil

Louxor, le temple du cinéma renaît !

MADAME

MONSIEUR

Mme, ado, vécut entourée de sarcophages, d'oushebtis et de masques de pharaons. De là son égyptomanie. Sa mère vivait l’hiver en Egypte, l’été au bord du Nil... belge. A l’université, un cours mémorable avec feu l’égyptologue Roland Tefnin, des voyages initiatiques et la découverte de l’égyptomanie avec Eugène Warmenbol. Ce curieux mouvement esthétique né au 18e s. (voire au 16e) a connu un revival dans les années 1920 suite à la découverte de la tombe de Toutankhamon. Des témoignages architecturaux subsistent comme le pavillon au zoo d'Anvers ou un temple Franc-Maçon à Bruxelles... Et le Louxor qui vient de rouvrir à Barbès !

Mme est aussi cinéphile. Elle s’est offert quelques émotions dans un fauteuil club du Louxor rénové devant le beau film d’Asghar Farhadi : Le Passé.

Le Louxor a de la gueule. Il pille le répertoire égyptien : motifs floraux, scarabées, cobras, soleil ailé, pilastres à chapiteau en tête de pharaon… Un plafond ciel, thème décoratif de tombeaux égyptiens fascine.

Le ciné a failli être détruit par les magasins Tati, s’est reconverti en boite de nuit. Il a fermé ses portes en 1988. Classé aux Monuments Historiques, il a été restauré avec soin par P. Pumain.

M. adoreeeeeeeeeeeeeeeeeeeee regarder danser les gens (air connu) mais nous faisons fausse route. Le Louxor n'est pas le Looksor inspirateur de Philippe Katrine.

C'est un cinéma. L'un des premiers de Paris (1921). A l'abandon depuis 25 ans. Qui a rouvert au printemps. Joie !

La grande salle du rez est d'un kitsch absolu. Banquette rabattable en bois à l'ancienne (faut avoir la fesse tannée pour y rester stoïque), pilastres à chapiteaux papyriformes, dorures, balcon, on se prendrait à avoir envie de fumer et de porter chapeau en attendant les actualités et un film de Chaplin.

Il fallait une belle opiniâtreté pour restaurer un tel temple du 7e art. Voilà qui offre un double plaisir : un bond dans le passé du spectacle cinématographique (quelle joie de ne pas entendre mâchouiller son voisin) et une programmation pointue ouverte aux créateur "orientaux".

Beaucoup de fidélité et de cohérence, une belle halte au sortir du métro aérien de Barbès.


Cinéma Louxor
170, boulevard Magenta
F - 75010 Paris
Métro: Barbès-Rochechouart lignes 2 et 4
Petite restauration au Bar du Louxor.

Train Bruxelles-Paris à partir de 22 € sur thalys.com !

egypte,égyptomanie,louxor,paris,cinéma,cinéphile,monument

cinéma, art déco, égyptomanie, Egypte, Paris, Barbès

cinéma, art déco, égyptomanie, Egypte, Paris, Barbès

 

18
juin

Madame Monsieur fêtent leur anniversaire et vous en font profiter !

Bientôt sur www.madamemonsieur.be

Une série de super CONCOURS cet été !

Pourquoi ?

Pour fêter UN AN d'existence du blog et vous remercier de nous suivre !

Restez connectés et rendez visite régulièrement à notre page Facebook ;-)

concours,anniversaire,cadeaux,gratuit

03
juin

Jigger's, bar façon speakeasy

MADAME

MONSIEUR

Mme cherche les expériences, les sorties, les ambiances. Un soir de pluie, rendez-vous à Gand dans un lieu mystérieux. Renard empaillé à l’entrée, sonnette, portier à l’anglaise. Welcome. Vous avez une réservation ? Euh, non. Cette fois, il a fallu faire jouer le bagout pour s’incruster au comptoir de ce bar souterrain, discret. Parfait pour les expériences mixologiques sur le mode speakeasy. Le Jiggers ne s’improvise donc pas.

Ambiance feutrée, bois patiné, pénombre dans l’escalier… Quelques vrais amateurs au comptoir, dont un couple de San Francisco, racontent qu’ils font le tour d’Europe à vélo et qu’ils ont entendu parler de Jiggers. Les cocktails y sont déments ! Le patron, Olivier Jacobs nous tend un livre, où chaque recette se détaille sur un mode humoristique. Pour la première fois en son pays, Mme éprouve la sensation d’être dans un vrai bar à cocktail. Un lieu de connaisseurs, où les barmans se plient en quatre pour vous faire goûter aux mélanges de saveurs les plus pointues, comme ces dizaines de whiskies japonais mis en avant ce soir-là.

Naguère, le brandy était une potion magique pour conserver les fruits, nous raconte le carnet du Jigger's…
Le brandy shrub (10 €) se compose de brandy, citron, sherry et de jus d’ananas. Un mélange équilibré, légèrement sucré. Parfait.

NB : Patrick America, l’ancien bar tender du WY, restaurant de Bart de Pooter à Bruxelles a rejoint l'équipe du Jigger's.

Le speakeasy c'est le bar clandestin de la prohibition. Il était discret, son accès contrôlé. Le Jigger's pour maintenir un service de qualité et une bonne ambiance en son sein, ressuscite les usages anciens. Mieux vaut réserver son tabouret ou sa place pour profiter des créations d'Olivier Jacobs.

Le patron est une pointure dans son domaine. Sacré meilleur barman belge en 2011 et 2012 lors des World Class, il est aussi lauréat du Cocktail Mastery qui prouve sa connaissance parfaite des classiques.

Lors de notre visite - en plus d'une carte assemblant cocktails, long drinks, cobbler etc.-  les whiskies japonais de chez Nikka étaient à l'honneur.

M. n'aime pas le whisky. Enfin c'est ce qu'il pensait avant de passer par l'analyse experte d'Olivier Jacobs qui sur base d'un Red de chez Nikka lui a concoté un cobbler à la kriek avec un sorbet de fruit en guise de glaçon... une révélation. Même sec, le Red passe.

M. s'étant engagé à promouvoir l'érection d'une statue à la gloire d'Olivier si il parvenait à le séduire avec un whisky, le voilà redevable d'une collecte de fonds et d'un travail de lobbying pour accepter le projet auprès des autorités de Maldegem, sa ville d'origine.  

Il faudra donc en reparler ;-) 
 

Jigger's, The Noble Drugstore
Oudburg, 16
9000 Gand
09 335 70 25
Cocktail à partir de 10 €.

mixologie,cocktails,bar,pop up bar,moins de 12 euros,fun, gand, jiggers

mixologie,cocktails,bar,pop up bar,bruxelles,moins de 12 euros, gand,

bar, cocktails, cocktail, mixologie, gand, speakeasy, New York, whiskey, fun, moins de 12 euros



28
mai

Mme & M. passent au 69

MADAME

MONSIEUR

Mme s'offre l'ambiance 69, dans un quartier de Gand en devenir. Hauts talons dans la gadoue, elle a suivi la troupe du chef Wim Ballieu (le beau gosse qu'elle surnomme "Jamie Oliver flamand" et qui a une table à deux pas de la boite de nuit).

Le club ?

Un 69 mètres carrés, n'allez pas imaginer autre chose. Lumière rouge, ambiance David Lynch voulue par le boss Bart Roman. En papotant avec lui  - cool bonhomme adepte du raw food (la cuisine crue) et buveur de thé - Mme trouve le lieu singulier, voire intéressant. Son cocktail se boit comme du rooibos, quoi que mélangé à de la vodka.

Il parait que les loyers du quartier Oude Beestenmarkt commencent à monter. Un hot spot à Gand, assurément.

M. danst liever Nederlands dan hij spreekt het. Enfin c'est selon.

Vivace, ancienne, irriguée, créative et festive, Gent dispose de beaucoup d'attraits, dont celui de proposer un vie nocturne dynamisée par un club "à l'ancienne" pourtant très contemporain.

Membre d'un trio de clubs ventilés sur Anvers (Magic) et Knokke (Kitschclub), le Club 69 c'est la discothèque à visage humain, un bond en arrière dans l'histoire de la nuit, où le tenancier est curieux des nouveaux venus sans trôner au centre d'un carré VIP.  Lumières rouges, miroirs, ici même le sorteur a le sourire.

Pourtant la musique est éclectique, toujours teintée de raretés popcorn, de bons sons eighties et d'électro actuelle pour servir la fête. Aux platines ce soir-là le duo féminin des Hits & Tits (comment résister...) s'amusait d'improbables enchaînements.

Le tout agrémenté du cocktail du jour imaginé par Bart Roman : rooibos, vodka, sirop d'agave, framboises et mûres fraîches, traîtrement frais et sain. Un anti-oxydant. M. a beaucoup dansé.

Club 69
Oude beestenmarkt 5
9000 Gand

boite de nuit, club, gand, boite, sortie, bar, cocktail, nuit, wim ballieu

boite de nuit,club,nuit,69,gand,sortie,discothèque,cocktail,rooibos,wim ballieu,hits & tits,dj

boite de nuit, club, gand, boite, sortie, bar, cocktail, nuit, wim ballieu