29
octo

Voyage à Kusadasi et Ephèse en Turquie

 

Madame voyage parfois seule. Elle aime les grands espaces, les mélanges de culture, de croyances, de traditions, les vieux villages en montagne, les sites antiques, les sourires autour d’un plat partagé, les criques de la mer Egée. De la Turquie, elle ne se lasse jamais, que ce soit Istanbul, la mégalopole aux confins du monde occidental et oriental, ou des merveilles de l’Anatolie (elle a déjà réalisé deux reportages comme journalistes, l’un portait sur Divrigi, les monuments seldjoukides et les madrasa du XIIIe siècle, classés UNESCO).

Alors que les terribles drames provoquant les migrations en Turquie font fuir les touristes, Mme insiste, creuse, persévère. Ce pays, ces gens, leur richesse, méritent mieux qu’un jugement à l’emporte-pièce. Plongée dans la fête de Bayram (ou fête du sacrifice chez les musulmans), elle a partagé la table de villageois autour du mouton. Le lendemain, elle a pénétré dans la Maison de la Vierge Marie morte à Ephèse, puis elle a visité les temples romains et la majestueuse Bibliothèque Celsus, pleuré en songeant à Palmyre, à la Syrie voisine, et à l'éradication des sites archéologiques par Daech. Elle a pénétré dans une église mi-orthodoxe, mi-mosquée, écouté les légendes millénaristes de villages préservés, d'autres détruits par les secousses sismiques, rencontré un scientifique ému par la disparition de la panthère d'Anatolie, un guide bon-vivant qui lui a fait découvrir les ruines de Priene...

Fin septembre, elle a farfouillé l’ouest de l’Anatolie dans les villages en altitude et le parc national de Dilek, elle a regardé le soleil se coucher sur la péninsule en dégustant les pieds dans l'eau une purée de fèves, un saganaki, un bar grillé et chaque fois, s'est exclamée : c'est Byzance ! Car le vrai luxe réside dans les détails.

Cap sur la Turquie bucolique, sa gastronomie, avec quelques bonnes adresses pour se loger et se restaurer en Anatolie et sur la mer Egée.

turquie,voyage,culture,cuisine,itinéraire,anatolie,kusadasi, itineraire

turquie,voyage,culture,cuisine,itinéraire,anatolie,kusadasi; kotumar, mediterrannee, coup de coeur

turquie,voyage,culture,cuisine,itinéraire,anatolie,kusadasi

turquie,voyage,culture,cuisine,itinéraire,anatolie,kusadasi

turquie,voyage,culture,cuisine,itinéraire,anatolie,kusadasi, cafe, turc

turquie,voyage,culture,cuisine,itinéraire,anatolie,kusadasi, ephese

turquie,voyage,culture,cuisine,itinéraire,anatolie,kusadasi


Reportage à Kusadasi par V. Nimal.
Merci à Monsieur Murat Alicigüzel, Conseiller de la Culture et de l'Information Ambassade de Turquie et à Monsieur Özden Tacettin, General manager Korumar Hotel.

06
sept

Journal de Mme à la Mostra de Venise

 

 

Partir sans Monsieur dans la ville des amoureux ?

Mme n’a pu refuser l’invitation de Disaronno, sponsor du festival.

Mme est gâtée. Écrire sur la gastronomie et le cinéma lui permet de s’envoler à la Mostra. Le plus vieux festival de cinéma au monde, dans la plus belle ville du monde. Stop aux superlatifs. Sur le site de Skynet, elle vous livre son « Journal d’une journaliste à Venise » et les indiscrétions glanées dans les couloirs et les ascenseurs de palaces.

Où il est question de valises perdues, de Lindsay Lohan qui annule, de Xavier Dolan le punk, de Harry Potter qui se dévergonde et de la plus sexy des bar tenders femmes...

Indiscrétions de la Mostra 1 : cliquez ici.
Indiscrétions de la Mostra 2 : cliquez ici.
Indiscrétions de la Mostra 3 :
cliquez ici
Indiscrétions de la Mostra 4 :
cliquez ici
Indiscrétions de la Mostra 5 :
cliquez ici
Indiscrétions de la Mostra 6 : cliquez ici
Indiscrétions de la Mostra 7 : cliquez ici
Indiscrétions de la Mostra 8 : cliquez ici

Venise, Mostra, cinéma, star, interview, journal, cuisine vénitienne

 Photo : fresque de l'Hôtel Excelsior, le palace où logent les stars du cinéma au Lido.

12
nove

Grand Hotel ***** Villa Castagnola au Lac de Lugano

MADAME

MONSIEUR

Mme n’avais jamais dormi dans un 5 étoiles suisse.  C’est chose faite, grâce à sa prestation de juré lors des Swiss Cheese Awards 2012. L’occasion de partager une tranche de rêve avec ses semblables.

Mme, parfois, se rêve en héroïne de Thomas Mann, descendant dans de Grands Hôtels au charme d’antan, dotés d’un jardin tropical; elle y prendrait  le thé avec M. En peignoir de bain moelleux sur la terrasse d’une villa autrefois habitée par une famille de princes russes, plongeant sur un paysage lacustre embrumé, après s’être baignée au spa et siroté un cocktail au bar, au son d’une harpe. La nuit, elle ouvrirait les doubles fenêtres et se pencherait sur les cimes des palmiers effacées par la brume du lac.

Ne dit-on pas que l’hôtellerie suisse surpasse les autres ? Mme en est quasiment convaincue. Autant le service en chambre (simple plaisir d’un délicieux petit déjeuner au lit, avant une journée chargée) que le concierge sont aux petits soins. Dans le salon de la suite, un message personnalisé accueille Mme, accompagné d’une corbeille de fruits. Le dressing est si grand qu’on pourrait y loger deux ou trois enfants… Les produits Clarins, que l'on retrouve au spa, embaument la salle de bain aux carrelages Valentino. Ce genre de détails qu’on n’oublie pas.  Qui sait si un jour elle retournera à la Villa Castagnola.

M. mangeait des pâtes au beurre  à la maison avec les enfants.

Grand Hotel Villa Castagnola Lugano
Viale Castagnola 31
6906 Lugano (Switzerland)
Phone +41 (0)91 973 25 55
info@villacastagnola.com
www.villacastagnola.com

hôtel, palace, villa, suisse, Lac, Lugano, 5*, spa

hôtel, palace, villa, suisse, Lac, Lugano, 5*, spa

hôtel, palace, villa, suisse, Lac, Lugano, 5*, spa

hôtel, palace, villa, suisse, Lac, Lugano, 5*, spa

hôtel, palace, villa, suisse, Lac, Lugano, 5*, spa

 

hôtel, palace, villa, suisse, Lac, Lugano, 5*, spa

29
octo

Hawaii Kona, un café doux comme de la soie

MADAME

MONSIEUR

Mme a goûté au café le plus exquis de sa vie.
Son nom : Hawaii Kona. En hawaiien, kona signifie vent. Ce breuvage vient d'hawaii, l'île aux volcans.
Sa texture : Douce. Soyeuse. Unique sensation d’avoir le palais tapissé de soie.
Son goût : Fruité, avec une pointe de noix, peu d’amertume.
La particularité de la crema :
elle colle à la cuillère.
Les grains : certifiés "extra fancy" cueillis à la main.
La torréfaction : scindée en deux étapes pour maintenir harmonieusement la complexité des arômes.

Le lieu de dégustation : une demeure privée à Ixelles, la maison Périer.
Les réminiscences de la soirée :
à vingt cinq ans, Melle arpentait le monde de l’art et découvrait, avec le galeriste mandaté pour la succession, les trésors cachés du Square des milliardaires. Désormais classée, La maison Périer renferme toujours d’immenses fresques de Paul Delvaux. Et des secrets entre les murs de la chambre à coucher autrefois tendue de soie et trouée d’une balle tirée par un mari jaloux*...

Mme est émue. Une scène* de son premier roman, La robe de mariée (épuisé) se déroule dans cette illustre demeure. Rideau.

M. a raté quelque chose. Il gardait les enfants...

 

Hawaii Kona Spécial réserve de Nespresso. 100% Arabica.
En édition limitée, il n’est vendu que durant trois semaines dans les boutiques Nespresso. Les amateurs savent pourquoi il est si rare : précieux, unique, faible volume de sa récolte, cultivé dans un terroir extraordinaire (entre deux montagnes, sous un amas de nuages bienfaisants, à l’abri du vent…).

Prix de la capsule : 1,20€. Etui de 10 capsules: 12€. Disponible à partir du 02 novembre chez Nespresso.

Photo de droite en bas : Détail fresque de Paul Delvaux, Maison Périer.
Merci à Stéphanie S. et Kerry D. Merci le hasard de la vie :-)
café, grand cru, Nespresso, Hawaii, Kona, soie, fruité, crema