20
mai

Comptoir des Galeries, resto, bar à vin et plancha

MADAME

MONSIEUR

Mme fréquente les restaurants lumineux, où l'on a le secret de la cuisine lisible, brute. Le chef Benjamin Lagarde réussit chaque plat comme elle l’attend, à l’aide de beaux produits. Au Petit Comptoir, on peut déguster des plancha de charcuteries à tomber (un bœuf Holstein mâturé, une burrata, et ce pâté en croûte fourni par le chef Julien Burlat…) avec un verre de vin au bar (entrée côté Galerie du Roi).

Et de l’autre côté, (entrée rue des Bouchers), on s’attable au restaurant ou en terrasse, à l’abri du bruit. Mme aime se laisser surprendre par un sommelier singulier. Elle a retrouvé avec bonheur l’ancienne de Bouchéry, Laëtitia Bogais, qui lui a fait aimer ses vins nature, dont ce rouge du Var, L’Antidote, du Domaine Les Terres Promises, 100% Carignan d'altitude, aux notes de fruits noirs et aux nuances poivrées. Le Kalkspitz, ce blanc pétillant et naturel, provenant d'Autriche. Sans oublier le Mas Las Cabes, ce vin blanc des Côtes catalanes (muscat, macabeu et grenache) bien minéral, aux notes d’agrumes, parfait pour l'apéritif.


De l’inventivité, de la délicatesse, du costaud, la carte fait plaisir à tous les appétits : il y a ce poulpe de Galice à la plancha, tomates, bergamote et oseille, et le toast salade de crabe, citron et herbes. Puis, le lieu jaune sauvage, ratatouille, jus de bœuf corsé. Et la pluma de porc ibérique (un muscle enveloppé d’une fine graisse savoureuse), mousseline de petits pois au lard Colonata, carottes glacées au cumin et sirop de Liège.La tarte au chocolat est dingue.

C’est un resto à recommander à ceux qui hésitent encore à sortir au centre de la capitale, malmenée après les terribles attentats. A l’étage, l’hôtel des Galeries se niche dans le secret des Galeries Saint-Hubert.

M. aime les Galeries royales Saint-Hubert, un joyau de la capitale. Ces trois passages commerciaux abritent quelques perles : Tropismes, une librairie mythique, Marcolini, un chocolatier réputé, Meert, le Mokafé, des bijouteries et le cinéma des Galeries. Le Vaudeville, aussi, premier lieu de projection cinématographique à Bruxelles. Et un Hotel avec restaurant : le Comptoir des Galeries.

Ici on a le choix : Soit on s'accoude pour un canon et une tartine. On craque pour les planches de cochonnailles : rillettes, boudin noir fumé, jambon contrebalancés par des pickles de chou-fleur. Canaille, vite fait bien fait.

Soit on s'attable et on fond pour un gigot d'agneau confit plusieurs heures, pappardelle, sauce tomate au four, olive Tagliache. Ca fond, mais ça fond si bien que seule la cuillère suffit pour venir à bout de la viande.

En dessert la tarte au citron et zeste de citron vert est un monticule de crème citron juché sur un biscuit sablé. La crème est ferme, acide sans excès, on y plonge une cuillère gourmande qui se désole au 13e passage d'en venir à bout. M. n'étant que modérément sucré, il se surprend à vouloir en commander une deuxième pour palier cette irrépressible envie d'en reprendre. 

Le conseil des vins est élégant et fin comme la silhouette et le caractère de la sommelière dont le charme ne trahit en rien celui des lieux, que du contraire.

Et quand on est repu de tant de délicatesses il reste à s'émerveiller de sortir dans les Galeries et de remarquer dans les vitrines du soir tel ou tel trésor que l'on n'avait pas vu avant d'aller s'attabler.

Et si l'on est encore en soif ou à vouloir discuter, les Galeries sont un carrefour entre la Grand-Place, la rue des Bouchers et la Mort-Subite qui offre les rares terrasses couvertes de la Capitale, par temps chaud et pluvieux c'est un avantage certain.

 

Comptoir des Galeries

Galerie du Roi, 6
B - 1000 Bruxelles
T. +32 2 213 74 74

resto,restaurant,bruxelles,coup de coeur,comptoir,vin,vin nature,biodynamie

 

resto,restaurant,bruxelles,coup de coeur,comptoir,vin,vin nature,biodynamie

resto,restaurant,bruxelles,coup de coeur,comptoir,vin,vin nature,biodynamie

resto,restaurant,bruxelles,coup de coeur,comptoir,vin,vin nature,biodynamie

 

Les commentaires sont fermés.