23
nove

Concours Nespresso Grand Cru Maragogype – verre Riedel

Madame & Monsieur ont envie de récompenser leurs lecteurs, à l’approche des fêtes de fin d’année.  Voici un concours exclusif pour les amateurs de café et de rareté. Date du concours Nespresso :
du 25 novembre au 13 décembre 2014 à minuit.
Participez sur notre page facebook Madame Monsieur en cliquant ici.

Maragogype Grand Cru
Cet automne, Nespresso lance une nouvelle réserve spéciale : le Maragogype Grand Cru. Un café extraordinaire, vendu en édition limitée. (Prix de vente conseillé : 12€ l'étui).

concours, gratuit, nespresso, maragogype, café, arabica,


Origine
Le Maragogype provident d’un grain de café extrêmement rare, un arabica aussi appelé “éléphant” en raison de sa taille géante (presque le double des fèves habituelles). On le produit de moins en moins, en raison du temps et de l’espace nécessaire pour le cultiver. C’est un mélange de quatre pays d’Amérique latine : Mexique, Nicaragua, Colombie et Guatemala.


Son goût ?
Le Maragogype a un goût subtil et élégant. Sa crema est lisse, à l'acidité moyenne. En bouche, il révèle des notes sucrées, douces, rondes et légèrement vertes. Intensité : 6.

Nespresso lance seulement une réserve spéciale Grand Cru, en moyenne, tous les deux ans. La dernière Nespresso Réserve Spéciale était le Hawaii Kona Grand Cru en 2012, que Mme et M. avaient particulièrement aimé (voir notre article sur Hawaii Kona Grand Cru ici).


Un coffret luxueux
Pour accompagner cette nouvelle capsule, Nespresso a collaboré avec la verrerie Riedel et propose un coffret contenant 2 verres de Cognac, pour que la dégustation du Maragogype soit optimale. Comme si vous dégustiez un grand vin !


Comment gagner ce lot ?
Ce magnifique coffret noir renferme une boite de capsules Maragogype et deux verres Riedel (valeur totale, 40 €). Pour tenter de gagner l'un de ces deux lots, participez au concours Nespresso sur la page Facebook de Madame Monsieur du 25 novembre au 13 décembre 2014 à minuit.


05
nove

King Kong, snack péruvien à Bruxelles

 

MADAME

MONSIEUR

Mme a attendu l'occasion d'emmener ses copines plonger dans la culture péruvienne. Dans cette ancienne galerie d'art, longtemps laissée à l'abandon, King Kong a des allures de fast food cool, avec fauteuils style Emmanuelle (le film hot) et comptoir à l'entrée. Il faut commander et emporter, c'est donc un snack et ça ferme vers 22h.

Le ceviche (spécialité de poisson cru mariné au citron, avec petits légumes) est bon, mais cela ne vaut pas celui de Lima, ultra frais et proche de la mer.

Le sandwich au cochon de lait a de quoi remplir l'estomac et faire saliver les amateurs de viande.

Pas de quoi, soyons sérieux, faire le buzz dans les magazines trendy (et pourtant si).

Une bonne adresse pour se sustenter avec 10 euros en poche. C'est déjà ça !

Lire aussi : nos articles sur la cuisine péruvienne et l'engouement pour les chefs du Pérou que nous avons rencontrés.

M., en vitesse, entre un rendez-vous et la récupération d'une machine chez Cami, avait poussé la porte du King Kong. L'occasion, se disait-il, de se faire un trip nostalgique en direction du Pérou, de Lima et de sa street food.

Le lieu vaut plus pour sa déco et son nom que sa cuisine, du fast food d'inspiration péruvienne. 

Si le sandwich Chicharrón est roboratif et servi rapidement, la bière King Kong (une Bertinchamps relookée) joue d'amertume et d'un look glam, mais les frites de yucca sont d'une tristesse desséchée.

De belles pièces rôties trônent en vitrine, poulets, porcelet en fonction du moment. Peut-être faut-il oser plus gros pour mieux apprécier.

Ce n'est ni cher ni bon marché, ni particulièrement mémorable, c'est de nourriture facile, pour sortir de son train-train de midi et tenter autre chose, mais la typicité est plus dans les appellations que dans les produits. Pour manger péruvien, il reste la Dimension Latina, mais la déco y est moins tendance. 

King Kong snack
Chaussée de Charleroi, 227
B - 1060 Bruxelles
Tél. 02 537 01 96
http://www.kingkong.me

pas cher,resto,snack,pérou,bruxelles,moins de 30€,moins de 20 euros,moins de 50 euros,moins de 100€,moins de 25€

pas cher,resto,snack,pérou,bruxelles,moins de 30€,moins de 20 euros,moins de 50 euros,moins de 100€,moins de 25€

02
nove

Nicolas Scheidt ouvre Hopla Geiss, un resto alsacien

 

MADAME

MONSIEUR

Mme garde un souvenir embrumé et gourmand de périples en Alsace, à Strasbourg, au Mont Saint-Odile et à Colmar. Aussi, quand Nicolas Scheidt, le chef de La Buvette, lui a soufflé qu’il voulait retrouver ses racines alsaciennes et ouvrir un restaurant traditionnel, elle a immédiatement répondu présente.

Le chef et son épouse, diplômée des Beaux-Arts, ont imaginé une sorte de cabane en Alsace, au décor très sobre, avec banc et tables en bois, parois découpées. La cuisine donne sur la première salle, où les visiteurs reniflent les parfums sortis du four sophistiqué, qui permet de cuire une flammeküeche en 3 minutes. Autrefois, en Alsace du nord, ces tartes ultra fines (à base de pâte à pain) étaient le moyen de tester la température du four à pain.

La tarte flambée (10-14€) se partage entre amis sur son grand plateau de bois et se croque à pleines dents : entre la traditionnelle (fromage frais, oignons, lardons) et la tofu fumé & coriandre, Mme a fondu pour la dernière. Le prix est sympa (19€) mais par grand faim, il faudra un autre plat. La volaille au pinot noir est roborative, la sauce onctueuse a du goût, les spatzeles (pâtes maison) donnent du bon. Et pour finir, une tarte pomme flambée au Calvados (11€) ou une torche au marrons (7€).

Lire aussi notre article sur La Buvette, le restaurant gastronomique du chef.

M. a fait un passage à trois au Hopla Geiss : Mme et le grand fiston.Nicolas Scheidt y propose des tartes flambées, les flammeküeche.

Une entrée vitrée donne accès à la cuisine, que l'on traverse vers une salle avec des lambris, a l’arrière, un petit jardin affiche sur ses murs un immense graffiti, d'un auteur à identifier, que les propriétaires ont bien fait de conserver.

Pour combler l'appétit d'un ado les flammeküeche se succèdent en entrée, pâte fine, tartinée de fromage blanc, adjoint de crème et garni de divers légumes, viandes, tofu selon l'envie.

En plat de résistance une belle saucisse (tristement découpée au service, M. aime garder le jus de sa saucisse à l'intéreur et voir la pièce entière) et une salade de pommes de terre bien accomodée.

Du vin, des bières... on est dans de la cuisine simple, d'inspiration alsacienne et c'est peu courant d'avoir accès aux spécialités de l'autre Capitale de l'Europe dans la nôtre.

Désormais, Nicolas Scheidt possède trois établissements à Saint-Gilles : La Buvette, le resto gastronomique de haute volée (notre coup de cœur en févier, voir notre article sur la Buvette ici), le Café des Spores (axé sur les champignons) et Hopla Geiss.

Jus de fruits 4€, bières de 4-12€, coupe de Crémant 7€, carafe de vin 15€ et sélections du chef.

Hopla Geiss
105 chaussée d’Alsemberg 
B - 1060 Saint-Gilles (Bruxelles)
Ouvert du jeudi au dimanche, le soir uniquement (dès 18h30).
Tél. 02.544.14.22
www.hoplageiss.be

bruxelles,resto,restaurant,moins de 100€,moins de 120 euros,moins de 50 euros, coup de coeur