02
nov

Nicolas Scheidt ouvre Hopla Geiss, un resto alsacien

 

MADAME

MONSIEUR

Mme garde un souvenir embrumé et gourmand de périples en Alsace, à Strasbourg, au Mont Saint-Odile et à Colmar. Aussi, quand Nicolas Scheidt, le chef de La Buvette, lui a soufflé qu’il voulait retrouver ses racines alsaciennes et ouvrir un restaurant traditionnel, elle a immédiatement répondu présente.

Le chef et son épouse, diplômée des Beaux-Arts, ont imaginé une sorte de cabane en Alsace, au décor très sobre, avec banc et tables en bois, parois découpées. La cuisine donne sur la première salle, où les visiteurs reniflent les parfums sortis du four sophistiqué, qui permet de cuire une flammeküeche en 3 minutes. Autrefois, en Alsace du nord, ces tartes ultra fines (à base de pâte à pain) étaient le moyen de tester la température du four à pain.

La tarte flambée (10-14€) se partage entre amis sur son grand plateau de bois et se croque à pleines dents : entre la traditionnelle (fromage frais, oignons, lardons) et la tofu fumé & coriandre, Mme a fondu pour la dernière. Le prix est sympa (19€) mais par grand faim, il faudra un autre plat. La volaille au pinot noir est roborative, la sauce onctueuse a du goût, les spatzeles (pâtes maison) donnent du bon. Et pour finir, une tarte pomme flambée au Calvados (11€) ou une torche au marrons (7€).

Lire aussi notre article sur La Buvette, le restaurant gastronomique du chef.

M. a fait un passage à trois au Hopla Geiss : Mme et le grand fiston.Nicolas Scheidt y propose des tartes flambées, les flammeküeche.

Une entrée vitrée donne accès à la cuisine, que l'on traverse vers une salle avec des lambris, a l’arrière, un petit jardin affiche sur ses murs un immense graffiti, d'un auteur à identifier, que les propriétaires ont bien fait de conserver.

Pour combler l'appétit d'un ado les flammeküeche se succèdent en entrée, pâte fine, tartinée de fromage blanc, adjoint de crème et garni de divers légumes, viandes, tofu selon l'envie.

En plat de résistance une belle saucisse (tristement découpée au service, M. aime garder le jus de sa saucisse à l'intéreur et voir la pièce entière) et une salade de pommes de terre bien accomodée.

Du vin, des bières... on est dans de la cuisine simple, d'inspiration alsacienne et c'est peu courant d'avoir accès aux spécialités de l'autre Capitale de l'Europe dans la nôtre.

Désormais, Nicolas Scheidt possède trois établissements à Saint-Gilles : La Buvette, le resto gastronomique de haute volée (notre coup de cœur en févier, voir notre article sur la Buvette ici), le Café des Spores (axé sur les champignons) et Hopla Geiss.

Jus de fruits 4€, bières de 4-12€, coupe de Crémant 7€, carafe de vin 15€ et sélections du chef.

Hopla Geiss
105 chaussée d’Alsemberg 
B - 1060 Saint-Gilles (Bruxelles)
Ouvert du jeudi au dimanche, le soir uniquement (dès 18h30).
Tél. 02.544.14.22
www.hoplageiss.be

bruxelles,resto,restaurant,moins de 100€,moins de 120 euros,moins de 50 euros, coup de coeur

 

 

Les commentaires sont fermés.