30
mai

Mme & M reporters en Ecosse pour Victoire magazine

 Reportage Spécial

Ce samedi 31 mai dans le journal Le Soir, le magazine Victoire, qui nous a envoyés en Écosse,

publie notre sujet spécial GIN : 4 pages sur le renouveau du gin !

Un concours

Et bientôt sur ce blog...Un concours extraordinaire pour les amateurs de gin.

gin,reportage,victoire,magazine,publication,le soir,collaboration,journalisme,ecosse,cocktail,mixologie

gin,reportage,victoire,magazine,publication,le soir,collaboration,journalisme,ecosse,cocktail,mixologie

 

 

06
mai

Osteria Agricola Toscana à Bruxelles

MADAME

MONSIEUR

Mme, si d’aventure éclot une nouvelle enseigne dans le quartier européen à la place d’un pub irlandais, réagit au quart de tour quand M. la titille d'un "c'est nouveau, tu veux essayer ?". Les restos italiens pullulent et dénicher une perle n’est pas aisé. Celle-ci en est une.

Mme et la Toscane, c’est un album photo des années 80, une grand-mère amoureuse de cette région, des images de collines douces, des effluves de Montalcino...

Cette Osteria agricole a tout pour réjouir. Le concept : du producteur à l’assiette, le service enthousiaste, polyglotte, les plats transmis de génération en génération. En cuisine, le chef toscan est épaulé par deux comparses et la patronne, Barbara donne un coup de main pour éplucher les légumes. Sa fille, en salle, explique que sa nona figure sur le poster en noir et blanc, on l’y voit aux champs à San Miniato.

Mme a eu tellement bon qu’elle voulait déjà rédiger ce billet au sortir du tout nouvel établissement.
En deux mots, c’est le genre d’italien où l’on commande les yeux fermés : une salade de fenouil, de poires croquantes, radis et de pecorino. Un plat de rigatoni aux poireaux d'une simplicité confondante, un dessert mi tiramisu mi crème glacée aux fraises. Une cuisine traditionnelle, savoureuse, inventive, roborative. Les produits bio sont à emporter.

M. zonant dans le quartier européen de manière quotidienne avait vu lentement le Livingstone (un bar antédiluvien) devenir un restaurant italien.

L'Osteria Agricola Toscana a ouvert ses portes fin avril. Aux manettes de jeunes italiens, rangés du lobbying européen et qui proposent les produits de la ferme bio Podere Del Grillo

C'est donc circuit-court, les producteurs importent leurs denrées de la ferme faliliale, les cuisinent et les vendent et c'est bio et de saison.

A la carte une cagette (des légumes en tempura et des condiments), une soupe (ce fût de la courge, du blé et des haricots), des pâtes, et du porc et des légumes rôtis.

Les portions sont correctes pour les prix (de 12 à 18€ selon les propositions), la qualité est superbe, les cuissons parfaites et le goût explosif.

En salle un accent ensoleillé, une belle moustache, tout ce que le quartier compte de Toscans en quête de régionalisme et venus saluer les amis, des vins frais et rustiques.

Le soir, il est préférable de réserver et de vérifier si les cartes sont acceptées, la machine est annoncée mais pas encore dispo.

Osteria Agricola Toscana

20 Rue Livingstone
B - 1000 Bruxelles
Tél : 02 231 64 07
Prix moyen pour 2 couverts (3 services, un verre de vin : 80 euros)

restaurant,bruxelles,italien,moins de 100€

osteria.png

 

05
mai

Les plats canaille des Péruviens : coeur de boeuf (anticuchos), cochon d'inde (cuy), etc.

MADAME

MONSIEUR

Mme n'a pas osé croquer les brochettes de vers à palmier. Ils étaient trop agités sur l'assiette, lors de la présentation de la recette au festival Mistura de Lima. Par contre, elle en a mangé à Bruxelles, au Blue Elephant, et c'était agréable, ce léger goût de noisette.

C'est à son insu que Mme a avalé deux fois du cochon d'Inde lors de repas gastronomiques époustouflants à Lima. La magie des grands chefs a opéré, faire disparaître l'horrible image de croquer un animal de compagnie derrière un plat revisité. Les Péruviens le nomment cuy. Les anglophones Guinea Pig : le cochon d'Inde est très apprécié lors de fêtes au Pérou. Et comme le petit animal pullule dans la Cordillère des Andes, il n'est pas rare de le voir au supermarché, surgelé ou conditionné sous-vide.

La première fois que Mme a compris de quoi il s'agit, elle a soupiré; ses nièces, éleveuses en herbe d'un gentil cochon d'Inde, ne lui pardonneront jamais d'avoir mangé l'espèce. Surtout celui aux poils angora (photo ci dessous) déposé par une cuisinière de Mistura à côté d'un un plat de présentation. Humour mal placé. Enfin, la file devant le fameux stand d'anticuchos a laissé Mme pantoise et l'envie de croquer du cœur de bœuf en pleine chaleur n'y était pas. Une papote avec Grimanesa (spécialiste des corazon) a fait rire Mme: la cuisinière lui a promis ""vigueur sous la couette", à condition d'avaler les fameuses brochettes. Ah, ces Péruviens !

M. a une curiosité pour les anticuchos. Ces brochettes de morceaux de coeur de boeuf marinés au vinaigre, cumin, piment et cuits sur la braise.

Cette délicatesse attire les foules surtout si elle est préparée par une des "protégées" de Gaston Acurio, Grimanesa Vargas. Des enfants aux bobos en passant par les dames tout le monde se délecte de ce cœur, débarrassé de ses membranes et graisses extérieures, débité en lamelles, grillées tout en étant constamment huilées, et accompagné de crème de roccoto, une pulpe de piment orangée. Mme Vargas qui en prépare depuis plus de trente ans en vante les mérites diététiques !

Le plus différent reste la dégustation du cuy, surtout si sa préparation ne transforme pas la physionomie du produit, qui pour la texture, le goût et l'imagerie se compare sans trop de difficulté au lapin. Un brin plus riche et donc plus apte à des cuissons plus poussées. 

Autre petit délice à croquer en passant, le chicharron façon péruvienne. C'est de la viande de porc bouillie avec des épices jusqu'à ce qu'il ne reste plus d'eau, puis frite dans sa propre graisse. On la sert émincée en garniture d'un sandwich accompagnée d'oignon rouge et le jus de lime.  

A l'apéro, le yuca (manioc) frit, remplace avantageusement chips et autres fruits secs salés...

Lire aussi
Notre article sur le festival gastronomique Mistura ici.

mistura, lima, pérou, spécialités, cuy, cochon d'inde, mayta

mistura, lima, pérou, spécialités, cuy, cochon d'inde, mayta

mistura, lima, pérou, spécialités, cuy, cochon d'inde

delicatesses,lima,pérou,canaille,coup de coeur,insolite,coeur,boeuf,cochon d'inde

delicatesses,lima,pérou,canaille,coup de coeur,insolite,coeur,boeuf,cochon d'inde

delicatesses,lima,pérou,canaille,coup de coeur,insolite,coeur,boeuf,cochon d'inde

mistura, lima, pérou, spécialités, larves, vers, amazonie, insectes