05
nov

Voyager en Premium avec Air France


MADAME

MONSIEUR

Mme veut partager ses impressions sur la nouvelle classe Premium d'Air France, sur le long-courrier Paris - Lima, testé cet automne.

Imaginer passer 12 h désagréables dans un avion ? Avec Air France, les détails font la différence : accueil, amabilité, journaux et films en français, repas délicat, Champagne… Et depuis qu’Air France a lancé sa nouvelle classe Premium Economy, on jouit de plus d'espace et d'un confort supérieur pour un excellent rapport qualité prix.

Dans l’avion
La nouvelle cabine Premium Economy se loge à l'avant de l'avion, entre la cabine Business et Economy. Bien isolée par une cloison, elle offre de nouveaux sièges plus confortables qu’en classe Economy. Leur coque est fixe.  Ergonomique, pratique, doté de rangements, 20 % de plus pour étendre les jambes, 20 % de plus en largeur, c'est pas mal sur un long courrier. Comme Mme est bigleuse, le fait d’avoir une liseuse individuelle et orientable constitue un atout pour lire.

Les repas
Au menu du chef Michel Nugues, Mme apprécie le risotto fondant aux champignons et les pâtisseries (dont les chocolats Valrhona). Si vous avez des besoins particuliers ou un régime strict, il suffit de le signaler sur le site. Pour le petit déjeuner, une crêpe aux fruits rouge, copieuse et délicieuse ou une assiette salée.

Durant tout le vol, hôtesses et stewards veillent sur vous. Enfin, les horaires Paris – Lima conviennent au rythme de Mme : on part de Paris à 11H et on arrive à 16h à Lima, ce qui permet de s’installer à son aise à l’hôtel, après 12 h de vol. On repart le soir, à 18h, ce qui laisse une belle matinée encore pour en profiter.

A l’aéroport de Lima
Pour éviter la très longue file à l’enregistrement, avec un billet Premium Economy, vous sautez la file et vous allez directement dans la queue prioritaire !Avant de s’endormir, Mme profite de la trousse de toilette, enfile le loup et les chaussettes douces pour dormir et s’enroule dans la couverture en laine vierge, en se lovant dans l’oreiller en plumes. Un bouton pour surélever les jambes, et hop !

Au réveil, elle se sent reposée. Mme a regardé un super film et a passé une nuit sans souci. Arrivée à 11h à Paris, qui dit mieux en terme d’horaires ?

M. se perd parfois dans les fuseaux horaires. Un voyage transatlantique, selon sa direction, c'est soit un allongement du temps, soit une course contre la montre.

Si l'on vole vers l'ouest, la journée se rallonge et il faut puiser dans ses réserves pour rester alerte, si l'on vole vers l'Europe, il faut écourter sa nuit pour retrouver au petit matin une journée bien entamée.

Le bon siège
Il est donc essentiel de dormir. La qualité du siège, la place disponible sont des paramètres qui assurent un sommeil réparateur et sur ce créneau Air France fait une proposition à la croisée des classes business et économique, la Premium Economy.

Un siège plus large, plus rabattable qui permet de dormir protégé des lueurs et bruits de la cabine par un loup et des bouchons auditifs. Une couverture permet de ne pas souffrir de la fraîcheur et de rêver confortablement.

French touch

Dans un avion outre dormir, on mange et boit. La french touch fait tout son effet. Champagne à volonté, vins sélectionnés par Olivier Poussier, meilleur sommelier du monde en 2000, petits plats mitonnés. La compagnie nationale porte haut les couleurs gastronomiques de la France.

La serviabilité et l'expérience du personnel naviguant, prompt à partager ses coups de cœur, ses bonnes adresses quand ils connaissent bien les lignes, donnent à ces vols intercontinentaux un charme et une élégance plaisants. Un must.

Le site d'Air France.

Les promos sur l'Amérique latine, en Premium.

paris, air france, vol, avion, arc de triomphe, vue

vol, aéroport, Air France, classe Premium, test

paris, air france, vol, avion, arc de triomphe, vue

Les commentaires sont fermés.