24
mai

Balls & Glory : boulettes with an attitude

MADAME

MONSIEUR

Mme reconnaît l'accent gantois parmi tous les patois, quoi que parfois elle ne le comprenne pas. L’humour un rien moqueur, espiègle, jamais méchant. Gand est sa ville préférée du royaume. Ses pierres, ses canaux, son esprit, ses habitants. Enfant, elle allait y rendre visite à ses cousins, suivant la trace de ses fantasques aïeuls ... Elle a failli y habiter, mais préfère s'y laisser surprendre le temps d'une soirée. Cette fois, M. l'a emmenée chez une vedette du petit écran flamand. 30 ans et des ballekes géantes !

Wim, le jeune homme qui se tient au comptoir de Balls & Glory a tout juste trente ans et des idées à revendre. Une pléiade de fans grâce à son émission télé (produite par Woestijnvis, sur une chaîne flamande) et à ses bouquins de cuisine qui se vendent comme des petits pains.

Le garçon a une obsession : les boulettes de viande. Grandes et fourrées, aux chicons et à la moutarde, aux épinards à la crème... Il les nappe d’une sauce au curry ou au jus de viande, les accompagne d’un stoemp, d’une salade, rien d'affolant mais les gens en redemandent.

Le midi, on raconte que la file est longue pour s'asseoir chez Balls & Glory. Prochaine ouverture de l’enseigne, après Bruges ? Bruxelles.


En questionnant le chef qui a la dégaine d’un Jamie Oliver flamand, Mme apprend quelques détails sur sa vie et ses envies. Wim Ballieu vient de s'offrir un loft à Molenbeek, "parce qu'il rêvait d'un vaste atelier". Et de percer dans la capitale, non pas via la célébrité cathodique mais "pour la qualité de ses boulettes". On reparlera certainement de Wim quand il ouvrira un bar à boulettes dans le quartier Sainte-Catherine à Bruxelles.

M. aime les success story, l'entreprenariat et les bonnes boulettes. Sur chacun de ces points Wim Ballieu est sur la balle.

Succes story : Après avoir monté et vendu un traiteur chic contemporain, Wim est devenu chef sur VIER où il anime le show Goe Gebakken. Mme lui trouve un air de Jamie Oliver flamand. M. s'y connait peu en Jamie.

Entreprenariat : Wim a ouvert un restaurant à Gand, puis à Bruges. Il envisage d'étendre ses succursales vers d'autres villes. Pour assurer la qualité de son travail, le jeune entrepreneur a créé une cuisine centrale où les porcs de la ferme familiale sont utilisés. Ce n'est pas lié mais il devrait sous peu devenir molenbeekois.

Bonnes boulettes : Ses 2 Balls & Glory sont dédiés à la viande hachée, fourrée d'un légume et d'une sauce. Une vingtaine de goûts sont proposés en vente à emporter et 2 goûts du jour sont servis chauds sur place avec au choix un stoemp ou une salade.

A l'occasion du premier anniversaire de l'enseigne M. a emmené Mme se faire des boulettes à Gent, le lieu était ouvert pour la fête d'un soir. Habituellement, c'est ouvert en journée, structuré comme une table d'hôte + vente à emporter.

Nous avons mangé des boulettes aux épinards crème, chicon moutarde et petit-pois fromage frais. La taille des boulettes, vu le volume de farce, est impressionnante. C'est parfois un brin salé, mais roboratif et un jour de visite, c'est le genre de plat qui cale et permet de déambuler sans fin dans les plus belles villes de Flandres.

Balls & Glory
103 Sint-Jacobsnieuwstraat
9000 Gand
Ouvert en semaine de 10 à 15 h

Mise à jour : Ball & Glory a ouvert une enseigne à Bruxelles, le 16 juin 2015. wim ballieu, gand,coup de coeur,moins de 35€,moins de 50€; moins de 100€gand,coup de coeur,moins de 35€,moins de 50€; moins de 100€gand,coup de coeur,moins de 35€,moins de 50€; moins de 100€

Les commentaires sont fermés.